Arabe
English
 
 

Les articles publiés par Mohamed El Manouar

 
AHERDAN, TEMOIN DE SON TEMPS: MEMOIRES 1942-1961
Le récit d’Aherdan, un témoin privilégié, me rappelle, dans sa substance, ses recoins et ses subtilités, le tonitruant et foudroyant article d’Emile Zola : « J’accuse… ! Lettre au Président de la République » publié dans l’Aurore, à la première page, le 13 janvier 1898. Cette nouvelle publication traduit une liberté de pensée et d’esprit. Il procède d’un souci d’exhumer les non-dits d’une période mise, des décennies durant, sous le boisseau. .....   [Mohamed El Manouar] Date : 2014-02-13
 

 
L’AMAZIGHOPHOBIE
De quoi, de qui, ont-ils peur ? Des imazighen ? « Trêve de pusillanimité » me disait dans d’autres circonstances, souvente-fois, subrepticement, regimbant dans son espièglerie devenue coutumière, mon ami Hha Oudadess. Un poète, comme V. Hugo le définissait : « un monde enfermé dans un homme ». C’est tout Hha. Il est tout un monde enfermé dans un petit bonhomme. Il est amazigh, comme tous les imazighen. Entier, sans couture apparente. .....   [Mohamed El Manouar] Date : 2008-09-10
 

 
L’ORGANISATION COLONIALE : Le cas du sud marocain.
L’organisation territoriale, administrative, politique, sociale est une préoccupation majeure qui s’inscrit en profondeur dans la gouvernance des affaires publiques et revêt ainsi une acuité d’importance. Elle est et restera primordiale pour l’image des élites et du politique d’une façon générale. Comment cette organisation a évolué et qu’elle en est la quintessence à travers une escapade furtive dans une sorte de microcosme rural de notre pays ?.....   [Mohamed El Manouar] Date : 2008-01-10
 

 
Tamgrut, du spirituel au temporel
Le Sud Marocain ne cesse de surprendre. Il hante les esprits les plus incrédules, force l’admiration et impose un silence religieux autant les sons et les sens sont imperceptibles et envoûtants. Tamgrut est de cette espèce. Le nom est magique, évocateur d’un passé, pour dire le moins, glorieux. Il est associé à toute cette région du Maroc méridional, le Dra, déjà connu au temps des Romains. Pline le nommait flumen Darat. Virtuve, l’appelait Dyris. Il est un haut lieu de l’histoire du pays. Les superbes ensembles architecturaux qui jalonnent la vallée se singularisent par leur beauté hallucinante. .....   [Mohamed El Manouar] Date : 2008-01-03
 

 
chefs-d’œuvre en peril
Ce n’est pas une émission de télévision, loin s’en faut. Non, c’est un appel pour non-assistance à patrimoine en danger, délit gravissime car il est à dimension humaine. En effet, les grandes problématiques qui nous interpellent tous sont plurielles et intéressent, sans exclusive, l’ensemble de la communauté. Elles ont attrait au patrimoine architectural de tout le sud marocain où les anciens igherman connaissent des destructions massives sous les yeux hilares  des autorités, des élus et de la société civile. L’écho s’en est fait à différentes reprises par ceux qui en subissent l’affront au quotidien......   [Mohamed El Manouar] Date : 2008-01-03
 

 
OUARZAZATE, L’ETYMOLOGIE DU NOM.
A l’entendre, on ne peut s’empêcher d’être obnubilé par un son imperceptible venu du désert à l’amble de ses pas cadencés. Ses mirages coutumiers qui nous ont toujours fait rêver par leurs allures fantasmagoriques et leurs particules miraculeuses tombées du ciel qui nous coupent le souffle de la vie plus réaliste de nos moments diurnes et nocturnes dans ces aires muettes et toutes de magie. Le nom zigzague, glapisse joyeusement dans tous les sons, dans tous les sens, fait rêver, hallucine par sa connotation sublime, presque poétique, intrigue par son alchimie magique et hors du temps......   [Mohamed El Manouar] Date : 2007-12-16
 

 
Hommage à Tamazight, Lalla Fadma.
Chetto, ma seule amie encore de ce monde est loin d’être myope. Elle ne bat jamais de l’aile. Elle ne se lasse point de me dire que, dans une langue qui n’est pas sienne, ces reîtres ne cessent de l’intimider, de l’insulter, de la harceler, de la contraindre à rester muette, d’aller habiter ailleurs, comme si c’étaient eux qui avaient construit cette demeure…
Esseulés, la rage de ne pouvoir vaincre, l’envie de ne plus être, à coup sûr, les tuent, les morfond......   [Mohamed El Manouar] Date : 2007-12-06
 

 
Tamazight, toute faite de poésie, tu es.
Minorée, marginalisée, sans le pouvoir, par un certain Pouvoir, la poésie tamazight demeure un art. Elle est l’art de s’exprimer, de communiquer, d’être en communion avec les siens, avec l’autre, avec les autres. A  celles qui l’ont suivies, elle est ainsi création et innovation. La poésie tamazight n’échappe point à la règle. Elle est la règle. Elle est l’expression, la sujétion du dit et du non-dit. Elle est la suggestion de quelque chose, une chose qui sous-tend une longue histoire, une identité combien profonde et millénaire. Elle est une façon de concevoir son monde. Elle est celle qui nous émeut de tous les temps.........   [Mohamed El Manouar] Date : 2007-11-29
 

 

Voir les publications des autres auteurs

Info
 
A l'occasion de la première commémoration de décès de feu Mohamed Mounib l'Université d'Eté organise un colloque:Repenser le Nationalisme.:

Imazighen: c'est ce moule en acier de notre culture qu’il faut briser pour nous libérer de nous-mêmes avant de chercher à nous libérer de l’emprise des autres:
Les Amazighs, comme les carreaux de leur zellidj , ont l’esprit égalitaire, veulent être égaux en tout, en terre, en argent, en amour, en croyances et partout. Ce sont des anarchistes qui n’acceptent pas le chef et le tuent dès qu’il essaie de se différencier d’eux et de sortir du lot ,comme le loup qui tue son petit turbulent.    [Mohammed Hifad]

Journée internationale des droits de l’homme 2018: Multiples violations des droits des Amazighs aux Etats d’Afrique du nord:
Le Congrès Mondial Amazigh (CMA) saisit l’opportunité de la journée internationale des droits de l’Homme pour dénoncer le racisme institutionnel et les multiples violations des droits historiques des Amazighs dans tous les pays de Tamazgha et de la diaspora.   [CMA]

Lettre de l'Assemblée Mondiale Amazigh au Présidente-Directrice Générale de Groupe France Médias Monde:
Je porte à votre connaissance que j’avais envoyé au mois de juin une lettre et que j’ai dû remettre une copie en mains, -du fait que je n’avais reçu aucune réponse-, à Monsieur Marc SAIKALI, directeur de France 24, lors de la plénière des premières assises internationales du journalisme, qui se sont tenues à Tunis du 15 au 17 novembre derniers, afin d’insister sur la rectification de la dénomination du « Maghreb arabe » utilisée fréquemment dans les JT de vos chaînes de France24 en arabe.

Lettre de l'assemblee mondiale Amazigh au Directeur de France 24 :
Comme vous devriez savoir, vos chaînes d’information de France24.com en langues arabe et française sont largement suivies par les locuteurs nord-africains, et parfois, surpassent la chaîne qatarie d’Aljazeera ....    [Rachid RAHA]

Les Amazighs de Lybie refusent la nouvelle constitution jugée raciale:
Le conseil supérieur des Amazighs de Lybie, dans un communiqué publié hier le 5 décembre 2018, a rejeter catégoriquement le projet de la nouvelle constitution libyenne jugé raciale et fait sur mesure pour l’ethnie arabe en terre Libyenne Amazighe.   [Amazighworld]

Mon coup de gueule longtemps caché: pourquoi n'organise-t-on pas des séminaires sur nos problèmes?:
Pourquoi mon pays ne cesse-t-il d'organiser des séminaires, des forums, des rencontres internationales et africaines, des forums, des compétitions, etc ....?    [Moha Oustouh]

France : Visibilité événementielle :
A l'intention de mes amis Français.e.s , par solidarité intellectuelle, en ce moment difficile de leur histoire, qui est en train de se répéter pour s'équilibrer et s'annuler définitivement!    [Mohammed Hifad]

Le quartier Amazigh de Paris:
la prestigieuse revue electronic américaine Maghreb Voices a publier un documentaire video sur le quartier Amazigh de France. C'est le quartier Clichy très célébre à Paris:    [Amazighworld]

L'élection de "Amghar n Tqbilt", le chef de la tribu chez les Amazighs:
Cette pratique démocratique amazighe n'a rien à voir avec la fête du mouloude, de la naissance du prophète, ni avec l'islam. C'est une récupération tardive et arbitraire.   [Mohammed Hifad]