Arabe
English
 
 
Les états nations de Tamazgha
 Algérie
Egypte
 Iles Canaries
 Libye
 Mali
 Maroc
 Mauritanie
 Niger
 Tunisie
 
 CMA
 Pétitions
 

 

Printemps Imider, la voie de la résistance !


Les villageois d'Imider continuent toujours dans leur lutte pacifique pour la sixième année consécutive au sit-in ouvert sur le mont Albban et au travers des manifestations et les rassemblements en parallèle, en défendant leurs droits socio-économiques et environnementaux compte tenu de l'intransigeance de la société métallurgique d'Imider, filiale du groupe Managem, ainsi qu'au silence des responsables de l'Etat qui protègent les intérêts de cette société qui exploite la plus grande mine d'Argent en Afrique du Nord.

Printemps Imider pour la résistance

Les actions du Mouvement sur la voie de 96, encadrant de la lutte des résidents d'Imider, ne sont pas limités uniquement aux manifestations, aux rassemblements et au sit-in ouvert près du réservoir d'eau à travers laquelle la mine draine l'eau des villageois avant son prévention en 2011, mais il a pu développer de nouvelles formes de résistance plus qu'avant devant de cette actuelle ornière, cette crise sociale et environnementale.

« Le sport, l'art et le divertissement; l'autre face de la résistance pacifique », est le slogan qui a été levé par le mouvement au cours de la première session des activités de printemps organisées en Avril de l'année dernière au sit-in d'Imider, et aussi dans la deuxième session qui durait au long de la semaine dernière (du 2 au 9 Avril).

Le printemps Imider, la voie des militants et des militantes du mouvement sur la voie de 96 victimes de l'appauvrissement, de l'exploitation, de la négligence et de la détention après être sorti pour protester pendant les 68 mois de persévérance, pour guérir les blessures des manifestants et de renforcer leur esprit de résistance et de semer l'espoir en la victoire et arracher le droit .

Les activités printanières ne sont pas destinées seulement aux manifestants d'Imider, en effet, le mouvement a ouvert les portes de campement protestataire à tout le monde pour participer à cet événement, beaucoup de gens ont assisté et participé à des activités sportives, artistiques, du divertissement et aux débats, qui ont crées une ambiance sur le mont Albban, en plus a des ateliers de peinture, d'art en plastique et du cinéma pour les enfants, un atelier de formation sur le théâtre, des compétitions sportives, éducatives et de divertissement aussi, les gens ont exprimé librement sur la scène de béton installée au haut de la montagne, des belles chansons également réalisées par des groupes musicales, de la créativité poétiques et de l'imagination des hommes, des femmes et des jeunes adultes par leur pièces de théâtre et poèmes divers.

Une conférence sur les ressources naturelles

Toujours dans le cadre du printemps Imider, le MSV96 a encadré une conférence pour thème: « L'actuelle situation et les perspectives des luttes pour les ressources naturelles» Duquel les participants de différentes régions du Maroc ont démontré les expériences de leurs communautés dans la lutte pour le droit d'accès à l'eau, sur la terre et pour un environnement sain par rapport aux exploitations et au pillage des ressources naturelles par des grandes corporations soutenus par l'Etat.

Diverses régions ont participé, Imider, Waklim, Iknioun, Tafilalt, Safi, Ouled Dlim et Ouled Sbita, les représentants du Rif, Ben Smim et Dades n'ont pas pu assister à la conférence ... les expériences qui ont été présentés au cours de cette activité étaient riches et variées, pourtant, l'idée ou le sujet reste une seule et unique cause, elles résument les souffrances des populations de ces différentes zones.

Festival Imider du film pour la justice environnementale

C'est la deuxième édition en parallèle avec le « printemps Imider», après l'édition première qui a été organisée parallèlement à la Conférence des Parties pour le climat l'année dernière à la ville rouge, le festival est spécifiquement pour la justice environnementale, et le ciné-club de l'association culturelle AGORA a participé au réussite de cette présente édition.

Le 02 Avril 2017 sur le mont Albban, le festival du film a été lancé sur un tapis rouge de rochers et de terre, et non sur des longues tapis rouges qui tapissaient celui du Marrakech, les manifestants, leurs visiteurs et les partenaires du mouvement ont tous inauguré le festival, des projections de films ont lieu matins et nuits y compris leurs discussions tout au long de la semaine, Films d'Afrique, d'Amérique latine et d'Asie abordant des questions environnementales et documentent les luttes de diverses communautés pour l'eau et la terre ... pour l'environnement.

Ce qui distingue l'édition de cette année est aussi la présence de la réalisatrice marocaine, « Soraya El kahlaoui » qui a présenté son nouveau documentaire «Landless Moroccans » au contestataires d'Imider, un film qui aborde de près la question des terres de « Gich Oudaya » exproprié et volé de la tribu Ouled Dlim sur capitale Rabat, ces gens là sont encore en protestation contre cette politique méprisable.

La caravane de solidarité.

Beaucoup de gens ont répondu à l'appel du mouvement MSV96 et viennent soutenir les manifestants sur Albban Lors de cet événement, au dernier jour, on a accueilli une caravane de solidarité encadrée par le mouvement culturel Amazigh-site Errachidia, à laquelle assistaient des dizaines d'étudiants, ce après avoir été entravée dans son chemin vers le campement d'Imider, par les autorités locales, les participants ont signé sur une banderole en exprimant leur solidarité avec les manifestants, certains d'entre eux ont présenté une pièce théâtrale qui a remporté l'admiration de tout le public, une pièce qui aborde la question des terres tribales Amazighs face à l'expropriation par l'Etat qui fait appelle aux étrangers pour construire leurs projets au détriment des intérêts des populations ayants droits et des propriétaires fonciers.
Le printemps est parti, l’espoir restait !

Six jours plus tard foule d'activités diverses, le temps est venu pour la clôture du « printemps Imider» et du « festival Imider du Film...» dans leurs deuxième éditions, avant de clôturer, le mouvement a honoré: Le Ciné-club Agora, les détenus du mouvement sur la voie de 96, les détenus du mouvement culturel amazigh Oussay et Ouadouch, les femmes d'Imider résistantes, le média alternatif au nom de « Afrziz d Ulili (un jeune garçon qui assure la couverture média des luttes sociales)» en octroyant des souvenirs d'Imider.

des prix ont été également distribué aux gagnants dans les différentes compétitions sportives, culturelles et de loisirs, après, le rideau s'est descendu officiellement pour la deuxième édition de ces beaux événements et forts aussi, qui est censée constituer une double force en faveur de l'esprit de la résistance pacifique des contestataires d'Imider et irriguer les racines des espoirs plantés dans leurs cœurs ça fait très longtemps.


ALBBAN – IMIDER 12 AVR 2017


Auteur: Amussu Imider
Date : 2017-04-17


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Amussu Imider
Envoyer l'article à un ami
Article lu 12618 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant s9fj09bf ici :  
 
 

 

Autres articles :

 
Pour mémoire afin de ne jamais oublier!
Puisque l'histoire des peuples antiques ne ne s'oublie jamais quelle qu'en soit la malice, la tromperie ou la malhonnêteté de certains "historiens-fossoyeurs" qui en relatent ses époques, elle demeure malgré tout, bien ancrée dans le plus profond de leur être.... Lire la suite - - Auteur: Mohamed Dassari - Date : 2018-06-11

 

 
Maroc: Les étudiant-es Amazighs de l’université d’Agadir subissent une nouvelle vague d’agressions à caractère raciste
Une fois de plus, au cours de la semaine du 14 au 20 mai 2018, des individus se déclarant comme « Sahraouis », ont semé la terreur à l’université Ibn-Zohr d’Agadir. Munis de pierres, de gourdins et d’armes blanches (sabres, machettes, couteaux), ils ont attaqué violemment les étudiantes et les étudiants Amazighs,... Lire la suite - - Auteur: CMA - Date : 2018-05-23

 

 
Le Hirak du RIF revient sur la scène marocaine et internationale
La révolte du RIF revient sur la scène politique marocaine, à l’occasion du printemps Amazigh Avril 2018, le mouvement Amazigh a organisé une grande manifestation le 29 Avril 2018 à Madrid demandant la libération des détenus politiques du RIF. Ceci a coïncidé avec les dernières déclarations du détenu Nasser Zeefzafi à la cours de Casablanca où il a annoncé avoir été ....... Lire la suite - - Auteur: Amazighworld - Date : 2018-04-30

 

 
SPORT CYCLISTE: "que s'est-il passé lors du 31ème Tour du Maroc 2018"?
Décidément le sport cycliste Marocain est de nouveau en détresse et n'a guère l'air de vouloir décoller et met encore une fois ses dirigeants dans l'embarras, surtout quand récemment et un vendredi 13/04/2018, les 2 équipes nationales Marocaines "A" et "B" avaient dû se retirer du parcours du 31ème édition du nouveau "Tour du Maroc" (1957-2018) à AGADIR, refusant de prendre le départ vers MOGADOR (180 Kms) sous pretexte d'un ...... Lire la suite - - Auteur: Mohamed Dassari - Date : 2018-04-23

 

 
AGADIR: "les habitants peuvent dire adieu aux derniers arbres historiques"
En plein mois de Mars 2018 période printanière et entre les dimanches 18/03 et 25/03/2018, une quarante d'arbres de "faux-poivriers" datant de l'époque du Protéctorat Français et considerée comme patrimoine naturel et historique, avait été abattue et déracinée... Lire la suite - - Auteur: Mohamed Dassari - Date : 2018-04-05

 

 
Communiqué du Mouvement Amazigh au sujet des graves déclarations du dénommé Ahmed Ouihmane
Nous, organisations, citoyens et activistes réunis dimanche 18 mars 2018 à 10h au siège de l’Association Assid, afin d’étudier les possibilités et modalités de soutien à l’initiative de l’association AFRICA pour les Droits de l’Homme qui a réclamé l’ouverture d’une enquête judiciaire au sujet des graves déclarations du dénommé Ahmed Ouihman, notamment: ... Lire la suite - - Auteur: Amazighworld - Date : 2018-03-22

 

 
La fédération des juifs du Maroc en France écrit au Maire de la ville d’Agadir : Si Israël est qualifié au mondial 2026, elle ne rentrera pas au Maroc s’il organise ?
Monsieur Salah el Malouki maire d'Agadir. Ma réponse à votre communiqué de ce jour sur votre page Facebook. Que je joins ci dessous.
Cher Monsieur le Maire,
Vous dites ne pas savoir qu'il y a une délégation d'Israël pour le Grand prix de judo dans votre ville. C'est très grave ! Cette délégation de sportifs n'est pas rentrée dans votre ville, par votre belle plage en pleine nuit ...
... Lire la suite - - Auteur: Simon Skira - Date : 2018-03-12

 

 
Maroc : L’enseignement privé ou priver de l’enseignement ?
Un certain nombre de familles marocaines  se donnent beaucoup de peine pour assurer un enseignement privé à leurs enfants, pour soi- disant, leur garantir un enseignement de qualité ; et par là,  un avenir meilleur. Cependant la majorité écrasante est  totalement inconsciente de la réalité de ce secteur. Comment l’enseignement privé prive nos enfants d’un vrai enseignement ? ... Lire la suite - - Auteur: Hassan EL MOUDEN - Date : 2018-02-27

 

 
Maroc: les montagnard-es de l’Atlas et de l’Assamer abandonnés
La fin du mois de janvier et le début de février 2018 ont connu une vague de grand froid au Maroc. La neige est tombée en grande quantité notamment sur les reliefs de l’Atlas, bloquant des centaines de voyageurs sur les routes, isolant des dizaines de villages et paralysant la vie dans toute la région montagneuse de l’Atlas. Les habitants ont également été confrontés aux ........ Lire la suite - - Auteur: CMA - Date : 2018-02-15

 

 
La montagne et les souffrances des montagnards
La montagne est un château d’eau du Maroc. La quasi-totalité des eaux, qu’elles soient souterraines ou de surface proviennent de la montagne. Elles nourrissent les barrages, irriguent les plaines et désaltèrent les populations. La montagne représente à peu près le tiers du territoire national, abrite un peu moins de la moitié de la population et renferme des richesses minières, de biodiversité et de bois inestimables.... Lire la suite - - Auteur: El Ghazi Lakbir - Date : 2018-02-06

 

 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.