Arabe
English
 
 
 
 Histoire ancienne
 Histoire moderne
 Histoire revisitée
 Personnalités Amazighes
 Amazighophobie

 

Génétique: Les faux Arabes d'Afrique du Nord

Dans notre article "Génétiquement, les Maghrébins ne sont pas des Arabes"nous avions écrit :

"Le Fantasme. Alors que la vaste majorité des Tunisiens (98 %), et des autres Maghrébins, s'identifient culturellement aux Arabes, des études scientifiques tendent à indiquer qu'ils seraient ethniquement plus proches des Berbères qu'ils ne le sont des Arabes."

Des études récentes démontrent qu'il en est ainsi pour toute l'Afrique du Nord, y compris l’Égypte et la Libye. Inversement, des pays qui rejettent toute affiliation arabe, comme l'Iran, sont majoritairement arabes.  Enfin, les conquêtes "arabes" en Europe sont, en réalité, des conquêtes berbères. Les Sarrasins étaient des Berbères islamisés, et non pas les "Arabes d'Andalousie" !

Dans l'étude ci-dessous, la désignation génome "nord africain"  signifie génome berbère.

Et si la science et la génétique faisaient tomber les derniers mythes éculés, la falsification de l’histoire, les dénis identitaires. Et si la science, pouvait rassembler plutôt que diviser, réconcilier les humains avec leur passé, couper l’herbe sous le pied des islamistes menteurs (pléonasme), sournois, marchands de facéties, politiciens véreux. 

Tous ceux qui gouvernent le Maroc, la Mauritanie, l'Algérie, la Tunisie, la Libye et l’Égypte, ont gardé dans leurs gênes authentiquement berbères, une soumission pathétique aux conquérants arabes du septième siècle. Depuis cette époque, pour gouverner, il fallait impérativement se dire "Arabe", courber l'échine devant Damas ou Bagdad, capitales de l'empire arabe. Les rares parenthèses de gouvernance authentiquement berbère sont négligées, sinon décriées. C'est ce qu'on appelle "le syndrome de Stockholm" [2].

Le projet Genographic project (Reference Populations – Geno 2.0 Next Generation) vient nous livrer (et nous délivrer d’une tromperie) les résultats d’une étude menée depuis plusieurs années, sur des groupes de populations sur les quatre continents. 

Égypte :

Arabie
17%
Diaspora juive
4%
Afrique de l’Est
3%
Afrique du Nord
68%
Asie Mineure
3%
Europe du Sud
3%

Au fur et à mesure que les populations anciennes émigrèrent d'Afrique, elles passèrent à travers l’Afrique du Nord-Est vers l’Asie du Sud-Ouest. Les composantes de l'Afrique du Nord et de l'Arabie en Égypte sont représentatives de cette ancienne route migratoire, ainsi que les migrations ultérieures du Croissant Fertile vers l'Afrique avec la propagation de l'agriculture au cours des 10.000 dernières années et les migrations arabes du VIIe siècle avec la propagation de l'islam. La composante de l'Afrique de l'Est reflète vraisemblablement un mouvement localisé vers le haut du Nil navigable tandis que les composantes du Sud de l'Europe et de l'Asie Mineure reflètent le rôle géographique et historique de l'Égypte en tant qu'acteur historique de la croissance économique et culturelle dans la région méditerranéenne 

Iran :

Bien qu’on ait toujours considéré l’Iran, ex Perse, comme un pays non arabe, il s’avère que génétiquement les Iraniens sont Arabes à 56%, les autres composantes génétiques sont très minoritaires.
     Arabie
     56%
     Afrique de l'Est
     4%
     Afrique du Nord
     2%
     Asie centrale
     4%
     Asie Mineure
     6%
     Europe du Sud
     2%
     Asie du Sud
     24%
Les grandes composantes de l'Arabie et de l'Asie du Sud trouvées dans notre population iranienne de référence reflètent ces modèles anciens. Les composantes de l'Asie Mineure et de l'Asie Centrale sont probablement arrivées par les migrations de groupes originaires des régions situées plus au nord, comme les Turcs et les Mongols. La Route de la Soie peut également avoir servi à disperser les tendances génétiques asiatiques plus au sud et à l'ouest

Liban :

     Arabie
     44%
     Diaspora juive
     14%
     Afrique de l'Est
     2%
     Afrique du Nord
     11%
     Asie Mineure
     dix%
     Europe du Sud
     5%

Comme certaines populations anciennes émigrées de l'Afrique, ils ont passé d'abord par le Moyen-Orient en route vers l'Eurasie. Certaines populations sont restées au Moyen-Orient et au fil du temps ont développé des modèles génétiques uniques. Le mélange d'Arabie, d'Afrique du Nord et d'Asie Mineure est unique dans cette partie du monde. Les composantes de l'Arabie et de l'Afrique du Nord reflètent des modèles anciens de colonisation et d'interaction dans la région, tandis que la Route de la Soie peut avoir servi à ajouter des profils génétiques plus au nord et à l'est.

Tunisie:

     Arabie
     4%
     Afrique du Nord
     88%
     Europe du Sud
     5%
     Afrique occidentale et centrale
     2%
L'emplacement de la Tunisie sur la Méditerranée en Afrique du Nord contribue à sa grande diversité génétique. En majorité d'Afrique du Nord, il existe aussi des composantes clairement européennes et arabes. La composante arabe est arrivée probablement en deux vagues, l'une avec l'arrivée de l'agriculture du Moyen-Orient, il y a environ 8.000 ans, et l'autre avec la conquête islamique du VIIe siècle. Les Tunisiens ont également des composantes d'autres régions d'Afrique, comme l'Afrique occidentale et centrale.

Conclusions :

D’abord, l’étude nous révèle que plusieurs pays, considérés comme Arabes, ne le sont que peu ou prou. C’est le cas de l’Égypte, que le génome de sa population avec 68%, désigne clairement comme une nation Nord-Africaine, au même titre que la Tunisie, l’Algérie, la Libye ou le Maroc. Au fait, elle n’est arabe qu’à 17% et même un peu juive à 4% !

La Tunisie, quant à elle, choisie comme représentant le Maghreb, est à seulement 4% arabe, à 88% Nord-Africaine et à 5% européenne. Génétiquement, la Tunisie est plus européenne qu'arabe !!

Le Liban, comme on peut s’y attendre, est l’un des peuples les plus hétéroclites au monde. Il comporte 14% de génome Juif, 11% du génome Nord-Africain, et  44% de génome arabe!

Autres surprises : le génome nord-africain se retrouve sur quatre continents : Afrique, Europe, Asie, et… en Amérique latine !

Une autre révélation renversante est l’absence totale du génome arabe dans des pays où était admise leur présence, pour des raisons religieuses, comme en Espagne, au Portugal, en France et en Afrique subsaharienne (Sénégal et Nigeria). C’est d’ailleurs dans ces contrées, où s’était propagé l’Islam, que la présence du génome nord-africain est la plus forte. C’est ainsi que les Ibériens (Espagnols et Portugais) ont 9% de part du gène Nord-Africains et tenez-vous bien 0% de gêne arabe. La Sardaigne 11%, le Sénégal avec une grande part de 12% et Yarubans (Nigeria) 3% d’ADN Nord-Africain,

Une dernière révélation est la présence surprenante de génome Nord-Africain sur le continent américain et notamment celui du Sud. Cela appuie la théorie selon laquelle les Berbères, auraient pu atteindre le continent des Amériques bien avant les colons Européens au 15e siècle[1], mais également, la présence d’équipages berbères au sein de l’expédition de Christophe Colomb, et des conquistadors partis des Îles Canaris. C’est ainsi que l’on retrouve 5% d’ADN Nord-Africain chez les Argentins, et 6% chez les Colombiens.

On retrouve également l’ADN d’Afrique du Nord dans les Bermudes, Chez les Mexicains, les Péruviens 3%, les Mexicains Américains 4%, à Puerto-Rico 3%, en Grèce 3%, en Iran 4%, en Italie et en France (2%), au Kenya et en Éthiopie avec 4%. Cette découverte bouche un coin aux adeptes du Maghreb Arabe  qui enseignent à nos enfants que les Maghrébins sont à 80% arabes et à 20% de "mélanges".  

D'ailleurs, bien avant les études génétiques récentes, des chercheurs avaient déjà conclu que les populations maghrébines ne sont "arabes" que par la langue officielle (l'arabe littéral) imposée à l'école et dans les médias. 

Voici ce qu'écrit wikipédia :

" Selon Gilbert Meynier, la population Nord Africaine serait principalement berbère bien qu'officiellement elle est de majorité arabe. En effet, si l'apport des Arabes en Afrique du Nord n'est pas aussi important sur le plan démographique qu'il n'est déterminant sur les plans linguistiques, culturels et religieux, les Arabes arrivés à partir du VIIe siècle avec les invasions musulmanes, ont contribué à convertir à l'islam l'Afrique du Nord après plusieurs années de guerre, malgré la résistance et les combats de la Kahena et Koceila. L'apport démographique arabe est beaucoup plus significatif à partir duXIe siècle, lorsque le pouvoir des chiites Fatimides envoya, dans le but de réprimer des dynasties berbères ayant proclamé leur indépendance, certaines tribus arabes telles que les Hilaliens et les Banu Soulaym.

Les estimations en termes de déplacement de population vont de 80.000 à 200.000 ou 250.000. Selon Charles-André Julienles actuelles populations arabophones, majoritaires au Maghreb, seraient en grande partie berbères. Selon l'historien Gabriel Camps, les « invasions hilaliennes » ont été « d'un poids insignifiant sur le plan démographique, mais déterminant sur les plans culturel et socio-économique. » De nos jours, l'arabe littéral est la langue officielle des pays du Maghreb, c'est-à-dire la langue des médias et de l'école."


Tout  au  long  de  l’histoire,  des  grands  flux migratoires  nord-sud et  est-ouest  ont  existé.  Arnaiz  Villena  et  Al.  (1999  a,b) rapportent  que  le  berbère se  parlait  des  Iles  Canaries  (Guanche) jusqu’à  l’Égypte,  et  de  la  côte  sud  de  la  Méditerranéenne jusqu’à l’aire  subsaharienne.  Les  peuples  berbères  ont  été  forcés à  émigrer  vers  6.000  ans  avant  J.-C.,  lorsque les  conditions hyper  arides  du  Sahara  se  sont  établies.  Ils  se  sont  dirigés  vers les  Iles  Canaries,  vers  le Proche  Orient,  vers  la  péninsule ibérique  et  vers  les  îles  méditerranéennes.  Les  populations d’Afrique du  Nord  pourraient  aussi  avoir  peuplé  certaines régions  de  l’Europe  du  Sud  et  traversé  le  détroit  de Gibraltar  à une  époque  où  il  n’était  pas  encore  sous  les  eaux  (Chabaani  et Cox,  1988).  Une  partie  du patrimoine  génétique  et  culturel  des ibères  est  due  aux  Berbères.  La  langue  basque  est  très apparentée avec  le  berbère  (Arnaiz  Villena,  1999). 

NOTES :

From Numedia


Auteur: Hannibal GENSERIC
Date : 2018-04-20


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Hannibal GENSERIC
Envoyer l'article à un ami
Article lu 4729 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Commentaire N° : 1
Par: id Bawⵣiki Le : 2018-04-25
Titre: Pas besoin d'ADN
Pays: France  


Il suffit de réfléchir un peu pour comprendre que les troupes venues d'Arabie qui seraient à tout casser 1 millier d'hommes se sont vite démultipliées pour devenir la seule population de l'Afrique du nord et finir par appeler ce territoire "le Maghreb ARABE". C'est presque incroyable.

Le tunisien à qui on a lavé relavé et lessivé la mémoire aurait dû être le tout premier pays à s'élever contre cet état de fait ceci pour plusieurs raisons:

1°)- La Tunisie est le seul pays d'Afrique du nord à porter un nom Amazigh.(Touns)

2°) -C'est du côté de Gafsa qu'est né la tout premier groupement d'hommes modernes Amazigh pratiquant l'agriculture quelque 20.000 ans av.JC. ensuite il s'est répandu un peut partout en Afrique du Nord. Il reste encore le mystère sur ses origines et comment a-t-il pu éliminer l'homme des cavernes Cro-magnonien ou Neandertalien ?.

La Tunisie se trouve en plein centre du monde berbère (blanc), elle en est le coeur battant, elle ne peut donc pas se trouver comme par magie au centre du monde arabe (au faciès différent) . C'est un non-sens.

Les références historiques des Tunisiens sont Massinissa , Dihya, Jugurtha, Ciphax etc. certainement pas Hannibal que Scipion l'Africain voulait tuer et c'est grâce à Massinissa (Roi de Numidie) qu'il a eu la vie sauve en lui donnant un sauf conduit pour lui permettre rejoindre tranquillement ses terres d'origine. Ce n'est pas non plus Oqba dont la mission première est d'islamiser par le sabre, ce dont il a usé sans concession.

Il ne faut pas non plus trop accabler les tunisiens car s'ils avaient l'Atlas en plein centre du pays ils seraient déjà entrain de jouer le match retour.



 
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant jpbnye2i ici :  
 
 

D'autres articles :

 
Lettre de Bessaoud Mohand Arab au Colonel Houari Boumedienne :
Colonel, je vous ai connu pour la première fois en 1958. Je venais d’arriver au Maroc, pour soigner une pleurésie double contractée dans les maquis de Kabylie. vous étiez alors colonel; chef de Wilaya 5, un titre que Monsieur BOUSSOUF vous décerna sans que ayez tiré un seul coup de feu contre les forces françaises. ... - - Auteur: Amazighworld - Date : 2018-05-15

 

 
La jeunesse Amazighe appelle à la liberté ⵜⵉⵍⴻⵍⵍⵉ
On est souvent surpris, voire consterné d'entendre certains berbères hauts placés ou très connus principalement au Maroc, considérer que la langue arabe a toute sa place dans la société marocaine en particulier chez les berbères, ils sont même prêt à défendre avec force la dualité arabe-tamazight comme langues de tous les citoyens marocains, ils veulent ...... - - Auteur: id Bawzki - Date : 2018-03-21

 

 
Les savoirs archéologiques au Maghreb : un débat entre spécialistes
Ce numéro de Perspective (2017-2 Février 2018, http://perspective.revues.org) est consacré au Maghreb et aux histoires de l’art qui s’y pratiquent comme aux études que suscitent son patrimoine et sa création contemporaine à l’échelle internationale. La revue nous propose régulièrement des numéros thématiques de grandes valeurs. Elle semble en fin que la Revue se détourne des états nations. ... - - Auteur: Amazighworld - Date : 2018-03-21

 

 
Les colonisations sous Omerta
Les colonisations les plus anciennes et les plus durables sur la terre (puisqu’elles durent encore après plus de 14 siècles) et dont personne n’ose parler, ni à l’ONU ni ailleurs, sont celles conquises manu militari par les Arabo-musulmans. On appelle ces régions des “pays arabes” alors qu’aucun d’eux ne fut jamais, au cours d’histoires très anciennes et très riches en culture, ni arabe ni musulman.... - - Auteur: Bernice Dubois - Date : 2018-03-06

 

 
Erdogan dévoile en Algérie le non-dit en Afrique du Nord
Un tweet en arabe attribué au journaliste Faiçail El Kassim d’Aljazeera faisant l’éloge à Erdogan en commentant son intervention dans la conference de presse à Alger a été repris en pompe dans les réseaux sociaux (whatsupp, FB, tweeter…) par les deux relais du moyen orient en Afrique du Nord qui sont les arabo-nationalistes et les arabo-islamistes. Qu’est-ce qu’il dit ce tweet  : ... - - Auteur: Moha Bouwawal - Date : 2018-03-02

 

 
Des dynasties «berbères» à Al-Andalus
Bruce Maddy-Weitzman, dans son ouvrage «The Berber Identity Movement and the Challenge to North African States», affirme que «la grande majorité des conquérants musulmans étaient des membres des tribus berbères». «Un fait qui se perd d'habitude en mentionnant la haute culture islamique qui a émergé par la suite», enchaîne-t-il. Citant d’autres ouvrages, il met toutefois en avant «la forte tension ethnique» au cours des VIIIe et IXe siècles.... - - Auteur: Mohammed Hifad - Date : 2018-02-27

 

 
La Bretagne colonisée par les Romains de l'an 43 a 407 et esclavagisée par la France impériale de 1789 à aujourd’hui
Ce qu'écrit Ferdinand Lot à propos du bilan de la colonisation romaine de la Gaule est certainement vrai pour la Bretagne insulaire, colonisée et asservie par les Romains pendant quatre siècles, de l'an 43 à l'an 407 :"Les Gaulois, pour se fondre dans le monde romain, ont perdu leur spontanéité et leur dignité. Le despotisme impérial est un rouleau compresseur, qui broie le caractère, servilise les hommes ....."... - - Auteur: LOUIS MELENNEC - Date : 2018-02-21

 

 
Pourquoi la France restera toujours anti-droits culturels et linguistiques Amazighs en France et en Afrique du Nord même?
Beaucoup de nord africains, n’arrivent toujours pas à mieux situer la France entre un pays qui chante l’égalité et droits de l’homme d’un côté, et de l’autre il est toujours contre les droits linguistiques et culturels des Amazighs en Afrique du Nord et en France même ? À ne citer pour exemple que .... ... - - Auteur: Mohamed EL OUAZGUITI - Date : 2018-02-14

 

 
Dans l’affaire de Jérusalem: ce que les nord africains n'ont pas compris
Lors d’un match de football en Algérie, les spectateurs présents au stade ont déroulé sur la tribune une banderole représentant des caricatures du roi saoudien et de son allié le président américain Donald Trump, l’une collée à l’autre et à côté d’un dessin de la grande mosquée al-Aqsa. Cela a provoqué la colère des autorités saoudiennes. Ils ont exprimé à leur manière leur colère contre la décision de Trump de reconnaitre Jérusalem la capitale d’Israël. Sans s’arrêter là, ils ont  aussi exprimé leur colère contre le laxisme du régime des Saoud dans cette affaire. ... - - Auteur: Moha Bouwawal - Date : 2017-12-19

 

 
Sans le Maroc, Israël ne pourrait jamais gagner la coalition arabe de 1967, vérité ou intox?
La télévision francophone israélienne i24 vient de faire une déclaration de grande taille : sans le Maroc Israël n’aurait jamais gagné la guerre des six jours !! Dans son programme Orient, le présentateur CYRIL Amar a précisé que si autant de noms israéliens comme Yitzhak Rabin et Moshe Dayan et autres sont associés à la victoire militaire d’Israël en six jours seulement d’Israël sur la collation arabe de 1967, sans le Maroc Israël pouvait-il gagné ? ... - - Auteur: Amazighworld - Date : 2017-12-14

 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.