Arabe
English
 
 

Les articles publiés par Mohamed El Manouar

 
AHERDAN, TEMOIN DE SON TEMPS: MEMOIRES 1942-1961
Le récit d’Aherdan, un témoin privilégié, me rappelle, dans sa substance, ses recoins et ses subtilités, le tonitruant et foudroyant article d’Emile Zola : « J’accuse… ! Lettre au Président de la République » publié dans l’Aurore, à la première page, le 13 janvier 1898. Cette nouvelle publication traduit une liberté de pensée et d’esprit. Il procède d’un souci d’exhumer les non-dits d’une période mise, des décennies durant, sous le boisseau. .....   [Mohamed El Manouar] Date : 2014-02-13
 

 
L’AMAZIGHOPHOBIE
De quoi, de qui, ont-ils peur ? Des imazighen ? « Trêve de pusillanimité » me disait dans d’autres circonstances, souvente-fois, subrepticement, regimbant dans son espièglerie devenue coutumière, mon ami Hha Oudadess. Un poète, comme V. Hugo le définissait : « un monde enfermé dans un homme ». C’est tout Hha. Il est tout un monde enfermé dans un petit bonhomme. Il est amazigh, comme tous les imazighen. Entier, sans couture apparente. .....   [Mohamed El Manouar] Date : 2008-09-10
 

 
L’ORGANISATION COLONIALE : Le cas du sud marocain.
L’organisation territoriale, administrative, politique, sociale est une préoccupation majeure qui s’inscrit en profondeur dans la gouvernance des affaires publiques et revêt ainsi une acuité d’importance. Elle est et restera primordiale pour l’image des élites et du politique d’une façon générale. Comment cette organisation a évolué et qu’elle en est la quintessence à travers une escapade furtive dans une sorte de microcosme rural de notre pays ?.....   [Mohamed El Manouar] Date : 2008-01-10
 

 
Tamgrut, du spirituel au temporel
Le Sud Marocain ne cesse de surprendre. Il hante les esprits les plus incrédules, force l’admiration et impose un silence religieux autant les sons et les sens sont imperceptibles et envoûtants. Tamgrut est de cette espèce. Le nom est magique, évocateur d’un passé, pour dire le moins, glorieux. Il est associé à toute cette région du Maroc méridional, le Dra, déjà connu au temps des Romains. Pline le nommait flumen Darat. Virtuve, l’appelait Dyris. Il est un haut lieu de l’histoire du pays. Les superbes ensembles architecturaux qui jalonnent la vallée se singularisent par leur beauté hallucinante. .....   [Mohamed El Manouar] Date : 2008-01-03
 

 
chefs-d’œuvre en peril
Ce n’est pas une émission de télévision, loin s’en faut. Non, c’est un appel pour non-assistance à patrimoine en danger, délit gravissime car il est à dimension humaine. En effet, les grandes problématiques qui nous interpellent tous sont plurielles et intéressent, sans exclusive, l’ensemble de la communauté. Elles ont attrait au patrimoine architectural de tout le sud marocain où les anciens igherman connaissent des destructions massives sous les yeux hilares  des autorités, des élus et de la société civile. L’écho s’en est fait à différentes reprises par ceux qui en subissent l’affront au quotidien......   [Mohamed El Manouar] Date : 2008-01-03
 

 
OUARZAZATE, L’ETYMOLOGIE DU NOM.
A l’entendre, on ne peut s’empêcher d’être obnubilé par un son imperceptible venu du désert à l’amble de ses pas cadencés. Ses mirages coutumiers qui nous ont toujours fait rêver par leurs allures fantasmagoriques et leurs particules miraculeuses tombées du ciel qui nous coupent le souffle de la vie plus réaliste de nos moments diurnes et nocturnes dans ces aires muettes et toutes de magie. Le nom zigzague, glapisse joyeusement dans tous les sons, dans tous les sens, fait rêver, hallucine par sa connotation sublime, presque poétique, intrigue par son alchimie magique et hors du temps......   [Mohamed El Manouar] Date : 2007-12-16
 

 
Hommage à Tamazight, Lalla Fadma.
Chetto, ma seule amie encore de ce monde est loin d’être myope. Elle ne bat jamais de l’aile. Elle ne se lasse point de me dire que, dans une langue qui n’est pas sienne, ces reîtres ne cessent de l’intimider, de l’insulter, de la harceler, de la contraindre à rester muette, d’aller habiter ailleurs, comme si c’étaient eux qui avaient construit cette demeure…
Esseulés, la rage de ne pouvoir vaincre, l’envie de ne plus être, à coup sûr, les tuent, les morfond......   [Mohamed El Manouar] Date : 2007-12-06
 

 
Tamazight, toute faite de poésie, tu es.
Minorée, marginalisée, sans le pouvoir, par un certain Pouvoir, la poésie tamazight demeure un art. Elle est l’art de s’exprimer, de communiquer, d’être en communion avec les siens, avec l’autre, avec les autres. A  celles qui l’ont suivies, elle est ainsi création et innovation. La poésie tamazight n’échappe point à la règle. Elle est la règle. Elle est l’expression, la sujétion du dit et du non-dit. Elle est la suggestion de quelque chose, une chose qui sous-tend une longue histoire, une identité combien profonde et millénaire. Elle est une façon de concevoir son monde. Elle est celle qui nous émeut de tous les temps.........   [Mohamed El Manouar] Date : 2007-11-29
 

 

Voir les publications des autres auteurs

Info
 
La Révolution des femmes iraniennes :
En 1941, le shah Mohammad Reza Pahlavi prend le pouvoir en Iran, après le départ de son père Reza Chah Pahlavi, forcé d'abdiquer en 1941 par l'invasion des Britanniques et des Soviétiques. Après une période d'interrègne civil, un coup d'État, appuyé par une opération clandestine de la CIA et du MI6, l'Opération Ajax renverse le gouvernement de son Premier ministre Mohammad Mossadegh pour mettre un terme à sa politique nationaliste et consolider le pouvoir du shah.    [Mohammed Hifad]

AKHU: Essai Étymologique des Racines Amazighes de l’Ancienne Civilisation Égyptienne:
Hélène E. Hagan a le plaisir d’annoncer la publication de son huitième livre, le premier en Français, avec le titre intriguant de « AKHU » soustitré : « Essai Étymologique des Racines Amazighes de l’Ancienne Civilisation Égyptienne ». Plus qu’une traduction d’un essai publié en 2000 en anglais, ce livre ajoute dans sa nouvelle version de nombreuses données mythologiques, archéologiques, toponymiques, linguistiques et historiques qui enrichissent sa lecture.   [Hélène E. Hagan]

Le 24 Sept TOUS devant l’ambassade d’Algérie à Paris : Halte à la haine anti-kabyle et anti-amazighe:
« Halte à la répression ! Halte au racisme d’état ! Halte à la haine anti-kabyle et anti-amazighe en Algérie. Non à la criminalisation des citoyens engagés et des défenseurs des droits des kabyles et des Amazighs en Algérie », c’est sous slogan que le Congres Mondial Amazigh a lancé un appel à une manifestations le 24 Sept devant l’ambassade d’Algérie à Paris   [AmazighWorld]

ⴷⵉⵔⵏⴰⵜⵉⵏⵓⵙ Dernatinus, l’étonnant philosophe Amazigh qui a rencontré Jésus Christ:
Il y a encore beaucoup à découvrir sur l’incroyable richesse de l’histoire Amazigh. Avant Tertullien, Cyprien et Augustin, il y a eu un philosophe Amazigh qui aurait personnellement rencontré Jésus. Les implications de cette découverte sont à la fois mondiales et historiques.    [Nabil Z]

Le salut amazigh ⴰⵣⵓⵍ:
L’expression ⴰⵣⵓⵍ, « az oul ! », est composée : 1/ du verbe az, ⴰⵣ, à l’impératif , deuxième personne du singulier, qui signifie : « Sois près de ! », 2/ et du mot ⵓⵍ, « oul » , qui signifie le cœur ;   [Mohammed Hifad]

La 13ème édition du Festival International du Film Amazighe sous le signe «Agadir,capitale de la culture amazighe»:
Une palette de 29 films vont entrer en compétition dans le cadre de la compétition officielle pour remporter les prix d’Issni N’Ourgh, catégorie du film fiction (court-métrage et long-métrage). Citons à titre d’exemple : le film « khamis 1984 » du réalisateur Mohammed BOUZGGOU, le film « Les Ramiers blancs » d’Ali MOUZAOUI, le film « Charte » d’EL Houssine HANINE, et le film « le chant du péché » de Khalid MAADOUR et la liste est loin d’être exhaustive.    [Rachid MOUTCHOU ]

«IWANNUƔEN»:Légende des guerriers oubliés des portes de fer :
Dans la Kabylie des bibans, habitait jadis un peuple de guerriers braves et altiers que les sources historiques retiennent comme IWANNOUGHEN (IWANNUƔEN). En bons et nobles Kabyle, ils s'attribuent eux-mêmes ce nom qu'on traduit littéralement comme Les "combattants".    [Moh Mouhoubi]

La Shoah bretonne :
Las d’attendre que les médias français et bretons, subventionnés jusqu’à la moelle, esquissent un mouvement de dignité, j’adresse ces extraits de mes archives – déjà publiés dans une chronique de mes blogs -, à M. Bernard POIGNANT, conseiller de François Hollande à l’Elysée, à M. MELENCHON, ancien ministre, à M. LEFUR, vice président de l’Assemblée nationale française, et à quelques autres, qui nous humilient par leur silence sur ces faits atroces, qu’ils connaissent pourtant.    [Louis Mélennec]

Votre gouvernement n’a fait que maintenir le grave racisme d’État contre Tamazight: Le congrès Mondial Amazigh à Aziz Akhannouch :
C’est ainsi que le congrès Mondial Amazigh vient de résumer le bilan d’une année de fonctionnement du nouveau gouvernement de Aziz Akhanouch dans un communiqué qu’il vient de publier à l’occasion de la bataille d’Anoual selon le communiqué. « Le constat global est qu’en dehors de promesses sans agenda, aucune mesure significative n’a été prise en faveur de la reconnaissance et du respect des droits des Amazighs » précise le communiqué. En passant par la loi relative à la nouvelle carte nationale d’identité électronique qui a exclu Tamazight sans être abolie à ce jour, sans oublier le chef du gouvernement Himself Aziz Akhanouch qui a, le 14 juillet dernier, selon le communiqué, écrit dans un tweet au sujet de l’équipe marocaine féminine de football qui s’est qualifiée pour la phase finale de la prochaine coupe du monde, que «c’est la première sélection arabe qui se qualifie pour la coupe du monde»...    [CMA]

The Berbers in the Bible: Origins, Life and Future:
Reading the Bible, one realizes that it contains a lot of references to Berbers. In the Torah of Moses, or later, in the books of Kings, those of Chronicles and in the books of the Prophets will appear other mentions of the Berbers, before the New Testament does not take over, in particular by the appearance of Simon of Cyrene in the Gospels.   [Nabil Ziyani]