Arabe
English
 
 
Les états nations de Tamazgha
 Algérie
Egypte
 Iles Canaries
 Libye
 Mali
 Maroc
 Mauritanie
 Niger
 Tunisie
 
 CMA
 Pétitions
 

 

Un DJ anglais mixe l'appel à la prière: une boîte de nuit fermée en Tunisie


Une nouvelle fois l'islam fait preuve de ce qui le caractérise le plus c'est à dire l'intolérance et la haine, il balance ses interdits et ses diktats hérités des temps éculés.

Ce week-end, entre le vendredi 31 mars et le samedi 1er avril, un DJ britannique introduit dans son mix un appel à la prière alors qu'il se produit dans la boîte de nuit Elguitoune en Tunisie. Comme il est possible de le voir sur la vidéo, difficile de déterminer s'il y a eu des franches réactions de la part des fêtards.


L'histoire aurait pu s'arrêter là. Mais depuis que ce court extrait a été diffusé sur YouTube, indignations et réactions véhémentes pleuvent sur les organisateurs et le DJ. «La fermeture jusqu'à nouvel ordre de la boîte de nuit», a été ordonnée par Mnaouar Ouertani, le gouverneur de Nabeul, qui ajoute: «Nous ne permettons pas l'atteinte aux sentiments religieux et au sacré».

Le ministère tunisien des Affaires religieuses s'est même fendu d'un communiqué où il dénonce «des actes portant atteinte au sacré et aux rites religieux». Il y précise que «se moquer des sentiments des Tunisiens et de leurs principes religieux est une chose absolument inacceptable».

La Tunisie traverse aujourd'hui une période économiquement difficile qui voit son Premier Ministre Youcef Chahid quémander sinon mendier de l'aide aux non-musulmans aux impurs et aux mécréants en Europe, voilà encore une preuve de l'hypocrisie de ces islamistes donneurs de leçons. Ils doivent savoir qu'aujourd'hui beaucoup de touristes préfèrent aller aux Spitzbergs pour passer leurs vacances que d'aller en Tunisie. Ils ne se rendent même pas compte que l'islam est entrain de les tuer à petit feu.


A ces Amazighs qui défendent encore cette religion, ils doivent savoir que l'Islam a coupé des tête de leurs ancêtres, leur Reine Dihya en a été la plus illustre victime.

Durant l'occupation arabo-musulmane de l'Afrique du Nord , cette religion à semé la peur et la terreur chez les berbères, ils doivent la suivre au péril de leur vie. Pas si loin de nous, dans les années 60, il a fallut l'intervention du Président Kennedy pour que Hassan II n'exécute pas à mort un écrivain qui a osé dire qu'il ne croit pas en l'existence d'Allah. Je vous laisse imaginer ce qui pouvait arriver à un berbère qui oserait dire la même chose au temps des hilaliens, c'est la tête coupée séance tenante.

Le monde entier, encore plus les musulmans eux-même, sont entrain de donner la preuve aux Amazighs que cette religion est à proscrire à tout jamais de leur vie.


Auteur: Id Bawziki
Date : 2017-04-10


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Id Bawziki
Envoyer l'article à un ami
Article lu 25070 fois

 

 

Les commentaires

Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non destructifs et dans le vif du sujet.

 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant c5y95an7 ici :  
 
 

 
Djerba/Tunisie : Pour la 1ere fois de leur histoire, les tunisiens de confession juive révoltent contre le mépris
Pour la première fois de l’histoire de l’ile de Djerba, une manifestation des tunisiens de confession juive s’éclate. En reproche à la police tunisienne un comportement antisémite envers ses juifs tunisiens qui ont une histoire de plus de 25 siècles en Tunisie et partout en Afrique du Nord. Selon une vidéo postée par DjerbaMahazine, une famille tunisienne juive a ...... Lire la suite - - Auteur: Moha Buwawal - Date : 2017-10-01

 

 
Il y a des jours où je regrette d’être née arabe : Fawzia Zouari, écrivaine et journaliste tunisienne
Cet article est publié initialement sur jeune Afrique, nous l’avons repris vu son importance en ce moment ci avec le débat d’ingérence Egyptienne sur le projet des Tunisiens a égaliser l’héritage entre les femmes et les hommes tunisiens (es), Ainsi sur le degré de conscience identitaire Amazighe de la Tunisie qui commence à prendre de l'ampleur en Tunisie à l'instar du Maroc et de l'Algérie. Fawzia Zouari, est une écrivaine et journaliste tunisienne, docteur en littérature française et comparée de la Sorbonne.Elle regrette d'être née arabe, mais un jour elle va découvrir qu'elle n'est pas née arabe mais plus tôt elle née en croyant qu'elle arabe. Rédaction...... Lire la suite - - Auteur: Fawzia Zouari - Date : 2017-08-16

 

 
En Tunisie aussi, les Amazighs se révoltent contre le mépris économique et identitaire
« Nous ne sommes pas des arabes. Nous sommes des Amazighs et on parle toujours cette langue dans toute la région. On nous appelle ces gens qui parlent une langue spéciale, dans les grandes villes de sud de la Tunisie, mais cette langue spéciale c’est Tamazight, ... ... Lire la suite - - Auteur: Amazighworld - Date : 2017-05-24

 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.