Arabe
English
 
 
Les états nations de Tamazgha
 Algérie
Egypte
 Iles Canaries
 Libye
 Mali
 Maroc
 Mauritanie
 Niger
 Tunisie
 
 CMA
 Pétitions
 

 

Déclaration du Caucus amazigh, Instance Permanente des Nations Unies pour les Peuples Autochtones

VIII session, New-York, 18-29 Mai 2009

La délégation amazighe participant à la huitième session de l’Instance Permanente des Nations Unies, s’est réunie au siège des Nations Unies à New-York. Après avoir passé en revue la situation des droits du peuple amazigh, constate :

  • Au Maroc

Après quelques actions en faveur de la reconnaissance de l’identité Amazighe depuis 2002 , le mouvement Amazigh constate un double langage d’application des engagements du gouvernement Marocain au niveau du renforcement de la langue Amazighe dans la vie publique et l’introduction de Tamazight dans L’éducation et les média. L’expropriation et la spoliation des terres des Amazighs se poursuivent sans relâche, poussant les paysans Amazighs à la pauvreté et à l’exil. L’interdiction des prénoms Amazighs se poursuit malgré l’engagement du gouvernement Marocain devant les instances onusiennes de remédier à la situation. Le Mouvement Culturel Amazigh au Maroc dénonce l’arrestation des militants Amazighs (Boumalen n dades, les étudiants de Meknès ,Agadir, Errachadia, Imi-n-tanut, et les militants assistants au festival musical de Rabat) et la dissolution du Parti Politique Amazigh.

  • En Algérie

La constitution du Haut Commissariat Amazighe (HCA), et la reconnaissance de la langue Amazighe dans la constitution comme langue nationale ont été des actions positives entreprise par le gouvernement Algérien mais relèvent du passé et nécessitent une redynamisation. La politique de l’arabisation idéologique risque d’éradiquer l’identité Amazighe si une promotion agressive de la culture Amazighe n’est pas encouragée et entreprise.
Tous les moyens politiques, administratifs et financiers de l’Etat ont l’air d’être massivement mobilisés pour le sabotage économique de la Kabylie, et la marginalisation de la région. Le Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie n’est pas reconnu. Les autres régions Amazighes de l’Algérie vivent dans la même situation. Tous ces faits dévoilent un double standard adopte par le gouvernement Algérien dans sa politique vis a vis du développement de la Kabylie.

Les violences policières du printemps noir 2001 ont fait 126 morts et des milliers de blessés dans la Kabylie sont restés dans l’impunité.

  • En Libye, et en Tunisie l’existence du peuple Amazigh est simplement niée par ces régimes totalitaires.
  • En pays Touareg notamment du Niger et du Mali, les discriminations et la marginalisation de ce peuple et le non respect des accords signés entre les Touaregs et les gouvernements de ces Etats, poussent régulièrement les Touaregs à se révolter pour dénoncer les injustices et les menaces à leur survie. Cette répression amène les populations Touarègues à se refugier à l’extérieur de leur pays d’origine.

Par conséquent, nous recommandons à l’Instance Permanente de prendre action sur les points suivants :

  • Mettre en ouvre et renforcer l’application de la déclaration pour les droits des peuples autochtones telle qu’elle a été adoptée par l’assemblée générale des Nations Unies.
  • La reconnaissance constitutionnelle de la langue Amazighe comme langue officielle des Etats de Tamazgha (Afrique du Nord).
  • Créer des institutions Amazighes nationales et régionales chargées de la formation, de la protection et de la promotion de l’identité et de la langue Amazighe,
  • La généralisation d’une manière sérieuse et crédible de l’enseignement de la langue Amazighe et son intégration équitable dans les medias publics,
  • L’autodétermination des régions Amazighes dans des systèmes fédéraux, garantissant au peuple Amazigh le droit du partage du pouvoir des richesses et des valeurs dans le respect de l’unité nationale et l’intégrité territoriale des Etats respectifs. Le droit a l’autonomie permettra aux régions qui le souhaitent des pays de Tamazgha de se réapproprier leur espace culturel, social et économique. Cela permettra de favoriser, par les échanges nécessaires, le rapprochement et le renforcement des liens entre les citoyens de Tamazgha en pensant et en vivant autrement leur unité nationale.
  • Soutenir la volonté du peuple Canarien dans son projet de l’autodétermination.

 

Organisations signataires 
- Organisation TAMAYNUT (Rabat Maroc)
- L’International Touarègue (Bordeaux)
- Association touarègue tidawt
- Association TUNFA (Niger)
- Amazigh Cultural Association in North America (ACAA).
- Association Tin-Hinan ( Bourkina fasso)
- Congres Mondial Amazigh (Paris)
-Association ASIDD (Meknes, Maroc)
- Confédération des Associations Amazighes du sud marocain (Tamunt n Iffus) (Agadir Maroc)
- Association Tawssna ( Achtouken –Ait Baha- Maroc)
- Tamaynut-América,
- Association des femmes de la Kabylie (Algérie).
- Le Mouvement pour l’Autonomie pour la Kabylie

 


Auteur: Latif douch
Date : 2009-08-12


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Latif douch
Envoyer l'article à un ami
Article lu 11056 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant qglrulak ici :  
 
 

 

Autres articles :

 
Manifester pour l’arabisation de Jérusalem ou contre l’arabisation de Tamazgha? En Kabylie on a choisi le second
Au moment où plusieurs villes de l’empire arabe protestent pour Jérusalem en guise de protestation contre la décision du président américain Trump, les kabyles ont choisi de sortir massivement dans les rues de Kabylie pour leur cause nationale : Non à l’arabisation de l’Algérie. Un signe de conscience profonde. ... Lire la suite - - Auteur: Moha Bouwawal - Date : 2017-12-11

 

 
Une Marche Pour La Langue Tamazight à Tizi Ouzou :Lundi 11 Décembre 2017
Après le vote des députés Algériens contre la promotion de la langue Tamazight à L'APN... Nous appelons l'ensemble des étudiants de l'université Mouloud Mammeri, les enseignants, et la société civile à Rejoindre massivement la marche Qui aura lieu le Lundi 11 Décembre 2017 à 11h00 .... Lire la suite - - Auteur: Amazighworld - Date : 2017-12-07

 

 
La Catalogne a gagné son droit à sa République : Communiqué du government provisoire kabyle
Le déploiement policier espagnol n’a pas empêché la tenue du référendum d’autodétermination en Catalogne. L’usage de la force contre des électeurs décidés à faire entendre leur voix en faveur de leur indépendance, de manière démocratique et pacifique, a fait perdre la face à l’Espagne où se réveillent dangereusement les vieux démons du franquisme. Les images insoutenables de femmes et d’hommes en sang, de visages tuméfiés, en larmes mais toujours dignes, illustrent on ne peut mieux la défaite de la répression ordonnée par Madrid.... Lire la suite - - Auteur: Anavad - Date : 2017-10-03

 

 
Lette d’alerte du Congrès Mondial Amazigh au gouvernement espagnol après son intention d’extrader en Algérie deux militants Mozabites
Messieurs Les Ministres,
Comme vous le savez certainement, le gouvernement algérien persécute et réprime gravement les Amazighs d’Algérie. Depuis l’année 2013 particulièrement, le peuple amazigh du Mzab est victime de violences raciales exercées par les Arabes algériens avec le soutien avéré des autorités de police et de justice. Durant l’été 2015, une trentaine de Mozabites ont été tués et des centaines ont été blessés dans diverses localités du Mzab, notamment à Ghardaia et Berriane. La police a également arrêté environ 150 Mozabites et les a accusés de « porter atteinte à la sûreté de l’Etat » et à « l’unité nationale ».
... Lire la suite - - Auteur: CMA - Date : 2017-09-18

 

 
Observatoire : Non à l'extradition vers l'Algérie des deux militants des droits humains amazighs du Mzab, Salah Abbouna et Khodir Sekkouti, incarcérés en Espagne
L’Algérie a émis un mandat d’arrêt international à l’encontre de ces deux militants pacifistes avec un dossier monté de toutes pièces les accusant de terroristes. Il est de notre devoir d’interpeller les autorités espagnoles. Salah Abbouna et Khodir Sekkouti ont toujours œuvré pacifiquement dans le respect du droit international pour faire valoir les droits fondamentaux, les libertés individuelles et collectives du Mzab (région au sud d’Alger) dont ils sont natifs. Ils ont aussi continuellement dénoncé la violation des droits de l’homme et les exactions que subissent quotidiennement les militants mozabites en Algérie.... Lire la suite - - Auteur: Observatoire Amazigh des Droits et Libertés - Date : 2017-09-11

 

 
L'affaire des militants pacifiques Mzabs Mr Salah ABBOUNA et Mr Khoudir SEKKOUTI
En ma qualité de président de l'association Izmulen pour les droits des At-Mzab, association loi de 1901 qui a pour objet "La défense des droits de l'Homme des At-Mzab ", militant politique de l'opposition et des droits de l'Homme, réfugié politique en France depuis le 14 avril 2016, j'alerte l'opinion publique sur les graves accusations lancée par les autorités algériennes contre les deux militants politiques pacifiques mzabs algériens et militants des droits de l'Homme, MM. Salah ABBOUNA et Khodir SEKKOUTI actuellement détenus en Espagne après s'être réfugiés pour demander l'asile.... Lire la suite - - Auteur: Izmulen pour les droits des At Mzab - Date : 2017-09-10

 

 
Karim Akouche : Révolte-toi !
"Révolte-toi, jeune homme, jeune fille, vieillard au bord de la vie, adolescent grisé par la technologie, sœur des montagnes ou frère de l'exil, toi qui cherches à digérer la trahison des notables, à tourner la page de la République des vaincus, à graver de grandes utopies dans la rocaille et les arbres, dis non à la gouvernance des fous, au bateau qu'on conduit à la dérive ; dis stop à la comédie sans fond, à l'absurde sans margelle, au cirque des assemblées officielles, au long mutisme des invisibles,... Lire la suite - - Auteur: Karim Akouche - Date : 2017-08-29

 

 
Lettre à mes démons algériens
Ça suffit ! Il faut que je dise les choses, les vraies choses, celles qui blessent, qui fassent sursauter. Je vous préviens : je ne sais pas flatter les ego ni brosser les bottes. Je nomme le mal, tente d’en saisir les sources, pointe du doigt les responsables. C’est mon métier de poète qui l’exige. Je ne triche pas, j’obéis au cœur. C’est lui qui construit les phrases, qui déroule le fil de la tragédie. ... Lire la suite - - Auteur: Karim Akouche - Date : 2017-08-29

 

 
LE HIRAK DU RIF ET LES REFUGIES MOZABITES ARRIVENT AU PARLEMENT ESPAGNOL
A la demande de l’Assemblée Mondiale Amazighe, une délégation a été reçue ce mercredi 12 juillet au parlement espagnol, au siège du groupe du parti nationaliste basque. La délégation amazighe était formée par Rachid RAHA, président de l'AMA, et deux membres du mouvement amazigh à Madrid, Abdelhamid Gambou et Marouan El Jaouari, accompagné par le grand anthropologue-immunologue Antonio Arnaiz Villena.... Lire la suite - - Auteur: Rachid RAHA - Date : 2017-07-19

 

 
REFLEXION SUR LA PLURALITE ALGERIENNE
Le concept d’algérianité suppose la pluralité et la diversité de sa composante pleine et entière sans distinction et prédominance aucune ainsi que le rejet de toute forme d’unicité d’où qu’elle vienne et sous toutes ses formes, identitaires, linguistiques, religieuses, culturelles et autres. Il est le point cardinal de toute ligne organisationnelle... Lire la suite - - Auteur: Madjid Ait Mohamed - Date : 2017-06-27

 

 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.