Arabe
English
 
 
 
 Histoire ancienne
 Histoire moderne
 Histoire revisitée
 Personnalités Amazighes
 Amazighophobie

 

Après deux ans, le Hirak du Rif rentre dans une nouvelle phase completement differente


Nasser Zefzafi, le leader du mouvement de contestation Rifain du « Hirak » qui a pu fédérer le RIF sous un ensemble de revendication sociales (les hôpitaux, les universités, les routes et les usines) entre 2016 et 2017 au nord du Maroc, a demandé le 23 Aout 2019 à être déchu de sa nationalité, en même temps que cinq autres militants détenus, selon un communiqué rendu publique par son père.

Les six hommes ont dénoncé « l’instrumentalisation de la justice marocain taxée de rejeter les preuves de leur innocence et d’être un outil au service de la politique sécuritaire du Royaume».

Les six signataires du communiqué, Nasser Zefzafi, Nabil Ahamjik, Ouassim El Boustati, Samir Ighid, Mohamed El Haki et Zakaria Adechour, ont aussi déclaré qu’ils rompent le lien d’allégeance (avec le trône), à partir de la date de parution de ce communiqué.

Selon eux, la tournure de leur dossier n’est qu’un prolongement de la relation historique qu’entretient l’État marocain avec la région du Rif. Une relation basée sur l’exclusion, la marginalisation, le mépris et la répression.

Même pas une semaine après, le 27 aout 2019, Mr Abdelali Houd, un autre détenu Rifain a demandé la même chose en rejoignant ces collègues dans la prison de Fès.

Le 14 juin 2017, le président français Emanuel Macron a fait une visite à Rabat lorsque la situation dans le Rif est l'un des dossiers chauds du royaume chérifien. 0 la fin de sa visite il a déclare à la presse : « Il ne m'appartient pas de juger d'un sujet de politique intérieure, mais le roi considère comme légitime qu'il y ait des manifestations, qui sont prévues dans le droit constitutionnel. ….. Et Je n'ai pas eu lieu de craindre une volonté de répression». Mais le 29 mai 2017, soit juste sept semaines plus tard, Nasser Zefzafi a été arrêté et une vague d’arrestation d’environ 500 militants du Hirak.


Deux ans plus tard, les prisonniers signent un communiqué rendu publique adns cette video par Ahmed Zefzafi le père du leader de la protestation rifaine :

 


Quelques jours plus tard, Ahmed Zefzafi explique à un organe de presse marocain que contrairement aux politiciens marocains qui ont tous double et triple nationalités, tous des détenus Rifains n’ont que la nationalité marocaine, mais ils étaient forcés d’abandonner leur nationalité. Vidéo :


Auteur: AmazighWorld
Date : 2019-08-29


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de AmazighWorld
Envoyer l'article à un ami
Article lu 4015 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Commentaire N° : 1
Par: id Bawⵣiki Le : 2019-08-30
Titre: Une seule nationalité en Afrique du Nord.
Pays: France  


La nationalité "AMAZIGHE" est la seule et unique pour tous les peuples autochtones berbères d'Afrique du Nord.

Quand à Macron le défenseur des droits des femmes et des minorités en Amazonie , le cas des berbères lui importe peu. Par son comportement avec les Gilets Jaunes il n'a rien à envier au pouvoir Makhzénien.




 
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant xh0k8i7w ici :  
 
 

 

D'autres articles :



Jour du Drapeau Amazigh
Auteur: CMA - Date : 2019-08-28








 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.