Arabe
English
 
 
 
 Histoire ancienne
 Histoire moderne
 Histoire revisitée
 Personnalités Amazighes
 Amazighophobie

 

AKHU: Essai Étymologique des Racines Amazighes de l’Ancienne Civilisation Égyptienne


Par Hélène E. Hagan, AmazighWorld.org
Date : 2022-09-29


Hélène E. Hagan a le plaisir d’annoncer la publication de son huitième livre, le premier en Français, avec le titre intriguant de « AKHU » soustitré : « Essai Étymologique des Racines Amazighes de l’Ancienne Civilisation Égyptienne ». Plus qu’une traduction d’un essai publié en 2000 en anglais, ce livre ajoute dans sa nouvelle version de nombreuses données mythologiques, archéologiques, toponymiques, linguistiques et historiques qui enrichissent sa lecture.

Le prologue donne le ton de l’étude qui s’ensuit, démontrant le besoin très certain d’examiner les liens étroits entre la civilisation égyptienne ancienne et les cultures berbères d’Afrique du Nord et du Sahara. L’introduction indique la nécessité de débuter cette enquête avec l’archéologie des premiers temps d’habitation sur la rive occidentale du Nil, la région ouest du Delta, celle du Fayoum et des oasis, un ensemble territorial Nord-Ouest important au développement de toute la civilisation égyptienne.

Un premier chapitre examine les origines des peuplements divers de l’ancienne Égypte et leur rapport avec les groupes libyens et nordafricains. Ce chapitre est suivi d’une étude des croyances et des meurs des peuples des Piliers (« Intui ») qui vénéraient leurs ancêtres et ont eu une très grande influence sur la totalité de la civilisation égyptienne de tous les temps Le culte des ancêtres ainsi que plusieurs autres aspects majeurs de leur mythologie tels que l’astrolâtrie les apparentent aux Imazighen (Berbères) d’Afrique du Nord.

Les Souverains Sacrés, ou Premiers Princes d’Égypte, qui ont précédé les premières dynasties de rois, étaient des Chefs Libyens. Ils commandaient les groupes variés de peuplades connues sous le nom collectif de « Rekhyt », et ont institué les cultes divers de divinités primordiales dont la plupart avaient leurs origines en Afrique du Nord, telles que le Bélier Solaire, la grande déesse de Sais Neith, le Dieu Primordial Amon, le grand dieu du désert « Her au Bras Puissant », la déesse immensément vénérée au cours des siècles Hat-Hor, Vache Sacrée, et le Dieu Taureau Guerrier Gurzil des oasis vénéré par les Berbères d’Afrique du Nord.

Dans le chapitre sur le Dieu Tehuti, le Temps et les Astres, la création de calendriers selon des données cosmologiques et l’entière astronomie égyptienne sont attribuées à des notions dont les racines et les parallèles existant toujours dans certaines croyances amazighes d’Afrique du Nord sont irréfutables. Le chapitre final de cet essai conduit le lecteur le long du voyage funéraire transmis par Le Livre Des Morts et autres textes religieux à travers la géographie terrestre et l’univers stellaire d’un Au-delà (« Du-at ») peuplé d’Aïeux Resplendissants, Êtres Bienheureux ou « AKHU »



Suivez-nous sur notre nouvelle page Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
Les autres articles de Hélène E. Hagan
Envoyer l'article à un ami
Article lu 3549 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant t3dvgfi4 ici :  
 
 

D'autres articles :








Marie est un nom amazigh
Auteur: Hha Oudadess - Date : 2017-07-31

Tamazgha, berceau de l’humanité
Auteur: CMA - Date : 2017-06-13


 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.