Les états nations de Tamazgha
 Algérie
Egypte
 Iles Canaries
 Libye
 Mali
 Maroc
 Mauritanie
 Niger
 Tunisie
 
 CMA
 Pétitions
 

 


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
Envoyer l'article à un ami
Article lu fois
Inscrivez-vous à notre liste de diffusion

votre email ici:

 

Les commentaires

Important :Prière noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non destructifs et dans le vif du sujet.

 
N°: 1---  
Une langue nationale est par d?finition la langue, ou une des langues employ?e par un peuple et/ou bien une partie de lui. A cet ?gard, l?Amazighe est une langue populaire et, par voie de cons?quence, nationale. Langue populaire en ce qu?elle sert malgr? les vicissitudes de l?histoire aux communications quotidiennes dans les diff?rents pays de Tamazgha, et langue nationale par d?finition. Cette argumentation ne peut en aucun cas faire l?objet de r?futation politique. Cependant, une langue nationale, pour acc?der au rang de langues (Co-)officielles, ne peut pas ?tre jug?e selon un quelconque principe d??valuation d?mographique (num?rique), ni soumise ? un bicam?ralisme ou ? une voie r?f?rendaire pour la simple ?vidence qu?il ne s?agit pas l? d?une mesure ? proposer par le pouvoir politique, mais plut?t d?un droit linguistique basique qui ?quivaut parfaitement au droit naturel ? la vie de la soci?t? humaine.
Des obstacles s?rieux retardent l?avanc?e de l?Amazighe. Pendant que des actions engag?es en direction de Tamazight se sont caract?ris?es par le fait qu?elles sont politiquement r?actionnaires, une autre erreur politique de plus s?est gliss?e avec outrecuidance. Elle consiste ? tenter de faire croire ? l?hypoth?se subjectiviste de non Co-officialisation de cette langue qui, au nombre d?un ensemble de probl?matiques, reste l?une des pierres angulaires de la r?solution r?elle et profonde de toute crise profonde. La raison m?rite d??tre rappel?e. Il n?est pas possible de songer ? tout d?veloppement en rejetant toute une partie sociale, et aucune profonde avanc?e ne peut ?tre envisag?e sans l?effondrement total de cette esp?ce de mur de Berlin qui s?pare entre l?Etat et le peuple. Et pour dissiper l?aspect mythico-chim?rique que rev?t encore les domaines amazighes, Tamazight, en d?bordant amplement les convictions politiques, doit ?tre trait?e comme un r?el analysable et progressiste pour une reconstruction et une interpr?tation de cette r?alit? acquise en se fondant sur des bases m?thodologiques et scientifiques telles l?anthropologie et l?histoire, la linguistique et la sociolinguistique, la psychologie et la psychanalyse, la psycholinguistique et la psychop?dagogie. Une langue est un ph?nom?ne social, un trait distinctif, un fait culturel? un instrument de culture et un outil de communication formant la composante consubstantielle de l??tre, l?expression de la personnalit? et de la conscience sociale. Et la langue maternelle ne peut r?sulter que de la vie profonde en soci?t?. Elle est ainsi condition n?cessaire de l?existence et de la persistance de la soci?t? humaine.
Le fait d??carter et d?exclure officiellement la langue amazighe ?tait bien ?vident et sera indubitablement un jeu politique au gr? des changements politiques. Alors qu?il est bien fond? que dans le cadre de l?indiscutable l?gitimit? historique-sociale et de la science que la classe gouvernante doit traiter la langue amazighe en se gardant de donner au social une connotation avilissante et arri?r?e qu?il ne peut pas avoir, parce que l?angle sous lequel l?on a voulu voir Tamazight avait pris racine avec ces visions de n?gativisme et d?excluvisme ; ce qui veut dire qu?il n?y a en aucun cas aucune raison d?endiguer la marche de la langue amazighe en posant la question de sa promotion en termes conflictuels. C?est l? un comportement qui n?a jou? et ne peut jouer que le r?le d?une barri?re devant les droits linguistiques de la nation amazighe. Il ?tait attendu des gouvernants d?assumer pleinement tout un h?ritage culturel, de reconna?tre sur le terrain une d?mocratie linguistique et d?instaurer un d?veloppement social pour maintenir une ?volution naturelle et mettre sur pied un am?nagement linguistique qui devrait permettre de r?tablir un ?quilibre ?co-linguistique. Tout Etat doit avoir une politique linguistique nationale, et le recours au choix des langues employ?es au sein du peuple est alors l?objet de reconnaissance et d?am?nagement. Donc la l?gislation linguistique contenue dans une Constitution est d?une grande importance aux plans du devoir de conna?tre et du droit d?utiliser.
Il est ?videmment irr?cusable qu?un Etat linguistiquement d?mocratique est tenu de traiter ses langues nationales sur le m?me pied d??galit? pour qu?il n?y ait pas de langue opprim?e et de langue oppressante ou de langue favoris?e et de langue d?favoris?e (inf?rioris?e), car il n y a pas lieu de b?tir sur une quelconque politique de retranchement social. Pour cette raison, toute politique linguistique strat?gique doit partir du principe axiomatique qu?il n?y a pas de classes sociales linguistiquement inf?rieures et de classes sociales linguistiquement sup?rieures.
La vraie justification d?une politique linguistique est de prot?ger les populations en leur donnant et le droit et la possibilit? de parler comme elles parlent, de se faire entendre, de se faire comprendre, de s??manciper, de s??panouir selon leur culture et de participer au progr?s en permettant ? leur g?nie propre d??tre pleinement d?ploy?. Apr?s tout, respecter la langue (ou les langues) du peuple dans ses particularit?s substantielles que formelles, c?est respecter les humains eux-m?mes.
L?histoire nous renseigne que les Imazighen dans leurs pays post-ind?pendants et lors des occasions historiques ont perdu les batailles de faire reconnaitre officiellement leur langue amazighe. N?est-il pas venu le moment historique que l?officialisation de Tamazight soit une fois pour toutes une r?alit? de terrain ?
 
Par: Nat Mzab Le : 2011-04-27
 

 
N°: 2--- Incontestable  
Waaaw! Tanmirt, l'3azz et bravo pour cet article poignant ; d'une authenticit? incontestable!
Quel plaisir de te lire "a dadda Moha". J'esp?re que tous tes dires et?crits soient entendus et lus par tout le monde.
Des articles comme celui-ci devrait ?tre publi? partout et en toute langue.
 
Par: Moha Le : 2011-04-27
 

 
N°: 3--- tr?s exager  
etant marocain amazigh \"am kiin\" ma foie je trouve votre article tres exagere et fleurte meme avec l extremisme dans cerains passage . vous oublier une chose c est la nature qui a eu raison de notre mixite a nous marocains et c est tant mieux en tous cas cela n engage que vous moi personelement je ne peu pas m identifier a votre discours  
Par: hamid Le : 2011-04-27
 

 
N°: 4--- remerciements  
Azul,
je voudrais vous remercier pour cet article. Il resume toutes les pens?es des Amazighs, les realit?s que les arabes veulent cammoufler, les revendications de tous les Amazighs qui se respectent et qui veulent revivre dans leur pays avec dignit?, libert?, droits et responsabilit?. Notre lutte ne s'arretra que si on realise ces revendications.
Thanamirt.
 
Par: Mme Massinissa Le : 2011-04-29
 

 
N°: 5--- r?ponse ? Hamid  
Je dois avouer que je ne peux et ne vise ? satisfaire tout le monde. Je dis ce que je pense, sans pr?tendre d?tenir la v?rit?.Je pars d\'un postulat: je suis chez moi et je n\'ai peur d\'aucune forme de pouvoir. J\'ai fait un choix: m\'engager corps et ?me pour ce que je suis, mon amazigjhit?. Libre ? vous de ne pas partager mes opinions. J\'esp?re bien vous lire sur ce site et appr?hender votre conception des choses.Car, seule l\'histoire nous jugera. Azul a Dda Hamid.  
Par: moha moukhlis Le : 2011-04-29
 

 
N°: 6--- c est la verit  
oukrnagh a3rabn akal oula mane pourquoi ne nous donnent ils pas au moins le droit a l identit?e, a nos droit , a notre dignit?e et a nos notre valeur ... nkni adizwarn stmazirt ntaf lmirate ....  
Par: aghilass Le : 2011-04-30
 

 
N°: 7--- La mati?re - le Leitmotiv  
Ce Moha MUKHLIS ne vous dira jamais ce que le cercle amical \" Abrid Ameghras \" vient d\'exposer en commentaire ? propos du manifeste du 11 janivier 1944, le drapeau rouge et vert de Nos aieux r?sistants de la c?l?bre ALM que la Mafia Makhzen et son Haouch MP, aussi bien que les commer?ants serviles de leur Sidi et Moulay , ceux de Souss, TOUS ONT TUER LA MEMOIRE Anti colonial de r?sistance ................ C\'est pour cel? que le r?gime pr?sente deux choix cat?gorique aux marocains : LA DEBAUCHE des meurs avec pr?s de 200000 prostitu?es aupr?s des d?tenteurs des DROITS d\'ateurs de l\'islam , ou , LA DEMENCE islamiste aveugliste ........................... ceciraird de Moha Mukhlis, ^pour sa part, il a bien profit? de sa filiation au Haouch de Amghar Amezouar, le Aherdane qui a vendu la r?gion Oum?s au Magnat BEN SALEH et lui meme fait un rapt sur 250 h?ctares (la loi de 1952 d\'octroi des domaines aux collabos, rej?t? par le Gov. Abdalla Brahim en 1959, destitu? le Makhzen renouvelle cette loi ?largie vers 1962))) ....... Le Muha, les Ouzguiti, asermouh et autres troubadours ne vous pr?sente pas de LEITMOTIV politicien de Projet de Societ? ? vision rassemblante et mod?r?e ; comme l\'agent des Services Adgharni, le mouchard des Services espagnoles Rakha, tous, ne veulent pas expliquer aux jeunes INNOCENTS (( comme les deux victimes de Adgharni en Prison ? Ameknaz )) le Sens- origine et signification de AZwaw Amazigh , proc?dant par-l? ? causer eventuellemnt le d?c?s ou assassinats d\'innocents ....... C\'est , par humilit? d\'espirt int?gre que Mass Ramdane Ukhacer viennet sur ce Site expliquer les limites et sesns culturel symbolique de AZwaw ........... Faut dire que les petits bourgeois vievent au d?pend des innocents emport?s aveuglement ........... Le haouhc du MP ne peut meme pas organiser un Jubil? en honneur ? Mass Med CHafiq ........... meme aux manifs du 20 Fev, tu ne trouveras pas un des t?nors grosses carottes de ce MCA en tete des manifs , l\'autre Hassan Id Belkassem s\'en est fait une jolie carri?re diplomate, l\'autre Lahbib Fouad Roule les m?caniques sur une 4x4 alors qu\'on se rappel de lui faire des visites douteuses en Alg?rie entre 1995 et 1999 , en p?riode difficile l?-bas ........ LISEZ le blogue \"\" A Bas les Foussyeurs \"\"\"; lire Notre commentaire au titre \"\"\" ISSENTEN : La voix des barbouzes officieux des Services \"\"\" .............. Voir en bas de ce blogue comment Rachid Rakha a invit? un MOKADEM -- agent d\'autorit? de son adresse de r?sidence pendant une parodie de Conf?rence au si?ge des avocats ? Rabat ... Parmis les t?moins occulaires or?sents : professeur Najib AZEROUALI et une noria de midinettes des activistes soulards prte ? vous vendre pour une bi?re ............ UN autre cas , concerne le d?nomm? Belaid BOULGUID qui s\'est rallier pour des pruneaux avec l\'ICONOCLASTE cin?aste Nabil AYOUCH pour le pactole offert ? sa soci?t? cin?matographique : ? voir sur Tamazight TV , des Torchons de films insens?s , d\'incitation ? l\'horreur, ? la banalisation du crime et fait divers et tous ce que vous connaissez des techniques de LMavage de cerveau et sape des valuers entretenues par Hollywood depuis belle lurette .............................. Amazygh , je le suis, je recherche ma profondeur de N?gritude, car les protob?rb?res de Ayyer et tassili portent le E en paplogroup-g?notype , Est ce que un des mokhaznis et abrutis des midinettes vous a exposer la r?c?ption de SM Aguelid en honneur auc chercheur du NRS et coll?ge de france YVES COPPENS -- anthropologue & pal?onthologue -- .............. Cessez, SVP , d\'inciter ces mokhaznis contre la PARFAITE SYMBIOSE arabo - Amazygh . cessez Vos penchants d\'extreme droite ?thnique ne servant qu\'enrichir qlques Profiteurs au z?le trompeur, OUI ? l\'IDENTITE D\'ESSENCE AUTOCHTONE au sein de l\'IDENTITE de rASSEMBLEMENT musulmane ?clair?e et mod?r?e conforme aux principes UNV, Droits humains .......... OUI ? la langue arabe aussi bien qu\'? la langue autochtone ............ Le GOURROU ADGHARNI est- il comparable ? MOUFAFAR NOUAB, ? HUSSEIN MOURWA, ? EDOURD SAID, ? MEHDI AMEL, a NASSER HAMED ABI ZAED ... ? .... Est ce que le Rakha qui ne pronce meme pas le fran?ais qui puissent etre Notre ZAIM ................... Merde! Vous aussi mass Id BELQASSEM LOUNIS, il va falloir montre Votre gueule sur une chaine TV int?rnationale, Si non RAKHA sert l\'ESpagne et vous servais les gaulois francs massons .......et le Makhzen aussi, une photo de vous ? Marrakech, en fin d\'ann?e 2010, montre un Barbouze ? la tete chauve du Haouch du MP, un New GOUMI, assi sur la photo ? cot? de Khaled Zirari ............ Nous sommes de vieux routiers depuis 1991 et Massa Mabrouk Ferkal vous dira qui nous sommes .......... pour ce Moha, comme le Arehmouch cassre-vous !!!!!!!!!!!!! ................................. RESPECTS meilleurs ? Massa Ahmed Aessid. P.S : le code en - b?s d?pose directement ce comment aux bons soins de la DST fran?aise ensuite Lounis offre le ficchier d\'historque . Trwa n\' ...  
Par: Tin Hinan Le : 2011-04-30
 

 
N°: 8--- moha moukhlis  
azul, pour une foi que je trouve pas le terme ( arabo- islamique) que j aime, pas moi je prefere arabes tout court , laissons l islam tranquille religion de la mjorit?e des imazighens ......; lakoum dinoukoum waliyadini ..... un verset laique du saint coran lol..  
Par: ait el caid Le : 2011-04-30
 

 
N°: 9---  
Une langue nationale est par d?finition la langue, ou une des langues employ?e par un peuple et/ou bien une partie de lui. A cet ?gard, l?Amazighe est une langue populaire et, par voie de cons?quence, nationale. Langue populaire en ce qu?elle sert malgr? les vicissitudes de l?histoire aux communications quotidiennes dans les diff?rents pays de Tamazgha, et langue nationale par d?finition. Cette argumentation ne peut en aucun cas faire l?objet de r?futation politique. Cependant, une langue nationale, pour acc?der au rang de langues (Co-)officielles, ne peut pas ?tre jug?e selon un quelconque principe d??valuation d?mographique (num?rique), ni soumise ? un bicam?ralisme ou ? une voie r?f?rendaire pour la simple ?vidence qu?il ne s?agit pas l? d?une mesure ? proposer par le pouvoir politique, mais plut?t d?un droit linguistique basique qui ?quivaut parfaitement au droit naturel ? la vie de la soci?t? humaine.
Des obstacles s?rieux retardent l?avanc?e de l?Amazighe. Pendant que des actions engag?es en direction de Tamazight se sont caract?ris?es par le fait qu?elles sont politiquement r?actionnaires, une autre erreur politique de plus s?est gliss?e avec outrecuidance. Elle consiste ? tenter de faire croire ? l?hypoth?se subjectiviste de non Co-officialisation de cette langue qui, au nombre d?un ensemble de probl?matiques, reste l?une des pierres angulaires de la r?solution r?elle et profonde de toute crise profonde. La raison m?rite d??tre rappel?e. Il n?est pas possible de songer ? tout d?veloppement en rejetant toute une partie sociale, et aucune profonde avanc?e ne peut ?tre envisag?e sans l?effondrement total de cette esp?ce de mur de Berlin qui s?pare entre l?Etat et le peuple. Et pour dissiper l?aspect mythico-chim?rique que rev?t encore les domaines amazighes, Tamazight, en d?bordant amplement les convictions politiques, doit ?tre trait?e comme un r?el analysable et progressiste pour une reconstruction et une interpr?tation de cette r?alit? acquise en se fondant sur des bases m?thodologiques et scientifiques telles l?anthropologie et l?histoire, la linguistique et la sociolinguistique, la psychologie et la psychanalyse, la psycholinguistique et la psychop?dagogie. Une langue est un ph?nom?ne social, un trait distinctif, un fait culturel? un instrument de culture et un outil de communication formant la composante consubstantielle de l??tre, l?expression de la personnalit? et de la conscience sociale. Et la langue maternelle ne peut r?sulter que de la vie profonde en soci?t?. Elle est ainsi condition n?cessaire de l?existence et de la persistance de la soci?t? humaine.
Le fait d??carter et d?exclure officiellement la langue amazighe ?tait bien ?vident et sera indubitablement un jeu politique au gr? des changements politiques. Alors qu?il est bien fond? que dans le cadre de l?indiscutable l?gitimit? historique-sociale et de la science que la classe gouvernante doit traiter la langue amazighe en se gardant de donner au social une connotation avilissante et arri?r?e qu?il ne peut pas avoir, parce que l?angle sous lequel l?on a voulu voir Tamazight avait pris racine avec ces visions de n?gativisme et d?excluvisme ; ce qui veut dire qu?il n?y a en aucun cas aucune raison d?endiguer la marche de la langue amazighe en posant la question de sa promotion en termes conflictuels. C?est l? un comportement qui n?a jou? et ne peut jouer que le r?le d?une barri?re devant les droits linguistiques de la nation amazighe. Il ?tait attendu des gouvernants d?assumer pleinement tout un h?ritage culturel, de reconna?tre sur le terrain une d?mocratie linguistique et d?instaurer un d?veloppement social pour maintenir une ?volution naturelle et mettre sur pied un am?nagement linguistique qui devrait permettre de r?tablir un ?quilibre ?co-linguistique. Tout Etat doit avoir une politique linguistique nationale, et le recours au choix des langues employ?es au sein du peuple est alors l?objet de reconnaissance et d?am?nagement. Donc la l?gislation linguistique contenue dans une Constitution est d?une grande importance aux plans du devoir de conna?tre et du droit d?utiliser.
Il est ?videmment irr?cusable qu?un Etat linguistiquement d?mocratique est tenu de traiter ses langues nationales sur le m?me pied d??galit? pour qu?il n?y ait pas de langue opprim?e et de langue oppressante ou de langue favoris?e et de langue d?favoris?e (inf?rioris?e), car il n y a pas lieu de b?tir sur une quelconque politique de retranchement social. Pour cette raison, toute politique linguistique strat?gique doit partir du principe axiomatique qu?il n?y a pas de classes sociales linguistiquement inf?rieures et de classes sociales linguistiquement sup?rieures.
La vraie justification d?une politique linguistique est de prot?ger les populations en leur donnant et le droit et la possibilit? de parler comme elles parlent, de se faire entendre, de se faire comprendre, de s??manciper, de s??panouir selon leur culture et de participer au progr?s en permettant ? leur g?nie propre d??tre pleinement d?ploy?. Apr?s tout, respecter la langue (ou les langues) du peuple dans ses particularit?s substantielles que formelles, c?est respecter les humains eux-m?mes.
L?histoire nous renseigne que les Imazighen dans leurs pays post-ind?pendants et lors des occasions historiques ont perdu les batailles de faire reconnaitre officiellement leur langue amazighe. N?est-il pas venu le moment historique que l?officialisation de Tamazight soit une fois pour toutes une r?alit? de terrain ?
 
Par: Nat Mzab Le : 2011-05-02
 

 
N°: 10--- www.izlanzik.com  
azul imazighn  
Par: u bilbao Le : 2011-05-03
 

 
N°: 11--- qu\'elle alternative  
Tanmirt mas muha pour ton beau article que j trouve convainquant pour ce qui ne comprainent c\'est quoi timmuzgha. mais le souci pour les amazighistes c\'est quoi l\'alternative, comment batir cet avenir. mimk d matta le mouvement que tu propose en tant qu\'elite inteligensia n imazighn  
Par: Ughris Le : 2011-05-03
 

 
N°: 12--- tilelli  
tanmert am4nas n tilelli moha.hat yan izrf amkran nami nurz adizwur est comme suit; tielli iskraf n la cause ;hamid di mstafa.dar n sutur i le peuple amazi4 ad guen afus dufus stwuri nish mashi s yits d wawal ikhwan am yitssen.ayuz et tanmert tam9rant fllay ghf uya tnnid. azul.
 
Par: hammu_utiskt_amellagu Le : 2011-05-03
 

 
N°: 13--- amazighe  
Veuillez supporter la chanson amazighe moderne:

AZA - (http://www.azamusic.com/music.html)

Amarg fusion (http://www.amarg-fusion.com/modules/news/article.php?storyid=1)

Amnay (http://www.amnayband.com/discographie)

Saghru band (http://saghruband.com/muha/)

....
 
Par: moh yuba Le : 2011-05-10
 

 
N°: 14--- Racines plus fertiles sur terre fran?aise que les autres  
Le conseil que je donnerai au jeunes amazighes c\'est de plus s\'interresser ? la langue fran?aise par effort personnel :lire , ?crire noter suivre des emmisions fran?aises scientifique litt?raire ..et bien s?r ?viter source de libertinage ? virus ou le rap des d?racin?s .Car j\'estime quel\'amazighe francophone est plus proche du vrai fran?ais du pays et ?a n\'a rien ? voir avec le simple verni francophone chez les andalous de coquille vid?e de racines mortes de races multiples incertaines ...Car les racines noble intacte non fran?aise peuvent donner un autre fruit en fran?ais o? on voit bien que c\'est amazighe par exemple avec fruit de gout subtile du pays .Mais parmis les plus grandes c?l?brit?s fran?aise il y a ceux de racines amazighes comme celles d'Edith Piaf plus utile que dans la burqa ou une monde arride ... sans oublier la caverne d\'Ali Baba plein de grandes oeuvres des n?tres mais au nom des autres par piraterie ...Si on a tant donn? c'est qu'on restera des donneurs et porteurs du pr?cieux en nous la preuve c'est qu'on plus donn? ? l'arabe que ces andalous plus simple consommateurs du r?chauff? et qui ont plus sabot? l'arabe par une m?diocre arabisation du syst?me ?ducatif ... Mais pour nous cette fois ci on donnera plus et le meilleur sera devant nous .Mais au fait prot?geons de plus pr?s nos enfants !!!...  
Par: Tioualine Le : 2011-06-01
 

 
N°: 15--- jusqu\'? quand????  
Jusqu\'? quand, nous les amazighs, nous supportons les insultes des arabes, les arabes qui ont tout essay? pour que l\'histoire ne parlera jamais de nous, ils nous ont toujours noy?s dans la civilisation arabo-musulmane.REVEILLEZ VOUS LES FILS DE MASSINISSA, JUGURTA, TAKFARINAS REVEILLEZ VOUS UNISSEZ VOUS LES UNS LES AUTRES AVANT QUE 9A SERA TROTARD.  
Par: belkacem Le : 2011-08-27
 

 
N°: 16--- ben yazgha amazighe combattante  
comme yazghi,fier de mon amazighit? ,je me trouve humili? par vos propos sur une tribu\"bni yazghiten\"arabis?e\"ben yazgha\"-et elle n\'est pas la seule-dont l\'histoire est tr?s connue.je vous invite ? consulter entre autres,rawd al 9irtas et\"33 siecles d\'amazighit?\" de Med chafi9.les tortures et l\'oppression qu\'elle a subiespar les spahis suite ? son soulevement contre le caid larbi en 1937 sont marquees dans la memoire et dans les documents de l\'histoire.on vous doit une belle excuse.  
Par: touaghed Le : 2011-10-23
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant 7pad2qf8 ici :  
 
 

 
Que veut au juste l’Etat marocain?
Hier après-midi , un moqadem est venu frapper à ma porte. Il veut s’enquérir sur ce qui se passe chez moi. C’est toujours le même au village malgré son âge estimé à 70 ans. Je me rappelle de ma bataille avec lui en 1982 lors de la construction de la première classe à nos frais dans l’attente de l’arrivée des classes en préfabriqué l’année scolaire suivante.... Lire la suite - - Auteur: Mohammed Hifad - Date : 2014-04-18

 

 
Le Mzab une logique rationnelle
Ce qu'endurent les habitants de Ghardaïa ne date pas d’hier, pour en savoir plus il faut interroger l’histoire, la vraie histoire, l’histoire qui véhicule la convection morale et pédagogique et non l’histoire de l’hérésie et de la répression.... Lire la suite - - Auteur: Gaia Tafrent - Date : 2014-04-18

 

 
Le plus long Sit-in dans l’histoire du Maroc : 975 jours à Imider
Les vagues d’arrestations se sont succédés dans les rangs des militants du mouvement « sur la voie de 96 » depuis octobre 2011 (arrestation de Mustapha Ouchtobane), parallèlement a la continuité des protestations pacifiques des habitants de la commune d’Imider, atteignant 975 jours et marquant le plus long Sit-in dans l’histoire du Maroc.... Lire la suite - - Auteur: Amussu Imider - Date : 2014-04-16

 

 
Belgique : Des militants d'origine marocaine crient à la libération des détenus politiques au maroc Face au Ministre des MRE
Lors du colloque commémorant les 50 ans de l'immigration marocaine en Belgique, en de la présence notamment de la ministre fédérale belge de l'égalité des chances Mme JOELLE MILQUET et le ministre des résidents marocains à l'étranger, M. ANIS BIROU, deux militants marocains, pacifistes, ont interrompu ce dernier, et réclament la libération des détenus politiques au Maroc et dénoncent ce qu’ils ont appelé la mascarade de la « démocratie » à la marocaine.... Lire la suite - - Auteur: Amazighwolrd - Date : 2014-04-13

 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.