Arabe
English
 
 
Les états nations de Tamazgha
 Algérie
Egypte
 Iles Canaries
 Libye
 Mali
 Maroc
 Mauritanie
 Niger
 Tunisie
 
 CMA
 Pétitions
 

 

 

 
Les associations amazighes dénocent les événements des Ait Ourir (grand Atlas)
Les représentants des associations amazighes du Maroc se sont réunis le 12/03/2006 au local de Tamaynut à Rabat et après avoir discuté et analysé la situation des droits amazighs dénoncent le recours à la force, la répression des forces de l'ordre contre la marche pacifique de la population des Ait Ourir qui demande ses droits légitimes. Et revendiquent la libération immédiate et sans condition des personnes arrêtées.... - Date : 2006-03-16

 

 
Marocco, Arrestation in Agadir of 9 Amazighs militant students
  Agadir 14 mars 2006, The moroccan regime arrested 9 students of the Amazigh Movement (Ayt Ghighush) in the university of Agadir.The latters wanted to organise a cultural activity but they were insulted by the defenders of the "Arab Republic of the Sahara". Amazighs militants defended themselves, however the Moroccan authorities arrested 9 of them and did nothing for the other part. ... - Date : 2006-03-16

 

 
Le collectif Azayku des associations Amazighes déplore la situation des droits de l'homme au maroc
En faisant descendre des masses pour manifester contre les caricatures de la publication danoise, le makhzen tente vainement, en exploitant le sentiment religieux, de distraire la population des hausses de prix et des augmentations des impôts ainsi que la répression des travailleurs, des mineurs et diplômés en chômage qui en arrivent au suicide collectif, ce qui aggrave l'injustice et les inégalités sociales. La marche pacifique d'Ayt Ourir est réprimée dans la violence et une dizaine de citoyens ont été arrêtés et emprisonnés pour la seule et simple raison qu'ils ont dénoncé ... ... - Date : 2006-03-15 - Source : Le collectif Azayku des associations Amazighes

 

 
Centres de formation et de recherche en Langue et Culture Amazigh au sein des établissements universitaires.
A la lecture d'un article publié par le journal SAWT ANNAS le 10 mars 2006 , n° 76 , il parait que les membres du conseil administratif de l'Institut Royal pour la Culture Amazigh , lors d'une réunion tenue le 28 février 2006 avec le ministre de l'éducation national et de l'enseignement supérieur, ont demandé la création des départements à vocation langue et culture amazigh au sein des universités, et ce dans l'objectif de former des cadres pour contribuer au fonctionnement des administrations ( justice, communications,…). Selon l'article, le ministre a répondu non en argumentant par « l'indépendance » de l'université vis-à-vis du ministère de tutelle. ... - Date : 2006-03-15

 

 
Maroc, Imazighen du grand Atlas devant le juge à Marrakech le 15/03/06

Aprés un grand oublie, Le pouvoir marocain a visité Imazighen du grand Atlas. Aujourd'hui c'est Ait-Ourir.

Le Mercredi 15 mars 2006 à 9 heures du matin une manifestation sera organisée devant le tribunal de première instance de Marrakech pour soutenir les 10 Imazighen, y compris la famille du défunt, qui vont être jugés pour le seul crime d'avoir manifesté contre le comportement de la gendarmerie à Ait-Ourir et l'insécurité, les chaînes de Télévisions nationales cela ne les intéressent pas car ce ne sont que des Amazighs des hommes et femmes de second degré. Venez nombreux pour les soutenir....... - Date : 2006-03-12


 

 
Maroc, 10 personnes de la révolte d'Ait-Ourir devant le tribunal de Marrakech
50 personnes détenus de la révolte du grand atlas a Ait-Ourir sont libérés et 10 autres présentés hier (le mardi 7 mars 2006) devant le tribunal de 1ere instances a Marrakech, pour motif de participation a une manifestation non autorisée par l'état marocain et lancement des Yoy-you et des discours non autorisés sur les foules qui ont révoltées !!!!. Le jugement est reporté au vendredi 10 mars 2006. Il faut noter aussi que toute la famille du défunt est aussi au prison car selon la logique du gouvernement arabo-islamique marocain son décès est a la cause de la révolte. Au lieu donc de mettre en prison les gendarmes qui sont a l'origine de la révolte on a mis la victime. Une logique purement marocaine. Restez vigilant ... - Date : 2006-03-09

 

 
Le Grand Atlas révolte contre la Hogra
C'est a Ait-Ourir, des tribus Amazighes connues dans l'histoire par deux grands événements : le premier, leur participation à la création du grand royaume Amazigh des almohades. Le deuxième, la farouche rébellion des Imssiwanes contre le colonialisme français. Après avoir donnés leur sang, leurs enfants et leurs femmes pour la libération de ce beau pays qui est le Maroc, ses soldats une fois qu'ils ont déposé les armes, le mouvement arabo-nationaliste qui a pris le pouvoir au Maroc a programmé, dans le cadre de sa politique générale, l'arabisation et la marginalisation des Imazighens. Aujourd'hui Ait Ourir révolte contre la Hogra (le mépris)..... ... - Date : 2006-03-05

 

 
Maroc, la composante Amazigh est encore victime du système makhzanien
L'état Marocain ne cesse de propager à toutes occasions, « réconciliation » mais vraiment n'est qu'un slogon dépourvu de tout sens. L'objectif réel est de rendre l'image plus belle, une manière de tromper et de détourner l'opinion publique. La composante Amazigh est encore victime du système makhzanien qui réprime continuellement les droits naturels. A savoir la liberté de nommer sa propre progéniture, un droit qui reste bafoué et interdit. (...) Comminiqué de l'association Azemz ... - Date : 2006-03-03

 

 
Maroc, pour la levée de l'interdiction des prénoms amazighs!
L'état marocain vient de se réconcilier avec son ex-opposition socialiste. Un des leaders des victimes, Mr Harzeni, a déclaré que son mouvement avait utilisé la force pour renverser la monarchie pour légitimer la réaction du pouvoir et qu'il renonce a l'usage de la force. Le peuple lui, a accepté de pays la facture de réconciliation. Mais le peuple Amazigh lui qu'a-t-il fait de mal de crime ou de péché pour être interdit même de donner un prénom amazigh à sa progéniture? Sa seule erreur et de ne pas être arabe. Quand est ce que l'état marocain va-t-il se réconcilier avec ce peuple avant son extermination? Quand les partis politiques arabo-islamistes vont arrêter a faire la sourde oreille pour tout ce qui n'est pas arabe? ... - Date : 2006-02-13 - Source : Tilelli

 

 
Tamazgha occidentale, La répression continue
Décidément le caïd de Massa ne nous porte pas sur le coeur et prouve sa haine viscérale de tout ce qui est amazighe. Il n'a d'autre chat à fouetter que de sortir ses griffes contre l'Association Afrak Masst. En effet le 21 janvier, à 15h, le cheikh, dénommé Hassan Ayadi Ben Tahr, qui agit sous les ordres du caïd, a enlevé la banderole qu'avait accrochée l'association à l'occasion du nouvel ana amazighe 2956, qui souhaitait aseggwas anamar / bonne et heureuse année à la population locale. ... - Date : 2006-02-05

 

 
Polisario : une mystification permanente
Tel Quel a couvert dernièrement le procès de quelques militants du Polisario à Al-Ayoun. Rien de plus normal. Sauf une chose: l'un des jeunes qui comparaît devant la cour a traité le juge de colon. Qui est-il donc ce juge? Israélien? Non. Américain? Non. Français? Non. Rien de tout cela. Si invraisemblable que cela puisse être, c'est un homme du cru, peut-être même un Sahraoui pur sucre, mais qui a le malheur d'officier pour le compte de l'État du Maroc. Qui sont donc ces méchants Marocains- le juge y compris- qui «colonisent» le pauvre peuple arabe du Sahara occidental? Officiellement, ils sont arabes et ne ratent aucune occasion de le proclamer, à tue-tête. Ils se considèrent même plus arabes que les Arabes d'Arabie Saoudite. Qui pis est, ils poussent parfois le culot jusqu'à leur prodiguer des leçons de ce qui est l'arabité et de ce qu'elle devait être. Ils ne vivent que pour les causes arabes, jusqu'à en oublier les leurs...... - - Auteur: Lahsen Oulhadj - Date : 2006-01-27

 

 
Maroc, La loi du gendarme de Masst
Le jeudi 29 décembre 2005 l'association AFRAK à Masst reçoit NISA, une troupe théâtrale française, dans le cadre de coopération internationale prévue par les statuts de cette première. Il a été prévu que NISA présente une pièce théâtrale qui sensibilise les jeunes aux dangers de la consommation des drogues. ... - Date : 2006-01-14 - Source : AFRAK

 

 
Situation des droits linguistiques et culturels amazighs au Maroc durant l'année 2005
  Comme à l'accoutumée, le Réseau amazighe pour la Citoyenneté (AZATTA) en célébrant le 57-ème anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, a publié un rapport dans lequel il expose la situation et les derniers développements qu'ont connus les droits linguistiques et culturels amazighs au Maroc: "Sans exagération aucune, il est possible d'avancer que l'état de ces droits n'a connu aucune avancée sensible au fond." (...) ... - Date : 2005-12-23 - Source : Reseau Amazigh

 

 
Tamazgha occidentale : Manifestation de femmes à Igoulmimène
Igoulmimène/Tamazgha Occidentale, le 29 novembre 2005.
Les habitants du ksar Igoulmimène (Goulmima) ont manifesté le mardi 29 novembre 2005. Les manifestants, en majorité des femmes, ont scandé des slogans dénonçant l’initiative des responsables locaux et nationaux (Commune et Ministère de l’Habitat) qui ont entrepris une soi-disant restauration du ksar sans avoir au préalable demandé l’avis des concernés.
... - Date : 2005-12-15

 

 
Tamazgha occidentale, encore interdiction des Imazighen
Addi LIHI, Président de l'association Avèrroés à Goulmima, membre du bureau exécutif de la coordination Amyafa, membre du Conseil Fédéral du Congrès Mondial Amazigh ( MCA) et militant du Mouvement amazigh, n'est pas autorisé par les autorités marocaines a assister au Conseil Fédéral du CMA dont je suis membre (les 12et 13 novembre2005)... - Date : 2005-11-15

 

 
Maroc, discrimination raciale a l'encontre des Amazighs
Les autorités marocaines à la capitale Rabat viennent d'interdire un prénom Amazigh Tihia, que des parents amazighs ont voulu donner à leur petite fille née le mardi 25 octobre 2005 à Rabat. Dans ce pays il y a une loi qui interdit les parents de donner à leur nouveaux nés des prénoms qui ne sont pas arabes........ - Date : 2005-11-03 - Source : Azetta amazigh

 

 
L'Etat Marocain déclare la désobéissance A l'égard du Réseau Amazigh pour la Citoyenneté (RAC)
Le bureau exécutif de RAC a tenu sa réunion ordinaire le 7 octobre 2005 à Rabat. Il a publié un communiqué dont lequel il exprime son indignation et son désapprobation vis-à-vis de la position anormale et inexplicable des autorités maroicaines (...) et déclare que la RAC contine son militantisme pour un Etat démocratique laïque, reconnaissent la langue Amazigh comme langue officielle.... - - Auteur: Ahmed Arehmouch - Date : 2005-10-22 - Source : RAC

 

 
Maroc, Le règne de l'amazighophobie prend sa revanche: Communiqué des sept démissionnaires de l'IRCAM
Il y a 7 mois, nous décidions, en tant que membres du conseil d'administration de nous retirer de l'IRCAM pour protester contre l'absence de volonté politique du gouvernement de promouvoir tamazight. (....) 7 mois après, les masques sont tombés et la vérité demeure, plus éclatante que jamais. Force est de constater aujourd'hui, que l'immobilisme s'installe et le mépris officiel pour les engagements pris se banalise. Le soi-disant consensus national sur la culture amazighe, affiché en vitrine pour gagner du temps, cache mal l'hostilité qui meuble l'arrière boutique. (...) Le règne de l'amazighophobie prend sa revanche (...) et de la multiplication de chaînes satellitaires arabes de tous bords, qui façonnent l'imaginaire de leurs victimes qui se persuadent qu'en dehors de l'arabo-islamisme point de salut.... - Date : 2005-10-18

 

 
SOS Imazighen en danger : "le Parti Istiqlal militera pour que l'Amazighe ne soit pas langue officielle"
Monsieur Abbas El Fassi , Secrétaire général du Parti de l'Istiqlal sur la questions amazighe, à l'occasion des travaux de la neuvième session de l'université d‘été organise par la jeunesse Istiqlalaienne, à Bouznika, du 08 au 11 septembre 2005 et ou il a déclare que : le Parti Istiqlal militera pour que l'Amazighe ne soit pas langue officielle. Ce parti est connu par son hostilité à l'identité amazighe, mais aller jusqu'au point d'engager le parti dans une lutte de discrimination raciale, et si l'etat marocain n'intervient pas il faut l'intervention du nouvel ordre mondial pour arreter S. Milosevitch marcain et son parti. ... - Date : 2005-10-09 - Source : AMREC

 

 
Thailande : l'ambassade du Maroc nie Tamazight
L'etendue des exactions de l'ieologie arabe ne cesse de s'elargir dans l'espace et aussi par la nature des injustices qu'elle fait subir à ses victimes.Cette fois-ci l'onde de choc nous provient de taillande ou un citoyen Amazigh a été humilié par les nationnalistes arabrs qui pilulent nos ambassades et consulats. -Lisez sa mesaventure:... - Date : 2005-10-08

 

 
Maroc, Racisme : Imazighen n'ont pas droit à la cité universitaire Hassan II
"Les Chleuhs n'ont pas le droit d'être logés au sein de la cité universitaire Hassan II" : c'est la déclaration en plein publique du directeur de la dite cité. Devant cet appartheid marocain les etudiants amazighs ont mené une grève devant la cité universitaire pour bénéficier de leur droit au logement à l'instar des arabes. A mi nuit du 3-10-2005, et au plein coeur de la grève, les étudiants amazighs ont été attaqué farouchement par les forces de l'ordres pour être emprisonnés aux comméssariat du Hay Hassani. lire l'article ... - Date : 2005-10-04 - Source : Tamaynut

 

 
Le drapeau Amazigh est interdit au maroc tandis que le drapeau palestinien est autorisé
Pendant, le transfert d'AZENZAR au commissariat central d'Agadir, un officier de police lui a posé la question de savoir pourquoi ne pas brandir le drapeau du Makhzen et pourquoi cherchait la division. Les forces de répression ont bien accompli leur mission : Pour écarter le drapeau amazigh de la manifestation sportive qu'abritait la salle omnisport d'Agadir. Les forces de police, héritées par ce symbole de l'amazighité, ont fait passer le militant amazigh pour un fouteur de trouble. Pourtant il n'a fait que poser, pour une photo, avec quelques amis algériens. ... - Date : 2005-09-23

 

 
Maroc, Le représentant des associations des parents d’élèves interpelle le ministre de l’éducation
C’est même futile de l’étaler ici ! Un peuple qui ne sait pas d’où il vient ne saura pas ou il va. Cependant, le premier contact de l’enfant marocain avec les leçons de l’histoire – classe du cinquième primaire - lui parle d’une tribu arabe : "Banou Koulaib" quelque part au désert d’Arabie. La deuxième leçon parle d’une autre tribu de la même région. Ce n’est qu’à la troisième qu’on parle de l’Afrique du nord pour dire qu’elle était habitée par une tribu non organisée appelée : Senhaja ! Il y dit également que notre pays est arabe et musulman depuis la vingt-deuxième année après l’apparition de l’islam ! Inculquer des mensonges à des innocents ne serait-il pas un acte d’aliénation ? Tromper la conscience des enfants ne serait-il pas un crime tout court ?... - - Auteur: Zaid Ouchna - Date : 2005-09-22

 

 
Maroc : Creation d'une commission nationale de coordination pour la constitutionnalisation et l'officialisation de la langue tamazight
Les associations nationales, les confédérations et les coordinations amazighes se sont réunies chez la coordination AMYAFA à Meknes les 18 et 19 juin 2005 , et a près examen des questions et des événements récents du mouvement amazigh sur les plans national et international, il a été décidé de constituer une " commission nationale de coordination pour la constitutionnalisation et l'officialisation de tamazight " ... - Date : 2005-07-03 - Source : Coordination des associations Amazighs

 

 
Pétition en faveur de l'égalité absolue de tous les citoyens devant la loi
Nous, les amazighophones du Maroc, nous sommes victimes, au vu et au su, depuis des décennies du reniement absolu de nos droits culturels et linguistiques. Nous faisons l'objet d'attaques raciales quotidiennes se basant sur l'ethnie, la langue et la culture, dans les lieux publics, dans les écoles, dans les établissements privés et dans l'administration publique (chleuh, chleuh qrouffi, cheleh mleh.) 
Nos parents sont des victimes quotidiennes d'attaques raciales ségrégationnistes de la part des agents administratifs arabophones de l'État qui les traitent d'ignorants, de sauvages, ....... - Date : 2005-07-01

 

 
Maroc : la répression comme seule réponse au désarroi
Depuis le séisme du 24 février 2004 qui a sévèrement frappé la province d'Alhocema dans la région du Rif (nord du Maroc), des centaines de familles, notamment dans les zones rurales, vivent à ce jour, dans le plus grand dénuement, sous des tentes légères non adaptées à la rigueur des conditions climatiques de la montagne, exposées aux intempéries et aux plus dures conditions de vie. Pourtant l'aide humanitaire internationale a été massive et les promesses gouvernementales n'ont pas manqué. ... - Date : 2005-05-26 - Source : CMA

 

[<< Archives Précedents] 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 [Archives Suivants >>]

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.