Arabe
English
 
 
 
 Histoire ancienne
 Histoire moderne
 Histoire revisitée
 Personnalités Amazighes
 Amazighophobie

 

Rencontre citoyenne de France : Quels apports des Franco-Amazighs à la République?

Paris, 11 novembre 2017 -8h30 – 17h30

Au cours des dernières années, des phénomènes nouveaux d'une haute gravité se sont imposés dans la société française, notamment les attentats, le communautarisme religieux, les atteintes à la laïcité, les difficultés d’intégration, la dislocation des liens sociaux, etc. Cela suscite en retour, la montée du sentiment d’insécurité, des crispations identitaires, le rejet de l'Autre, le racisme et les discriminations.

Les citoyennes et citoyens français d’origine amazighe (berbère), de culture laïque, qui constituent une communauté ancienne et socialement bien ancrée, sont confrontés comme tous les Français à ces tensions et ont pris conscience du danger qui guette la société. Prenant leur responsabilité citoyenne, ils agissent quotidiennement dans les associations socioculturelles et professionnelles ou comme élu-es locaux sur les territoires où ils vivent.

Aujourd'hui ils ont besoin de se retrouver, d'échanger sur leurs expériences et leurs pratiques et d'unir leurs volontés pour faire entendre leurs propositions alternatives pour la sauvegarde des valeurs républicaines gravement menacées.

Le but de cette rencontre est également d’appeler les politiques publiques particulièrement, à reconsidérer cette composante importante de la diversité française et s'appuyer sur ses actrices et ses acteurs pour promouvoir les valeurs humaines universelles (respect de la pluralité, de la liberté, l'égalité en droits...), fondamentales pour l'épanouissement personnel, le bien vivre ensemble et la cohésion sociale et nationale.

Cette rencontre ouverte à tous, sera animée par des universitaires, des élu-es, des responsables associatifs, des opérateurs économiques, des artistes, des citoyennes et des citoyens socialement engagés. Ils confronteront leurs analyses et leurs expériences en vue de déboucher sur des recommandations concrètes qui seront adressées aux différentes instances concernées.

Le programme se décline sous la forme de conférences et de tables rondes réunissant des actrices et des acteurs exprimant leurs expériences et leurs propositions.

Programme

8h30 : Accueil des participant-es

9h00 : Ouverture de la rencontre : Kamira Nait Sid, Présidente du CMA et Belkacem Lounès, coordinateur du CNAF, Conseiller municipal.

9h20 : Conférence 1 : La communauté franco-amazighe
Modérateur : Yalla Seddiki, Docteur en Lettres Modernes

  • les Amazighs de France, une communauté forte, ancienne mais invisible, Didier Le Saoult, Université Paris-VIII
  • la culture amazighe et les valeurs de la République, Rachid Ridouane, chercheur au CNRS et enseignant à l’Université de Paris-Sorbonne.

Débats

11h : Conférence 2 : Autres regards et alternatives
Modérateur : Mohand Kacioui, journaliste

  • La protection et la promotion de la laicité et des autres principes de la République, Karim Akouche, écrivain, poète, dramaturge
  • La Méditerranée, avenir de l’Europe ? François Alfonsi, Président de l’Alliance Libre Européenne (ALE), ancien Député au Parlement Européen, Maire d’Osani (Corse)
  • Le rôle de la diaspora dans la construction d’une autre relation avec les pays d’origine, Joel Broquet, Président du Partenariat Eurafricain.

Débats

12h00 : Déjeuner

13h30 : Paroles et expériences des acteurs et leurs propositions

- Table-ronde 1 : Panel de grands témoins élu-es, opérateurs économiques, artistes: témoignages d’expériences, parcours vécus, par des acteurs-citoyens, de différentes régions de France.

Modérateur : Maitre Lila Benane, avocate au Barreau de Paris
Intervenants : Boussad Boucenna, sociologue, auteur de «ces enfants d’immigrés qui réussissent» - Madjid Boutemeur, physicien, chercheur au CERN - Hamid Chabani, Conseiller Départemental de Seine-St-Denis et Conseiller municipal de Drancy - Nora Cheddad, styliste-créatrice de mode amazighe - Akli-D, chanteur - Said Zidat, directeur de société de consulting et Professeur associé à l’Institut français du pétrole, Kader Chibane, Adjoint à la coopération et aux relations internationales de la Ville de St-Denis.

Débats

- Table-ronde 2 : Panel de grands témoins actrices/acteurs associatifs: analyses d’expériences, suggestions et réponses possibles aux défis de démocratie, d'intégration, de laicité, de citoyenneté et de vivre ensemble.
Modérateur : Nassim Said, Spécialiste en droit international et en géopolitique
Intervenants : Nadia Akkar, association Tudert et Conseillère municipale de la Ville de Pierrefitte-sur-Seine-Ahmed Benyachi, associationTiwizi-59, Lille - Louisa Djaoui, ACB-68, Mulhouse - Malik Houha, association Cercle Apulée, Paris - Brahim Medjoubi, association Amazigh, Nantes.

Débats.

16h30 : Présentation et discussion des recommandations finales et perspectives.

17h30 : Clôture de la rencontre

Lieu de la rencontre :

Maison des Mines et des Ponts et Chaussées 270, rue St-Jacques 75005 Paris

NB : En raison du nombre limité des places disponibles et pour des raisons de sécurité, l’inscription est obligatoire pour participer à cette rencontre. Inscrivez-vous avant le 21/10/2017 en donnant vos nom, prénom, adresse, tel, par email à : rencontrecitoyenne-paris2017@laposte.net

Organisation : CMA en partenariat avec le CNAF.

Avec le soutien de :
  Résultat de recherche d'images pour 'CGET'   


Auteur: CMA
Date : 2017-10-27


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de CMA
Envoyer l'article à un ami
Article lu 32064 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Commentaire N° : 1
Par: id Bawⵣiki Le : 2017-10-28
Titre: Une réflexion
Pays: France  


Certains parents berbères d'hier pensaient qu'en chassant le "Français-chrétien ", ils allaient retrouver le bonheur avec l' "Arabo-musulman". Ils ont vite déchanté , car cet arabo-musulman une fois au pouvoir au lieu de les remercier de leur fidélité et surtout de les voir accepter leur présence parmi eux et sur leurs terres , il fait preuve de la plus vile des ingratitudes :

- Au Maroc: c'est le rabaissement, la soumission et l'écrasement par tous les moyens y compris la force.

- En Algérie le mot d'ordre est "tous arabes" et on fera tout pour.

- En Tunisie Bourguiba répète à qui veut l'entendre "chassez le démon berbère".

- En Libye on peut parler dans la rue toutes les langues que l'on veut sauf "tamazight".

Que reste-t-il à ces parents, qui ont fini par comprendre que tout espoir est perdu et que l'affaire est politiquement pliée, sinon de faire ce que leurs ancêtres ont fait avant eux, à savoir "sauver leurs enfants". Dans les temps anciens le mot d'ordre était d'aller chercher d'autres espaces plus sûrs , aujourd'hui comme il n'y a plus d'espace de libre et que tout est occupé, ce slogan est devenu "instruisez vous à tout prix quelque soit l'endroit", il en est ainsi pour ceux qui se trouvent en France .

La France d'en haut n'a que faire de la question Amazighe , elle préfère aller faire allégeance à M6 et au moribond Boutef. Alors que faut-il attendre de cette pépinière berbère intégrée et fondue dans la masse française jusqu'au point où on a du mal à la distinguer du français de souche. Ce vivier qui remonte à plus d'un demi siècle va-t-il oublier ses racines une fois qu'il a l'euro et le passeport européen en poche ?. Toute la question est là. S'il en est ainsi il ne doit pas avoir bonne conscience, car il abandonne la terre de ses ancêtre à un étranger qui ne la mérite pas . Cette terre à laquelle ses aïeux étaient viscéralement attachés bien avant Shéshonq qu'ils appelaient où qu'ils se trouvent "Akalngh" doit revenir à ses vrais propriétaires. Ce franco-amazigh doit aussi savoir que le bien-être d'aujourd'hui peut disparaître demain , on n'est jamais si bien que lorsque l'on est en contact avec ses racines s'il le faut plutôt pauvre tout en étant digne et fidèle.

Bon think tank.


 
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant ty4t469f ici :  
 
 

D'autres articles :

 
Génétique: Les faux Arabes d'Afrique du Nord
Dans notre article "Génétiquement, les Maghrébins ne sont pas des Arabes", nous avions écrit : "Le Fantasme. Alors que la vaste majorité des Tunisiens (98 %), et des autres Maghrébins, s'identifient culturellement aux Arabes, des études scientifiques tendent à indiquer qu'ils seraient ethniquement plus proches des Berbères qu'ils ne le sont des Arabes." ... - - Auteur: Hannibal GENSERIC - Date : 2018-04-20

 

 
La jeunesse Amazighe appelle à la liberté ⵜⵉⵍⴻⵍⵍⵉ
On est souvent surpris, voire consterné d'entendre certains berbères hauts placés ou très connus principalement au Maroc, considérer que la langue arabe a toute sa place dans la société marocaine en particulier chez les berbères, ils sont même prêt à défendre avec force la dualité arabe-tamazight comme langues de tous les citoyens marocains, ils veulent ...... - - Auteur: id Bawzki - Date : 2018-03-21

 

 
Les savoirs archéologiques au Maghreb : un débat entre spécialistes
Ce numéro de Perspective (2017-2 Février 2018, http://perspective.revues.org) est consacré au Maghreb et aux histoires de l’art qui s’y pratiquent comme aux études que suscitent son patrimoine et sa création contemporaine à l’échelle internationale. La revue nous propose régulièrement des numéros thématiques de grandes valeurs. Elle semble en fin que la Revue se détourne des états nations. ... - - Auteur: Amazighworld - Date : 2018-03-21

 

 
Les colonisations sous Omerta
Les colonisations les plus anciennes et les plus durables sur la terre (puisqu’elles durent encore après plus de 14 siècles) et dont personne n’ose parler, ni à l’ONU ni ailleurs, sont celles conquises manu militari par les Arabo-musulmans. On appelle ces régions des “pays arabes” alors qu’aucun d’eux ne fut jamais, au cours d’histoires très anciennes et très riches en culture, ni arabe ni musulman.... - - Auteur: Bernice Dubois - Date : 2018-03-06

 

 
Erdogan dévoile en Algérie le non-dit en Afrique du Nord
Un tweet en arabe attribué au journaliste Faiçail El Kassim d’Aljazeera faisant l’éloge à Erdogan en commentant son intervention dans la conference de presse à Alger a été repris en pompe dans les réseaux sociaux (whatsupp, FB, tweeter…) par les deux relais du moyen orient en Afrique du Nord qui sont les arabo-nationalistes et les arabo-islamistes. Qu’est-ce qu’il dit ce tweet  : ... - - Auteur: Moha Bouwawal - Date : 2018-03-02

 

 
Des dynasties «berbères» à Al-Andalus
Bruce Maddy-Weitzman, dans son ouvrage «The Berber Identity Movement and the Challenge to North African States», affirme que «la grande majorité des conquérants musulmans étaient des membres des tribus berbères». «Un fait qui se perd d'habitude en mentionnant la haute culture islamique qui a émergé par la suite», enchaîne-t-il. Citant d’autres ouvrages, il met toutefois en avant «la forte tension ethnique» au cours des VIIIe et IXe siècles.... - - Auteur: Mohammed Hifad - Date : 2018-02-27

 

 
La Bretagne colonisée par les Romains de l'an 43 a 407 et esclavagisée par la France impériale de 1789 à aujourd’hui
Ce qu'écrit Ferdinand Lot à propos du bilan de la colonisation romaine de la Gaule est certainement vrai pour la Bretagne insulaire, colonisée et asservie par les Romains pendant quatre siècles, de l'an 43 à l'an 407 :"Les Gaulois, pour se fondre dans le monde romain, ont perdu leur spontanéité et leur dignité. Le despotisme impérial est un rouleau compresseur, qui broie le caractère, servilise les hommes ....."... - - Auteur: LOUIS MELENNEC - Date : 2018-02-21

 

 
Pourquoi la France restera toujours anti-droits culturels et linguistiques Amazighs en France et en Afrique du Nord même?
Beaucoup de nord africains, n’arrivent toujours pas à mieux situer la France entre un pays qui chante l’égalité et droits de l’homme d’un côté, et de l’autre il est toujours contre les droits linguistiques et culturels des Amazighs en Afrique du Nord et en France même ? À ne citer pour exemple que .... ... - - Auteur: Mohamed EL OUAZGUITI - Date : 2018-02-14

 

 
Dans l’affaire de Jérusalem: ce que les nord africains n'ont pas compris
Lors d’un match de football en Algérie, les spectateurs présents au stade ont déroulé sur la tribune une banderole représentant des caricatures du roi saoudien et de son allié le président américain Donald Trump, l’une collée à l’autre et à côté d’un dessin de la grande mosquée al-Aqsa. Cela a provoqué la colère des autorités saoudiennes. Ils ont exprimé à leur manière leur colère contre la décision de Trump de reconnaitre Jérusalem la capitale d’Israël. Sans s’arrêter là, ils ont  aussi exprimé leur colère contre le laxisme du régime des Saoud dans cette affaire. ... - - Auteur: Moha Bouwawal - Date : 2017-12-19

 

 
Sans le Maroc, Israël ne pourrait jamais gagner la coalition arabe de 1967, vérité ou intox?
La télévision francophone israélienne i24 vient de faire une déclaration de grande taille : sans le Maroc Israël n’aurait jamais gagné la guerre des six jours !! Dans son programme Orient, le présentateur CYRIL Amar a précisé que si autant de noms israéliens comme Yitzhak Rabin et Moshe Dayan et autres sont associés à la victoire militaire d’Israël en six jours seulement d’Israël sur la collation arabe de 1967, sans le Maroc Israël pouvait-il gagné ? ... - - Auteur: Amazighworld - Date : 2017-12-14

 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.