Arabe
English
 
 
 
 Histoire ancienne
 Histoire moderne
 Histoire revisitée
 Personnalités Amazighes
 Amazighophobie

 

Décès de Jaime Saenz, ancien Vice-Président du CMA


Par CMA, AmazighWorld.org
Date : 2021-11-08


Jaime Saenz, vient de nous quitter à l’âge de 82 ans, ce 30 octobre 2021 chez lui à Arrucas, dans l’ile de Gran Canaria, dans l’archipel Canarien.

Les membres du Congrès Mondial Amazigh sont profondément attristés par la disparition d’un valeureux et chaleureux compagnon de lutte, un ami, un frère. Le CMA s’incline très respectueusement devant la mémoire de Jaime Saenz et exprime sa compassion et sa solidarité avec sa famille, ses amis et ses millions de frères et sœurs, tant dans l’Archipel canarien que dans les pays de Tamazgha et dans la diaspora.

Jaime était présent au premier congrès du CMA qui s’est déroulé en 1997, chez lui à Tafira dans l’ile de Gran Canaria, et il en a été le Vice-Président pendant seize ans, de 1999 à 2015. Lors du congrès de Tafira, il faisait partie du groupe qui a confectionné le drapeau amazigh et qui l’a présenté devant l’assemblée générale du CMA qui l’a immédiatement adopté. C’était le 30 août 1997. Jaime a ensuite élaboré un livret protocolaire sur l’utilisation du drapeau amazigh en différentes circonstances, et c’est également lui qui a lancé l’idée de la proclamation du « Jour du drapeau amazigh », correspondant au 30 août de chaque année.

Très volontaire et profondément engagé en faveur des droits du peuple canarien et des Amazighs, Jaime n’hésitait pas à quitter son ile pour aller rendre visite à ses frères et sœurs au Maroc, en Tunisie, en Libye, en Algérie, en pays Kel-Tamasheq mais aussi pour se rendre sur les places internationales à Genève, New-York, Barcelone ou Durban pour plaider la cause Guanche-canarienne et amazighe.

Jaime Saenz était un fervent défenseur et promoteur de l’idée de la décolonisation de l’Archipel canarien, « un des derniers territoires colonisés d’Afrique » disait-il. Afin de renforcer les liens de solidarité entre les Canaries et les pays de Tamazgha et particulièrement avec le peuple Kel-Tamasheq (Touaregs), il a fondé avec d’autres compagnons, l’association Solidaridad Canaria.

Jaime était très apprécié de tous tant pour ses qualités humaines que pour sa rigueur dans le travail, son investissement personnel sans retenue en faveur des droits du peuple canarien et du peuple amazigh. Pour les générations futures, Jaime restera l’exemple d’un grand militant dévoué pour une cause juste.

Sa disparition est une immense perte pour ses proches, pour le peuple canarien et pour tous les Amazighs.

Tes compagnons de combat poursuivront la lutte pour nos idéaux de liberté, de justice et de dignité pour les Amazighs, de Siwa aux Canaries.

Repose en paix, Jaime.
Sgunfu deg talwit, Jaime.

Paris, 21/10/2971 – 2/11/2021

Le Bureau du CMA.



Suivez-nous sur notre nouvelle page Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
Les autres articles de CMA
Envoyer l'article à un ami
Article lu 20133 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Commentaire N° : 1
Par: id Bawziki Le : 2021-11-09
Titre: C'es une personne qui nous quitte, morte avec la tête haute..
Pays: France  


Voilà une personnalité devant laquelle il faut s'incliner très bas, car il ne s'agit pas seulement d'un Homme honorable, mais de tout le peuple canari qui ressent en lui cette appartenance au monde berbère. Ils reviennent de loin, car les conquistadors espagnols ont pratiquement éliminé l'Homme berbère original. On peut parcourir toutes les Canaries , on ne trouvera pas une seule personne née de parents de cette contrée qui porte encore un nom d'origine "Amazigh". Heureusement qu'il existe quelques noms de lieux, d'endroits qui ont gardé leurs noms originaux comme Tafira , Agaldar, Arguineguin, Tazarte etc... C'est la femme Canarie qui est la principale porteuse de l'identité berbère par son ADN.

J'espère que l'on lui fera un sépulture digne de ses ancêtres au fond d'un trou creusé dans la montagne volcanique.



 
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant f84x2k5p ici :  
 
 

 

D'autres articles :











 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.