Arabe
English
 
 
Les états nations de Tamazgha
 Algérie
Egypte
 Iles Canaries
 Libye
 Mali
 Maroc
 Mauritanie
 Niger
 Tunisie
 
 CMA
 Pétitions
 

 


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
Envoyer l'article à un ami
Article lu fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Commentaire N° : 1
Par: Mkawsen Le : 2012-08-04
Titre: Fi?re de vous fr?res de l\'azawad
Pays: Algeria  

Je ne peux qu\'?tre fier et heureux de la destruction de cette unit? de terroristes appartenant au MUJAO ET DE la restructuration de votre arm?e qui aura pour mandat d\'?radiquer la pr?sence terroriste sur le sain sol de l\'Azawad. Vive le peuple fr?re et l\'Etat de l\'Azawad libre et ind?pendant et bon courage.

Amazigh d\'Alg?rie
 
 
 

 
Commentaire N° : 2
Par: lurcher Le : 2012-08-04
Titre: Le MNLA detruit une unite AQMI / MUJAO vers Lere.
Pays: France  

La question de l?interventionnisme au Sahel
le 04.08.12 | 10h00
Pendant longtemps, le Sahel ?tait surtout connu du monde comme une r?gion aux nombreux probl?mes socio?conomiques (Etats d?faillants, pauvret?, crises alimentaires, etc.), favorisant le d?veloppement de r?seaux terroristes et de trafics en tous genres.

Depuis la fin de l?ann?e 2011, de nouvelles perturbations politiques viennent secouer cette r?gion. Le Mali est le pays qui en subit les revers les plus importants. En effet, en octobre et d?cembre 2011, le Mouvement national de lib?ration de l?Azawad (MNLA) et le groupe terroriste, Ansareddine, ont fait leur apparition sur la sc?ne malienne. De plus, en mars 2012, le pays a v?cu un coup d?Etat militaire qui a entra?n? la chute du pr?sident Amadou Toumani Tour? et la d?signation de Dioncounda Traor? comme nouveau chef de l?Etat.
L?incompatibilit? des objectifs politiques de chacun de ces acteurs a pr?cipit? le d?clenchement d?une crise sans pr?c?dent dans le pays. Alors que les Touareg du MNLA souhaitent l?ind?pendance du Nord Mali, les membres d?Ansar eddine, aussi Touareg, veulent maintenir l?int?grit? du territoire malien en y imposant la charia. Les militaires sont, pour leur part, affaiblis, et la m?fiance que leur t?moigne la communaut? internationale constitue pour eux un fort handicap.

Aid? par le nouveau Mouvement pour l?unicit? et le jihad en Afrique de l?Ouest (MUJAO) et Al Qa?da au Maghreb islamique (AQMI), le nord du Mali semble ?tre aujourd?hui sous le contr?le des hommes d?Ansar eddine. Le MNLA, qui a clairement pris ses distances avec les groupes terroristes, est devenu de ce fait un interlocuteur privil?gi? par les organisations r?gionales africaines et par l?Occident. Le spectre terroriste au Sahel, mettant directement en danger les int?r?ts de plusieurs pays, au premier rang desquels la France, pousse la communaut? internationale ? r?fl?chir aux moyens ad?quats ? mettre en ?uvre pour ?viter une aggravation de la situation dans la r?gion. Ainsi, et ? l??re du R2P (Responsabilit? de prot?ger), la question de l?interventionnisme militaire au Mali est pos?e. D?s lors, envisager une op?ration d?une telle envergure exige de prendre en consid?ration plusieurs ?l?ments.


Le n?cessaire bilan de l?aventure libyenne


Il semble qu?aujourd?hui l?interventionnisme politique soit consacr?. Ainsi, et pour beaucoup, la probl?matique se r?sume ? ?tudier et planifier le moment opportun pour intervenir. La r?flexion sur le bien-fond? m?me de cette id?e s?en trouve r?duite dans les strat?gies ?labor?es par les Etats et les organisations r?gionales ou internationales. Pourtant, un bilan des diff?rentes interventions men?es dans le cadre du droit de protection des populations s?av?re n?cessaire.

L?exemple libyen r?cent est en ce sens particuli?rement ?difiant. En effet, s?il est vrai que l?intervention de l?OTAN a permis la chute du r?gime d?El Gueddafi, la situation dans ce pays reste tr?s pr?occupante. La Libye est aujourd?hui un pays divis?. Le niveau de violence est encore ?lev? et les revendications s?cessionnistes des uns et des autres menacent gravement l?avenir du pays. De plus, les ?lections du 7 juillet dernier se sont d?roul?es dans un climat de tension, du fait des menaces de sabotage prof?r?es par les milices f?d?ralistes de Cyr?na?que, la partie est du pays, hostiles ? la pr?dominance du pouvoir central de Tripoli.
Enfin, les cons?quences r?gionales de l?intervention en Libye sont nombreuses. La chute d?El Guedafi a permis ? plusieurs organisations rebelles de se servir, sans limites, dans le d?p?t d?armes ? ciel ouvert laiss? par l?ancien dictateur. Par ailleurs, les combattants africains composant les anciennes milices du guide libyen sont retourn?s dans leur pays d?origine, provoquant la d?stabilisation d??quilibres nationaux d?j? fragiles.



La position de la diplomatie alg?rienne
Si un retour sur les r?sultats de l?aventure libyenne est n?cessaire, il est aussi important de s?int?resser aux pays suppos?s ?tre des acteurs incontournables pour solutionner la crise malienne. Dans ce cadre, l?Alg?rie est d?crite comme le ?leader? r?gional incontestable.
L?Alg?rie est effectivement le seul pays de la r?gion disposant d?importants moyens logistiques et militaires. De surcro?t, plusieurs otages alg?riens sont encore entre les mains du MUJAO, bas? temporairement au Mali. Enfin, le probl?me pos? par les
30 000 r?fugi?s maliens install?s dans le Sud alg?rien pourrait constituer une autre raison encourageant l?Alg?rie ? intervenir au Sahel.
Pourtant, plusieurs r?serves doivent ?tre ?mises. La premi?re concerne les orientations m?mes de la diplomatie alg?rienne qui a toujours vu d?un ?il hostile toute interventionnisme ?tranger, avec en toile de fond la peur constante qu?un tel sc?nario se produise au sein de ses fronti?res.
De plus, alors que la Communaut? ?conomique des Etats de l?Afrique de l?Ouest (Cedeao) encourage un partenariat tactique avec le MNLA, l?Alg?rie consid?re, pour sa part, que les revendications ind?pendantistes des Touareg sont mena?antes puisqu?elles risquent d?influencer les 40 000 Touareg vivant en Alg?rie.


Le vrai ennemi des Touaregs et les causes de tous ce qui n\'est pas cause Arabe.
L\'Algerie cherche n\'importe qu\'elle excuse et raison pour assister a l\'invasion de l\'AZAWAD. Malheureusement pour le regime Algerien, il a ete demasque et tout le monde est courant que c\'est la cause Touareg ( MNLA ) que qui est sa cible. Anser Dine, AQMI et MUJAO ont ete mis en place dans le Sahara par le regime Algerien pour imposer sa domination dans la region. La seule raison et excuse qui poussera Boutef.... dans cette aventure d\'invasion de l\'AZAWAD, est de faire disparaitre le MNLA et la cause des Touregs.
 
 
 

 
Commentaire N° : 3
Par: boul Le : 2012-09-12
Titre: Continuer ? vous lerer
Pays: Mali  

Le MNLA est fini ce n\'est qu\'une histoire ancienne. Nous avons vous baisez tous croyez moi le MNLA est pire que le groupe islamiste. Le MNLA n\'est qu\'un groupiscule de bandits m?creant violeur de jeune fille voleur trafiquant de drogue. La fin est proche faistes vos derni?res pri?re.  
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant phx22kma ici :  
 
 

 

 

Autres articles :
















 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.