Arabe
English
 
 
 
 Histoire ancienne
 Histoire moderne
 Histoire revisitée
 Personnalités Amazighes
 Amazighophobie

 

CONTRE L’AMNESIE: A propos du Dahir dit «berbère» de 1930, LE MESSAGE DU SULTAN


Par Moha Moukhlis, AmazighWorld.org
Date : 2021-11-13


Les « nationalistes » marocains, c’est-à-dire ceux qui ont collaboré avec la France coloniale en trahissant la résistance armée amazighe, ont fait de la lutte contre le Dahir « berbère » de 1930, leur acte de naissance et, plus tard, ont fondé, en 1934, la première structure politique « Koutlat Al Amal Al Watani » et affirmèrent dans les premières lignes de leur déclaration: « Nous remercions les autorités du Protectorat pour avoir ramené la paix dans notre pays » (c’est-à-dire : merci d’avoir maté la résistance amazighe par l’aviation et l’artillerie). Ce sont ces « nationalistes » qui sont à la base de la création du Parti de l’Istiqlal qui enfantera de l’UNFP / USFP de Ben Barka, Elyoussoufi, Elyazghi, Basri et leurs acolytes de l’OADP de Ben Saïd Ait Idder, du PAGS de Ben Amrou…Leur référentiel arabo-islamo-baathiste et amazighophobes est partagé par la secte du PJD de Benkirane.


Le message du Sultan Mohamed V, ci-après, est édifiant et met à nu le complot fomenté par la nationalo-collaborateurs contre l’amazighité. Car, « l’abolition » du Dahir de 1930 constitue une catastrophe pour les Amazighes, obligés d’adopter une juridiction non conforme à leurs coutumes et valeurs millénaires dont les conséquences se font toujours sentir : les djemââs sont devenues des coquilles vides, sans pouvoir de décision, soumises à la volonté des agents des autorités publiques qui fomentent des dissensions pour leur spolier les terres collectives…

Le texte du Dahir de 1930 n’a fait que reprendre et confirmer le Dahir du 11 septembre 1914, signé par le Sultan Moulay Youssef.
En publiant ce texte, je vise à lutter contre l’amnésie dont souffrent les nouvelles générations formatées par une école « arabocranisée » qui les laissent sans mémoire et sans repères…Il vous reste à lire et la lettre du sultan et les textes des deux Dahirs (1914 et 1930), ci-joints.

Le message du Sultan sur la justice berbère lu dans les mosquées du Royaume à l'occasion de la fête du Mouloud célébrée le II août 1930. (Document historique tiré de la Revue de l'Afrique française, 1930, page 501)

A l'occasion de la fête du Mouloud célébrée le vendredi 2 Août 1930, S.M le Sultan a adressé à son peuple un message qui a été lu dans toutes les mosquées lors du prêche de la prière de l'après-midi. Dans ce message, faisant allusion aux incidents provoqués par les opposants au Dahir du 16 Mai 1930, sur les tribunaux coutumiers, le Sultan a tenu à mettre ses fidèles sujets en garde contre une interprétation volontairement erronée ou tendancieuse de textes législatifs relatifs à la justice coutumière berbère, textes qui ne font que consacrer un état de faits auxquels les tribus elles-mêmes se montrent profondément attachées. Sa Majesté a défini en suite, dans son message toute la portée de ces textes qui, en aucune façon, ne portent atteinte aux lois fondamentales de l'Islam.

En voici le texte intégral du Sultan Mohamed V:

"Vous n'ignorez pas que les tribus berbères ont toujours été soumises à un ensemble de lois coutumières ancestrales qui leur ont permis de régler leurs différends et que ce système d'administration leur a toujours été reconnu par Nos Ancêtres sanctifiés ainsi que les souverains des autres dynasties qui les ont précédés. L'exercice de ces coutumes s'est ainsi étendu sur plusieurs siècles et le dernier souverain qui l'a reconnu aux tribus berbères est Notre Auguste et vénéré père qui n'a fait que suivre les traces de ses prédécesseurs, dans le seul but d'accorder aux berbères le moyen de régler leurs différends pour le développement de la paix parmi eux. Cet octroi ne pouvant être considéré comme un moyen d'administration makhzanienne, nous avons nous-même décrété de semblables mesures par Notre dahir chérifien. Cependant, des jeunes gens, dénués de tout espèce de discernement, ignorant toute la portée de leurs actes répréhensibles, se sont mis à faire croire que ces mesures que nous avons décrétées n'ont pour but que la christianisation des berbères. Ils ont ainsi induit la foule en erreur et ont convié les gens à se réunir dans les mosquées pour réciter les prières du "latif" après les prières rituelles, transformant par ce procédé la prière en manifestation politique de nature à jeter le trouble dans les esprits. Notre Majesté réprouve absolument que les mosquées dont Dieu a fait des lieus de prière et de piété, soient transformées en foyers de réunions politiques ou prennent libre cours les arrières pensées, et ou se développent les mauvais penchants.

Comment peut-on concevoir que notre glorieux auteur, dont l'éternel souci été le bien-être de ses sujets, ait jamais pu penser à la christianisation des berbères ou à admettre tout ce qui pourrait y conduire ; et vous savez que Nous nous sommes toujours inspires de ces principes et que Nous ne nous sommes jamais écarté de la glorieuse voie qu'il nous a tracée, soucieux de ne rien épargner pour assurer à nos sujets le bien-être et la tranquillité les plus absolus.

En renouvelant aux tribus berbères le libre exercice de leurs coutumes, nous ne faisons que répondre à leur désir le plus intime qu'ils ont exprimé en toutes occasions, coutumes qui, comme nous l'avons déjà dit, sont en vigueur depuis des siècles.
Mais, pour vous montrer qu'aucune arrière-pensée n'a guidé notre action, nous venons de décréter que toute tribu berbère qui exprimera le désir d'être soumise à la juridiction du Chraâ, obtiendra immédiatement un cadi pour le règlement de ses transactions. Ceci est une preuve de toute notre sollicitude pour la protection de leur religion et pour le maintien de l'Islam parmi eux. Nous vous ordonnons en conséquence, d'observer l'ordre et la tranquillité, et de ne jamais vous écarter de la voie de la pondération et de la sagesse. Puisse Dieu, par ses inestimables faveurs, vous guider dans le chemin de votre bonheur présent et futur ».

Lien (texte du Dahir de 1930) Dahir dit Berbere



Suivez-nous sur notre nouvelle page Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
Les autres articles de Moha Moukhlis
Envoyer l'article à un ami
Article lu 20231 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Commentaire N° : 1
Par: id Bawziki Le : 2021-11-14
Titre: On ne peut pas refaire l'histoire, mais on peut s'en servir pour appréhender le futur.
Pays: France  


Le Maréchal Lyautey est un royaliste comme la plupart des grands officiers français de l'époque, on n'efface pas des traditions de plus de 1000 ans facilement. Ce Maréchal a trouvé au Maroc un Roi de substitution et il s'est mis à son service, en disant de lui qu'il a vendu son pays à la France, et que le Maroc n'avait plus qu'un seul véritable résistant et qui mérite d'être le Maître du pays c'est le berbère Abdelkrim. Partant de là il s'est quand même attaché au service de ce nouveau Roi qui est à sa botte et qui lui demande de remplir une seule mission à savoir : l'arabo-islamisme partout et rien d'autre.

Les berbères de leur côté, sous l'emprise de l'ignorance et de l'obscurantisme islamique et ayant fait allégeance à cette doctrine venue d'Arabie, sont comme tétanisés , car ils ont combattu le christianisme avant le colonialisme.

Pour ne pas faire long, les nouvelles générations berbères doivent se réveiller et se mettre dans la tête que leur ennemi principal est l'obscurantisme islamique qui les a divisé et jeté dans le sous-développement. Ils doivent délaver leurs cerveaux et faire un retour aux sources avec un cerveau plus éclairé et instruit pour ne jamais plus se faire avoir.




 
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant hg51xkh2 ici :  
 
 

 

D'autres articles :










LE GRAND REMPLACEMENT
Auteur: id Bawziki - Date : 2021-01-20

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.