Arabe
English
 
 
 
 Histoire ancienne
 Histoire moderne
 Histoire revisitée
 Personnalités Amazighes
 Amazighophobie

 

Des dynasties «berbères» à Al-Andalus

Dr. Bruce Maddy Weitzman, senior chercheur au Centre Moshe Dayan pour les études sur le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord.

Bruce Maddy-Weitzman, dans son ouvrage «The Berber Identity Movement and the Challenge to North African States», affirme que «la grande majorité des conquérants musulmans étaient des membres des tribus berbères». «Un fait qui se perd d'habitude en mentionnant la haute culture islamique qui a émergé par la suite», enchaîne-t-il. Citant d’autres ouvrages, il met toutefois en avant «la forte tension ethnique» au cours des VIIIe et IXe siècles.

D’abord sous le Califat de Cordoue (de 756 jusqu’en 1031) puis sous les Reyes de taifas ou Moulouk At-Tawaïf, les Amazighs continueront de vivre en Espagne islamique. Jacinto Bosch Vilá, pour qui «la permanence berbère dans la Péninsule (ibérique) ne s’est jamais démentie au cours des siècles», affirme ensuite que «les Berbères sahariens avec les Almoravides, les Berbères du Haut Atlas avec les Almohades refirent l’unité d’Al-Andalus pour un siècle et demi». «Bien mieux, Al-Andalus devient alors une province de ces deux empires berbères», écrit-il avant d’évoquer l’éventualité de l’existence d’un «sang berbère dans les veines de certaines familles espagnoles, surtout dans les régions méridionales qui ont toujours eu le plus de relation avec les terres de l’autre côté du Détroit».

Des troupes «marocaines» défilent à Madrid devant Franco, vainqueur de la guerre civile espagnole en mai 1939. / Ph. Berliner Verlag - Dpa-ZentralbildDes troupes «marocaines» défilent à Madrid devant Franco, vainqueur de la guerre civile espagnole en mai 1939. / Ph. Berliner Verlag - Dpa-Zentralbild

«L’élément berbère est souvent présent d’une manière évidente ou insidieuse tout le long de l’histoire de l’Espagne», avance-t-il, tout en rappelant «la composition, essentiellement berbère rifaine, des troupes venues du Maroc» pour prendre «un part importante» à la Guerre civile espagnole de 1936 à 1939.

Ce sont des Amazighs qui défendront par la suite le royaume nasride de Grenade et résisteront à la Reconquista par les royaumes chrétiens, des territoires de la péninsule Ibérique et des îles Baléares occupés par les musulmans, conclut-il. Une période qui ne s’achèvera qu’en 1492 et qui aura pour conséquence les départs clandestins puis l’expulsion finale de la plupart des musulmans, notamment les Morisques, de la nouvelle Espagne catholique. Une expulsion vers l’Afrique du Nord et donc le Maroc.""(1)

( 1 ) "De l’Antiquité à la chute d’Al-Andalus, l’histoire de la présence amazighe en Espagne"


Auteur: Mohammed Hifad
Date : 2018-02-27


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Mohammed Hifad
Envoyer l'article à un ami
Article lu 6928 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Commentaire N° : 1
Par: id Bawⵣiki Le : 2018-02-27
Titre: Les berbères ont été de tous les conflits et événements régionaux sans jamais se soucier de leur propre cas.
Pays: Spain  


Pour ceux qui ont connus Grenade et sa région dans les années 70 du siècle dernier, ils avaient eu la surprise d'y voir une population quasi semblable à celle que l'on trouve dans les régions montagneuses du Maroc. Il n'est donc pas étonnant de voir l'ADN berbère en dehors de Tamazgha être très présent dans la péninsule ibérique. On le trouve également en moindre proportion en Italie, n'oublions pas que Hannibal a entamé la conquête de ce pays avec une armée constituée de soldats majoritairement berbères, dont il vantait sans arrête l'importance de la cavalerie numide. S'il a traversé les Alpes grâce aux éléphants, c'est cette cavalerie qui a déferlé sur la péninsule italienne. Massinissa qui était son ami à l'époque devait partager avec lui cette conquête, malheureusement un contre-temps est venu l'empêcher de poursuivre en l'obligeant à retourner au Royaume des Massyles. C'est terrible de voir les tunisiens d'aujourd'hui glorifier uniquement Hannibal, un peu comme les arabes s'attribuer toutes les conquêtes européennes.

En France à Nîmes 3 tombeaux musulmans ont été découverts , après une analyse minutieuse les scientifiques les ont attribués au type "berbère".

Je ne sais pas si tout cela va servir à faire réfléchir la jeunesse berbère d'aujourd'hui qu'il serait grand temps qu'elle entreprenne une Reconquista pour devenir Maître chez elle et ne plus servir les autres, son avenir en dépend.


 
 
 

 
Commentaire N° : 2
Par: mohammed hifad Le : 2018-02-27
Titre: Il faut nous réinventer en tant qu'Amazighs!
Pays: Morocco  

Il faut écrire notre histoire par de nouvelles actions de libération, de récupération de nos terres, de notre pouvoir et la réinvention de notre langue, culture, de nos religions et dieux et tout le reste n'est que champ miné .Puisque tout notre passé est falsifié par nos occupants successifs, autant tout réinventer car réécrire notre histoire ,c'est forcément tomber dans le piège de nos ennemis!Il faut nous réinventer en tant qu'Amazighs!  
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant uftlhrik ici :  
 
 

 

D'autres articles :











 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.