Arabe
English
 
 

Les articles publiés par Organisation Imouhagh

 
Le pays Touaregue : Rapport annuel de l’organisation IMOUHAGH international pour la justice et la transparence pour l’année 2019
L’organisation Imouhagh international est une organisation militante en faveurs des droits de l’Homme et particulièrement ceux du peuple Imuhagh. Elle porte la lourde responsabilité morale et humanitaire de dénoncer toute forme d’atteinte aux droits des Imouhagh dans leurs pays respectifs. Cette organisation de défense de droits de l’Homme a pour mission de mener des recherches et des actions visant à prévenir ou à faire cesser les violations graves des droits humains. Elle dénonce les abus, l’injustice et la discrimination......   [Organisation Imouhagh] Date : 2020-02-12
 

 

Voir les publications des autres auteurs

Info
 
Pour le droit des Kabyles de prendre leur destin en main :
Pour la deuxième fois en moins d’une année, les Kabyles ont refusé à la quasi-unanimité, de participer à un vote organisé par le gouvernement algérien. La première fois, ce fut lors de «l’élection présidentielle» algérienne le 12 décembre 2019 et la seconde fois, c’était le 1er novembre dernier pour le référendum concernant la révision de la Constitution. A chaque fois, le taux de participation en territoire kabyle était quasiment nul.    [CMA]

Hommage à Ouzzin Aherdan EZZAYEGH:
Mahjoubi Aherdan nous a quittés ce matin du 15/11/2020. Une institution politique nationale. Un homme qui a accompagné la naissance et l’édification du Maroc. Il est originaire du de la confédération des Ait Yafelmane, précisément de Talsint. Sa tribu a quitté le Sud Est en quête de pâturages pour venir s’installer à Oulmès et intégrer la confédération de Zayane.   [Moha Moukhlis]

La « cause Amazigh » au Maroc, quelle perspective?:
A l’heure actuelle, le Maroc produit un fondamentalisme associé à de la violence des droits privés et collectifs sur une assez grande échelle. Les convulsions qui se produisent aujourd’hui peuvent être interprétées, non comme des manifestations d’une altérité radicale, mais comme les symptômes classiques d’une désorientation propre aux périodes de transition.   [Tilila AREHMOUCH]

Attentat islamiste de Conflans-Sainte-Honorine (France): le CMA condamne avec force l’abominable crime :
Le Congrès Mondial Amazigh (CMA) a mis du temps à réagir à l’ignoble assassinat de l’enseignant à Conflans-Sainte-Honorine, le 16 octobre 2020, tellement les mots semblent dérisoires face à l’abomination du crime.    [CMA]

Tamazgha en deuil : Ahmed Adghirni n’est plus :
Ahmed Adghirni, l’un des rares militants Amazighs contemporains qui ont donné leur vie à la cause amazighe, vient de nous quitter. Tamazgha est en deuil!    [AmazighWorld]

Dda Hmad Adghirni tire sa révérence:
Un monument de la revendication amazighe au Maroc et en Afrique du nord nous quitte définitivement. Tristement triste. Ddda Hmad Adghirni est de la tribu des Ayt Baâmran, une tribu amazighe qui constitue la dernière poche de résistance contre la colonisation. Un militant qui a entrepris la première action politique ...   [Moha Moukhlis]

Akhannouch: une malédiction pour le Souss :
Jamais un berbère n'a autant renié ses racines comme c'est le cas d'Akhannouch. Il est dans l'attitude de quelqu'un qui veut éradiquer l'amazighité dans le Souss. Il faut dire qu'il a de quoi impressionner; on est loin du chleuh dans sa petite boutique, cet homme est considéré comme    [id Bawziki]

ⵉⵏⵏⴰ ⵃⵏⵏⴰ! :
ⵉⵏⵏⴰ ⵃⵏⵏⴰ ⵎⴰⵎⵎⵓ ⵢⵉⴷ ⵉⵜⴼⵍⵜⵉ? ⵉⴷ ⵖⴰⴷ ⴰⵔ ⵙⴰⵡⴰⵍⵏⵉ ⴰⵡⴰⵍ ⵉⵏⵡⵉ; ⵉⴷ ⵖⴰⴷ ⵓⵔ ⵙⵓⵍ ⴳⴰⵏⵉ ⴰⵢⵜ ⵡⴰⵡⴰⵍ ⵉⵏⵡⵉ! ⵎⴰⵏⵣⴰ ⵎⴷⴷⵏ ⵍⵍⵉ ⵖⵉⴷ ⵙⵙⵏⵖⵉ?    [Mohammed Hifad]

Un peu de gastronomie et d'histoire: "le COUSCOUS N’EST PAS UN PLAT ARABE»:
C'est un mets séculaire des AMAZIGHS (Berbères) d'Afrique du Nord. Jules César, St Augustin, quelques Pharaons, en ont mangé. C'était et c'est le plat de base des africains du Nord (habitants la NUMIDIE) composés de chrétiens, d'hébreux, de païens, de polythéistes, etc. Tout sauf musulmans.    [Mickael Peyron]

Une autre fois, les artistes Amazighs au Maroc sont victimes d’un racisme affiché :
Pendant la première semaine du mois de septembre 2020, la famille artistique marocaine a perdu trois grandes figures : deux qui produisent en langue arabe (Mme Touriya Jabrane et Mr Abdel-Jabbar Louzire) et une grande figure à la fois artiste et réalisateur qui produit en langue Amazigh Mr Ahmed badouj.    [AmazighWorld]