Arabe
English
 
 
Les états nations de Tamazgha
 Algérie
Egypte
 Iles Canaries
 Libye
 Mali
 Maroc
 Mauritanie
 Niger
 Tunisie
 
 CMA
 Pétitions
 

 

Empêchée d’être officielle dans l’administration, Tamazight devient la langue officielle de la révolte


Le Maroc a tout fait pour ne pas officialiser la langue Amazighe dans l’administration de l’état. Même après 70 ans de lutte et sous la pression de la tempête du printemps de 2011, il l’a reconnu officielle à côté de la langue Arabe mais sous condition : attendre une loi organique qui décide quand et où cette langue sera officielle. Chose qu’il n’a pas fait avec la langue arabe lorsqu’elle sera reconnue officielle à la constitution de 1967. C’est ce qu’ils appellent les marocains la Hogra : le mépris.
Sept ans après 2011, cette loi organique n’a jamais eu lieu et Tamazight n’est toujours pas officielle.

C’est ce sentiment de la Hogra qui a poussé les siens à la rendre spontanément comme une langue officielle de la révolte au Maroc depuis octobre 2016 avec la mort du vendeur de poisson Mohssin Fikri à Hoceima dans un camion d’ordure.

Pour cette occasion, Il faut tout d’abord rendre un grand hommage aux Imazighen du Rif qui ont pu pour la première fois, dans l’histoire du Maroc, rendre officiel la langue Amazighe dans la protestation sociale : elle est devenue la langue des speeches publiques, la langue de communication sur le mépris économique, sociale et culturel. Bref la langue de communication : la presse espagnole El Pais était étonné comment deux mot en Tamazigh lancé sur Facebook, fait sortir dans les 15 minutes qui viennent des milliers de manifestants à Hoceima.

Nasser Zefzafi, le leader de la protestation sociale au Rif a fait de la langue Amazighe la langue officiel du Hirak pendant 6 mois et n’est que suite à la demande des non amazighophones (victimes de l’arabisation forcée de l’état) dans le reste du Maroc qu’il a commencé à parler en Darija marocaine sur les reseaux sociaux. Ce qui a d’ailleurs permit à ce que cette tache d’huile de la révolte sociale rifaine traverse les autres villes du Maroc.

Son successeur Nawal ben Aissa, après son arrestation, a fait de même.
Cette façon d’officialiser l’amazigh comme langue officielle de la révolte est arrivées aux autres villes comme Khenifra, Ait Mellal, Casablanca et Rabat.

Enfin de compte, la langue Amazighe est devenue la langue officielle de la révolte sociale. Dans ce cas, même si le gouvernement décide enfin de dialoguer avec les leaders de mouvement rifain – et il est obligé de la faire- il faut qu’il se prépare à la faire en langue officielle du Hirak. Je ne pense pas, que les soit disant ministres et responsables diplômés des universités étrangères peuvent le faire. Ils n’ont na langue du Hirak, ni sa mentalité ni les blessures de l’histoire ni la sociologie du peuple méprisé.

Bref ils ont peut-être d’autres compétences, mais pas celles qui peuvent sauver la nation maintenant.

Ici quelques exemples de la langue du Hirak:

Maroc/RIF :


 




 


Allemagne : Dusseldorf


 


Rif/ Hoceima :




 



Auteur: Moha Bouwawal
Date : 2017-06-04


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Moha Bouwawal
Envoyer l'article à un ami
Article lu 2380 fois

 

 

Les commentaires

Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non destructifs et dans le vif du sujet.

 

 
Commentaire N° : 1
Par: ouhammou Le : 2017-06-05
Titre: amazighité
Pays: France  

Parler en dajira pour que les arabisés puissent comprendre; c'est trop facile! C'est probablement pour eux l'occasion de prendre conscience de la nécessité de revenir à tamazight.
J'ai écouté les vidéos de Mr ZEFZAFI. Il n' y a pas de mot en tarifait et aucune référence à l'Amazighité.Par contre l'islam est bien présent et à toutes les sauces!
 
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant 0s1gi7gi ici :  
 
 

 
Bruxelles se prépare pour une autre manifestation de soutien au RIF le 25 juin
Les marocains résidents en Europe se préparent pour une grande manifestation de soutien au mouvement Rifain. Des vidéos d’appel à la grande manifestation à Bruxelles, place du trône, le samedi 25 juin 2017 ont fait le tour des réseaux sociaux. ... Lire la suite - - Auteur: Moha Bouwawal - Date : 2017-06-20

 

 
Pays-Bas : une grande manifestation de soutien au RIF
Les marocains du pays-bas ont organisé une grande manifestation au mouvement de protestation Rifain. Nora Acherqane, une politicienne Néerlandaise d'origine marocaine et membre d’un conseil régional au Pays-Bas a déclaré au micro de la manifestation : ... Lire la suite - - Auteur: Amazighworld - Date : 2017-06-20

 

 
Le « Pik ya wlidi », analysé par deux femmes Amazighs
Le « Pik ya wlidi », prononcé par un des détenus d’Al Hoceima nous a fait tous rire, mais derrière cette phrase se profile toute une histoire et une situation problématique actuelle grave :

  • une histoire de colonisation ;
  • une histoire de transition économique ;
  • une histoire de rapport avec l’Etat ;
  • une histoire de marginalisation sociale et économique de régions Amazighs;
  • une situation économique désastreuse. ... Lire la suite - - Auteur: Faty Rezaki et Zoubida Fdail - Date : 2017-06-20

 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.