Arabe
English
 
 

Les articles publiés par Mohamed El Manouar

 
AHERDAN, TEMOIN DE SON TEMPS: MEMOIRES 1942-1961
Le récit d’Aherdan, un témoin privilégié, me rappelle, dans sa substance, ses recoins et ses subtilités, le tonitruant et foudroyant article d’Emile Zola : « J’accuse… ! Lettre au Président de la République » publié dans l’Aurore, à la première page, le 13 janvier 1898. Cette nouvelle publication traduit une liberté de pensée et d’esprit. Il procède d’un souci d’exhumer les non-dits d’une période mise, des décennies durant, sous le boisseau. .....   [Mohamed El Manouar] Date : 2014-02-13
 

 
L’AMAZIGHOPHOBIE
De quoi, de qui, ont-ils peur ? Des imazighen ? « Trêve de pusillanimité » me disait dans d’autres circonstances, souvente-fois, subrepticement, regimbant dans son espièglerie devenue coutumière, mon ami Hha Oudadess. Un poète, comme V. Hugo le définissait : « un monde enfermé dans un homme ». C’est tout Hha. Il est tout un monde enfermé dans un petit bonhomme. Il est amazigh, comme tous les imazighen. Entier, sans couture apparente. .....   [Mohamed El Manouar] Date : 2008-09-10
 

 
L’ORGANISATION COLONIALE : Le cas du sud marocain.
L’organisation territoriale, administrative, politique, sociale est une préoccupation majeure qui s’inscrit en profondeur dans la gouvernance des affaires publiques et revêt ainsi une acuité d’importance. Elle est et restera primordiale pour l’image des élites et du politique d’une façon générale. Comment cette organisation a évolué et qu’elle en est la quintessence à travers une escapade furtive dans une sorte de microcosme rural de notre pays ?.....   [Mohamed El Manouar] Date : 2008-01-10
 

 
Tamgrut, du spirituel au temporel
Le Sud Marocain ne cesse de surprendre. Il hante les esprits les plus incrédules, force l’admiration et impose un silence religieux autant les sons et les sens sont imperceptibles et envoûtants. Tamgrut est de cette espèce. Le nom est magique, évocateur d’un passé, pour dire le moins, glorieux. Il est associé à toute cette région du Maroc méridional, le Dra, déjà connu au temps des Romains. Pline le nommait flumen Darat. Virtuve, l’appelait Dyris. Il est un haut lieu de l’histoire du pays. Les superbes ensembles architecturaux qui jalonnent la vallée se singularisent par leur beauté hallucinante. .....   [Mohamed El Manouar] Date : 2008-01-03
 

 
chefs-d’œuvre en peril
Ce n’est pas une émission de télévision, loin s’en faut. Non, c’est un appel pour non-assistance à patrimoine en danger, délit gravissime car il est à dimension humaine. En effet, les grandes problématiques qui nous interpellent tous sont plurielles et intéressent, sans exclusive, l’ensemble de la communauté. Elles ont attrait au patrimoine architectural de tout le sud marocain où les anciens igherman connaissent des destructions massives sous les yeux hilares  des autorités, des élus et de la société civile. L’écho s’en est fait à différentes reprises par ceux qui en subissent l’affront au quotidien......   [Mohamed El Manouar] Date : 2008-01-03
 

 
OUARZAZATE, L’ETYMOLOGIE DU NOM.
A l’entendre, on ne peut s’empêcher d’être obnubilé par un son imperceptible venu du désert à l’amble de ses pas cadencés. Ses mirages coutumiers qui nous ont toujours fait rêver par leurs allures fantasmagoriques et leurs particules miraculeuses tombées du ciel qui nous coupent le souffle de la vie plus réaliste de nos moments diurnes et nocturnes dans ces aires muettes et toutes de magie. Le nom zigzague, glapisse joyeusement dans tous les sons, dans tous les sens, fait rêver, hallucine par sa connotation sublime, presque poétique, intrigue par son alchimie magique et hors du temps......   [Mohamed El Manouar] Date : 2007-12-16
 

 
Hommage à Tamazight, Lalla Fadma.
Chetto, ma seule amie encore de ce monde est loin d’être myope. Elle ne bat jamais de l’aile. Elle ne se lasse point de me dire que, dans une langue qui n’est pas sienne, ces reîtres ne cessent de l’intimider, de l’insulter, de la harceler, de la contraindre à rester muette, d’aller habiter ailleurs, comme si c’étaient eux qui avaient construit cette demeure…
Esseulés, la rage de ne pouvoir vaincre, l’envie de ne plus être, à coup sûr, les tuent, les morfond......   [Mohamed El Manouar] Date : 2007-12-06
 

 
Tamazight, toute faite de poésie, tu es.
Minorée, marginalisée, sans le pouvoir, par un certain Pouvoir, la poésie tamazight demeure un art. Elle est l’art de s’exprimer, de communiquer, d’être en communion avec les siens, avec l’autre, avec les autres. A  celles qui l’ont suivies, elle est ainsi création et innovation. La poésie tamazight n’échappe point à la règle. Elle est la règle. Elle est l’expression, la sujétion du dit et du non-dit. Elle est la suggestion de quelque chose, une chose qui sous-tend une longue histoire, une identité combien profonde et millénaire. Elle est une façon de concevoir son monde. Elle est celle qui nous émeut de tous les temps.........   [Mohamed El Manouar] Date : 2007-11-29
 

 

Voir les publications des autres auteurs

Info
 
Pour mémoire afin de ne jamais oublier:
Comme de coutume et tradition musulmanes, officiellement le Maroc célébrera la journée annuelle du sacrifice des moutons le mercredi 22/08/2018 où seront égorgés près de 5 millions de têtes, avec tout cela comporte comme sacrifice principal aux populations rurales,   [DASSARI Mohamed]

La véritable origine des berbères blancs:
Ce texte n'a pas pour but de créer un sectarisme ou une  discrimination quelconque, tous les Amazighs sont égaux dès lors qu'ils partagent la même base linguistique et le même espace géographique. Il est cependant plus facile d'aborder l'origine des berbères blancs ( le mot blanc est plus généralisant).   [id Bawziki]

Kabylie : les habitants se prennent en charge d’eux même sans l’état nation:
Les Habitants du Village d'At Rgan dans la daira d'Iwadiyen défient l'état et réalisent eux-mêmes une route reliant leur Village à La commune de Haizer (Bouira), et ceci malgré l'interdiction formelle qu'ils ont reçu de la part de l'état.   [Un œil sur la Kabylie]

Equipements Laghrissi à AZROU:
Nous sommes à Azrou des Ayt Mgild, au quartier Ahadaf. Le magasin ‘Equipements Laghrissi’ serait-il devenu un centre arabo-islamiste, en plus du délit ‘refus de vente’ ?    [Hha Oudadess]

Algérie: Un défenseur des droits du peuple Chawi arrêté:
Salim Yezza, un des principaux animateurs du mouvement citoyen de la région de l’Aurès dans les années 2000, a été obligé de fuir les persécutions policières algériennes en 2011 et a trouvé refuge en France. Le 5 juillet 2018, il a décidé de rentrer à Tkukt, près de Batna (400 km à l’est d’Alger) où résident ses parents,   [CMA]

Mise au point:
Depuis 2005, ma principale préoccupation, a été mon identité, ma langue, histoire, culture , civilisation, spiritualité, croyances, religions et Dieux amazighs (berbères) pour payer une lourde dette envers eux.   [Mohammed Hifad]

Maroc:la question palestinienne creuse davantage le fausset entre les frères musulmans et le mouvement Culturel Amazigh :
Un réseau d’association de 120 associations a mobilisé la population d’Agadir au tour d’une pétition   déposée au conseil communal de la ville, et suivi ce matin du 17 juillet 2018 par une protestation devant le conseil de la ville. On demande le retrait de la décision du conseil de donner environ 40 noms palestiniens aux ruelles d’un quartier situé au cœur de la ville. Pour les Agadiriens, la ville d’Agadir est une ville Amazighe et ne veulent pas son arabisation. Un refus catégorique. L’histoire a commencé la semaine dernière lorsqu’un    [Moha bouwawal]

Lettre à Ahmed ZEFZAFI, le père du héros du Mouvement Rifain :
Je vous salue Monsieur Ahmed ZEFZAFI avec respect, dignité et admiration pour ce que vous représentez au sein de la Société Marocaine incarnant de ce fait son porte-parle en raison de la défection de tous les Partis Politiques qui se sont effacés depuis les manifestations de colère protestataire de nos frères dans le le Rif amazigh Marocain,    [Mohamed Dassari]

Maroc : Libérez les détenus Rifains !:
L’injustice marocaine a encore frappé Imazighen et aujourd’hui ce sont les Rifains qui en sont les victimes. Les insultes, les coups et blessures, les morts et les condamnations arbitraires infligés aux Rifains depuis le mois de mai 2017 sont totalement inadmissibles ! Le déferlement de violences et d’abus de pouvoir de l’Etat et de son appareil policier et judiciaire,   [CMA]

L’Assemblée Mondiale Amazighe appelle à une participation intensive à la marche de Rabat pour la libération des détenus du Hirak Rif:
En réponse à l’ appel détenus du Mouvement Populaire du Rif incarcérés à Casablanca, et condamnés à plus de 300 ans de prison ferme, et en interaction avec tous les militants et les militantes croyant en la justesse de leur cause et de leur innocence,   [Assemblée Mondiale Amazighe]