Arabe
English
 
 
 
 Histoire ancienne
 Histoire moderne
 Histoire revisitée
 Personnalités Amazighes
 Amazighophobie

 

Moncef Marzouki (المنصف المرزوقي), de son nom complet Moncef ben Mohamed Bedoui-Marzouki, né le 7 juillet 1945 à Grombalia, est un homme politique et médecin tunisien. Écrivain, il préside le Congrès pour la république depuis le 25 juillet 2001. Le 17 janvier 2011, il annonce sa candidature à une future élection présidentielle.

Par ailleurs, il décide de présenter sa candidature à l'élection présidentielle du 20 mars 1994. Pourtant, il ne parvient pas à réunir le nombre nécessaire de signatures requises afin de participer à l'élection

A l’occasion des élections du mois d’octobre 2011 en Tunisie après la chute de Ben Ali, et en plein compagne électorale en région encore Amazighophone en Tunisie  il délivre ce discours en arabe dans lequel il nie l’identité amazighe de la Tunisie.

Pour lui, après l’islamisation de l’Afrique du nord au nom d’Allah elle rejoint la nation arabe, qui elle n’est pas une nation ethnique mais culturelle selon Moncef.

Alors qu’il n’a pas posé la question pourquoi les amazighs musulmans sont obligés de devenir arabes culturellement. Veut-il dire que l’islam est une idéologie d’arabisation et non une religion ? Voir cet entretien :

 

 

Et dans sa page Facebook, il nie completement l'histoire des Amazighs avant l'arrivée des arabes :


Suivez-nous sur notre nouvelle page Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
Envoyer l'article à un ami
Article lu fois

 

 

Headquarters: Amazigh World (Amadal  Amazigh), North America
Copyright 2002  Amazigh World. All rights reserved.