Arabe
English
 
 
 
 Histoire ancienne
 Histoire moderne
 Histoire revisitée
 Personnalités Amazighes
 Amazighophobie

 

Modern History
L'Islam et l'arabisation de la Berbérie
Comment l'Afrique du Nord, peuplée de Berbères en partie romanisés en partie christianisés, est-elle devenue en quelques siècles un ensemble de pays entièrement musulmans et très largement arabisés, au point que la majeure partie de la population se dit et se croit d'origine arabe ?. Plutôt que de rechercher les causes d'un relatif échec de la romanisation il me parait plus positif de montrer le mécanisme de l'arabisation. ..... Gabriel camps
Chronologie des événements dans les régions de l'Azawad

Chronologie de dix années d'événements survenus dans les régions de l'Azawad (région Touarègue du Mali), l'Azawagh et l'air (Niger)

Mali : 1990 à 2000
Niger : 1990 à 2000

Ayt Khebbach, impasse sud-est: l'evolution d'une tribu
Dans Marrakech la capitale, en mars 1901, un millier de kilometres à l'ouest du champ des opérations mais moins d'un mois apres l'affrontement, circulait ce bruit formidable: les Chrétiens venaient de subir un désastre militaire à Timimoun (1).... Par: C. Lefebure
The Berber Tamazight Movement in Morocco and Algeria
In July 1994, a delegation of Berbers from Morocco presented testimony on their own behalf at the annual meeting of the United Nations Working Group on Indigenous Peoples, in Geneva. The presentation indicates that Berbers have identified themselves as "indigenous," fulfilling a major criterion for their identification as such by others. Indigenous peoples are recognized operationally through self-definition (as one of several criteria) by both the International Labor Organization and the World Bank....     by Amin Kazak, Ph.D., originally published in the Fourth World Bulletin (Fall 1994/Winter 1995).
Tafsut n Imazighen: The Amazigh Spring
A Chronology of Events, compiled by the Revue Tafsut and translated by Hsen Larbi for The Amazigh Voice.
The Rise of Amazigh Nationalism and National Consciousness in North Africa
U.S. Defense Intelligence Assessment document, unclassified. Prepared by Dr. Larry A. Barrie, Strategic Studies Detachment, 4th Psychological Operations Group (Airborne).
The term "Amazigh" used in this study is the preferred term for the Berber people of North Africa. The still widely used ethnolinguistic word "Berber" is disliked because of its pejorative and demeaning character--it implies that the person so called is "barbarian" in every sense of the word. "Berber" derives from the Greek word "barbaroi," denoting one who did not speak Greek but babbled unintelligibly and was thus a barbarian. The Romans and Byzantines continued this use of the term. During and after the Arab invasions of the seventh century, the Arabs followed the Greco-Roman practice and referred to the indigenous peoples they encountered as "barbar." The French and English speakers adopted "Berber" and "Berber" coined the word "Barbary," implying that the inhabitants were indeed barbarians.
Histoire des Berberes (IBN KHALDOUN)
Citons ensuite les vertus qui font honneur à l'homme et qui étaient devenues pour les Berbères une seconde nature ; leur empressement à s'acquérir des qualités louables, la noblesse d'âme qui les porta au premier rang parmi les nations, les actions par lesquelles ils méritèrent les louanges de l'univers, bravoure et promptitude à défendre leurs hôtes et clients, fidélité aux promesses, aux engagements et aux trairés, patience dans l'adversité, fermeté dans les grandes afflictions, douceur de caractère,....
Un pays conquis par les arabes est bientot ruiné (IBN KHALDOUN)
Ils sont en effet, en raison de leur naturel farouche, gens de pilleries et de brigandage : tout ce dont ils peuvent se saisir sans lutte et sans danger, ils l'enlèvent, puis ils s'enfuient vers leurs pâturages du désert. Ils n'attaquent point ouvertement, ni ne combattent en bataille rangée, à moins d'y être contraints pour leur propre défense : aussi, s'ils se heurtent à une forteresse ou à un endroit qui leur réserve des difficultés, ils les laissent de côté, sans les attaquer, et se tournent vers quelque objet de conquête facile. Les tribus qui se retranchent contre eux dans les rochers des montagnes sont à l'abri de leurs rapines et de leurs violences, car ils n'escaladent point les hauteurs, ni ne s'engagent dans des terrains difficiles, ni ne s'exposent à des dangers pour les atteindre. Quant aux plaines, s'ils peuvent s'en emparer du fait qu'elles sont mal gardées ou que le pouvoir gouvernemental manque de force, elles deviennent leur butin et la proie qu'ils dévorent ......
Les arabes vus par Iben Khaldoun (LA MOQADDIMA D'IBN KHALDOUN)
...Précurseur de la sociologie moderne, Ibn Khaldoun est une référence incontournable dans le domaine de la réflexion sur l'histoire sociale des peuples et civilisations méditerranéennes. En réponse aux arabo-staliniens et aux arabo-intégristes, qui érigent les arabes et leurs "civilisation " en modèle "universaliste ", nous publions un extrait d' "AI Muqaddima" d'Ibn Khaldoun qui parle, justement de cette civilisation arabe et des arabes. Notre objectif est de lutter contre l'amnésie et permettre à nos lecteurs de se faire leur propre opinion. Ce serait ainsi que les arabistes seront invités à davantage de modestie et de relativisme, à se remettre en question et à se situer "objectivement" dans le concert des civilisations. ...

 

La montagne Marocaine et le pouvoir central : Un Conflit seculair mal elucidé

L'ADRAR N DRN : UNE ALTITUDE MÉDITERRANÉENNE EN AFRIQUE

La montagne marocaine, telle qu'on la connaît à travers 1'histoire, a toujours abrité des populations refusant toute soumissions aux différents pou- voir centraux établis dans le plat pays (1). " La montagne, écrit J. Célérier, est par excellence le "Bled es-Siba", le pays des tribus insoumises où le sultan n'a pu établir un minimum d'ordre, où le morcellement en groupes ennemis obligeait naguère les pacifiques voyageurs à multiplier d'onéreux protecteurs. (...) Les Sultans les plus intelligents et les plus énergiques se sont épuisés à lutter contre cette force centrifuge qui est le produit essentiel de la montagne " (1 bis).
Elle est, comme toutes les montagnes méditerranéennes, à tout le moins " ...le refuge des libertés, des démocraties, des " républiques " paysannes (2). " ........
Ali Sedqi Azaykou

Documentation on the Amazigh flag
The flag shown above, also seen in icon form waving at each end of the WAAC title, is the Amazigh flag adopted by the Amazigh World Congress. It symbolizes Amazigh identity and cultural rennaissance, as well as Amazigh unity all over Tamazgha and the Diaspora. 
The Origins of Amazigh Spring
Amazigh Spring, as we call it today, was originally referred to in the official press as "the events of Tizi Ouzou," just as the French press called the war of national liberation (1954-1962) "the events of Algiers." Original (French) by Ferhat Mehenni, published in Le Matin, April 19, 2000
The Significance of Yennayer 2950
Yennayer 1, 2950 marks the Amazigh new year. The origin of Yennayer refers to the first mention of the Amazigh people in historical records: the founding by Amazigh Pharaoh Sheshonq I of the 22nd pharaonic dynasty in 950 BC, followed by the 23rd and 24th Amazigh pharaonic dynasties, over 200 years (950 BC-712 BC) of Amazigh rule in ancient Egypt. by Salah Badjou.
20th Anniversary of Amazigh Spring: April 20, 1980-April 20, 2000

Twenty years later…

No, Mr President, "Tamazight is a Priority!"

The inclusion of Tamazight in the constitution [of Algeria] should be considered in a global vision in the overall framework of the revision of the fundamental law [constitution].    translated by Mokrane Bouakiz, originally published in the Algerian Press Review (French).

 
République du Rif
En 1921, la tribu berbère des Aït Ouriaghel de la région d'Alhoceima, sous la conduite du jeune Abdelkrim El Khattabi, se soulève contre les espagnols. Le général Sylvestre dispose alors d'une puissante armée forte de 60 000 soldats espagnols pour contrer les Beni Ouriaghel. En juin la presque totalité de cette armée trouve la mort dans la bataille d'Anoual. Face à ce désastre le général se suicide. 
Sans commentaires

 

Quelques documents de l'histoire sans commentaire (en arabe)

 

 

 
Headquarters: Amazigh World (Amadal  Amazigh), North America
Copyright 2002  Amazigh World. All rights reserved.