Arabe
English
 
 
Les états nations de Tamazgha
 Algérie
Egypte
 Iles Canaries
 Libye
 Mali
 Maroc
 Mauritanie
 Niger
 Tunisie
 
 CMA
 Pétitions
 

 

Congrés Mondial Amazigh : Tamazgha(Afrique du Nord), Le droit à l’autodétermination n’est pas un crime!

Depuis toujours, comme par réflexe, à chaque fois que les Amazighs osent élever la voix pour exprimer pacifiquement un minimum de respect pour leurs droits légitimes et leurs libertés fondamentales, les gouvernements les accusent automatiquement et systématiquement d’être des « séparatistes », de « nuire aux intérêts nationaux » et d’être « manipulés par des mains maléfiques étrangères ». C’est le cas pour les Touaregs notamment au Niger et au Mali, c’est le cas pour les Kabyles, les At-Mzab et les Chawis en Algérie et c’est le cas pour les Rifains au Maroc. A qui les gouvernements d’obédience arabo-islamique veulent-ils faire croire que des millions d’Amazighs qui portent invariablement des revendications de justice, de respect des droits humains, de liberté et de dignité, agissent contre les intérêts de leur propre pays, de leur propre patrie, de la terre que leur ont légué leurs ancêtres ?

Le CMA tient à rappeler fermement que ce sont les privations permanentes des droits des Amazighs, les violences policières et les injustices de toutes natures qu’ils subissent, leur exclusion de toute participation libre à l’exercice du pouvoir, y compris au niveau local et le refus des gouvernements d’ouvrir le moindre dialogue sincère avec eux, qui poussent régulièrement les Amazighs à se révolter dans tous les pays de Tamazgha. Les Etats choisissent fatalement la force brutale pour faire taire la contestation, comme cela se produit actuellement au Mzab, en Kabylie et au Rif.


Le CMA réaffirme également de manière très claire que lorsque des organisations politiques ou des organisations de la société civile amazighes revendiquent un statut d’autonomie ou même l’indépendance pour leur territoire, elles ont le droit de le faire conformément à leur liberté d’opinion et d’expression et au principe du droit à l’autodétermination des peuples. En effet, les textes fondamentaux de la Charte des Nations Unies énoncent que « tous les peuples ont le droit de disposer d'eux-mêmes. En vertu de ce droit, ils déterminent librement leur statut politique et assurent librement leur développement économique, social et culturel ». Les Amazighs, peuple autochtone du nord de l’Afrique, disposent donc de toute la légalité et la légitimité pour exprimer et promouvoir leurs idées d’émancipation.

En conséquence, les Etats de Tamazgha sont tenus au respect du droit à l’autodétermination des Amazighs et doivent impérativement mettre un terme à leurs mauvaises pratiques consistant à diaboliser et à criminaliser les acteurs politiques et sociaux amazighs.

Le Congrès Mondial Amazigh restera vigilant et ne manquera pas de dénoncer tout manquement des Etats à leurs obligations internationales et particulièrement leurs violations des droits humains.

Paris, le 26/05/2967 – 8/06/2017
La Présidente
Kamira Nait Sid


Auteur: CMA
Date : 2017-06-14


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de CMA
Envoyer l'article à un ami
Article lu 24841 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Commentaire N° : 1
Par: id Bawⵣiki Le : 2017-06-15
Titre: Les grands rassemblements populaires sont impératifs
Pays: France  


Le monde Amazigh possède aujourd'hui des Hommes et des Femmes de grande valeur et de grande probité, capables de sortir leur peuple du sous-développement et lui offrir de meilleures perspectives d'avenir et de meilleures conditions de vie.

Le véritable problème se situe dans l'impossibilité d'émerger et devenir un LEADER choisi et acclamé par l'ensemble du peuple Amazigh de TAMAZGHA. Les pouvoirs arabo-musulmans empêchent quiconque par tout un tas d'actions: menaces, intimidations, arrestations voire même disparition ou liquidation, de se mettre en avant et devenir plus populaire qu'eux. Les îlots libérés s'ils devaient exister sont des cibles faciles à isoler et à détruire comme ce fût le cas d'Azawad. Les kurdes malgré l'appui des américains n'ont toujours pas d'Etat reconnu à l'ONU.

Une bonne partie du peuple Amazigh est incapable de se défaire de l'arabo-islamisme inscrit dans son cerveau, alors il doit au moins manifester pour finir par avoir le droit à la liberté de rassemblement et d'expression sans la moindre inquiétude.

La communauté internationale ne parle pas à un peuple, mais un leader populaire comme ce fût le cas de Gandhi et Mao.


 
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant qif2vqau ici :  
 
 

 

Autres articles :

 
Maroc : lancement d'un satellite High Tech dans le secret le plus total
Surtout fermez bien les yeux et bouchez vous les oreilles et ne le dites à personne, car le Maroc vient de lancer un satellite Thales ultra moderne entre le 7 et 8 novembre 2017. Ceci dans le secret le plus total . Ce satellite espion que seules les grandes puissances peuvent s'énorgueiller  d'en avoir un. N'oublions pas que le Maroc fait partie des pays pauvres. ... Lire la suite - - Auteur: id Bawziki - Date : 2017-11-27

 

 
Au Maroc profond, la marginalisation commence à engendrer des morts
Exactement le lendemain du 61eme anniversaire de fin de protectorat Français sur le Maroc, qui est célébré au Maroc chaque année au 18 novembre comme jour d’indépendance, les marocains se sont retrouvé devant une scène d’humiliation humaine : 15 femmes mortes, dont certaines enceintes, dans une bousculade pour avoir un don d’un sac de 10 kg de farine ! ... Lire la suite - - Auteur: Moha Buwawal - Date : 2017-11-19

 

 
Maroc :«Agharas Agharas» du RNI est au bout de son souffle avant même de commencer
La ministre Lamaia Boutaleb, au nom du parti RNI dans le gouvernement marocain d’El Othmani, vient de le prouver en passant un important contrat à une société qui vienne de se créer Southbridge A&I. La société appartient à son collègue qui vient de rejoindre le bureau politique du RNI au mois de Mai dernier, Mr Hassan Belkhayat que son oncle n’est que Mouncif Belkhayat l'ex-ministre de la jeunesse et dans le même bureau politique du même parti. ... Lire la suite - - Auteur: Amazighworld - Date : 2017-09-10

 

 
Maroc : Le peuple Amazigh soutient le peuple Catalan et appelle à l’éradication du Jihadisme islamiste
La Fédération Nationale des Associations Amazighes au Maroc « FNAA », a publié un communiqué dont lequel elle a exprimé le soutien total du peuple Amazigh au peuple Catalan dans ces moment de deuil. Elle a rappelé que si les civils européens sont visiblement les victimes cibles de ce courant, il ne faut pas perdre de vue la double victime qui sont les Amazighs d’Afrique du Nord, immigrés en Europe, et pris en otage dans ce conflit qui oppose l’orient et l’occident. Selon FNAA les Amazighs sont la seule chair à canon que les concepteurs de ces écoles de formation des terroristes diplômés (EFDT), sacrifient toujours .... ... Lire la suite - - Auteur: Amazighworld - Date : 2017-08-20

 

 
Maroc/Wawizght : Le Maroc profond marche pour le 1er mort en grève de faim pour la TERRE
Choqués par la mort tragique de Mr Khellada Lghazi, suite à une greve de faim en prison, les habitants de Wawizght, un petit village niché dans les montagnes du haut Atlas Marocain, ont organisé une marche de protestation à son honneur.... Lire la suite - - Auteur: َAmazighWorld - Date : 2017-08-12

 

 
Le 1er mort de la protestation du RIF après 8 mois de manifestations pacifiques
C’est le premier décès de la protestation du RIF lors de la manifestation du 20 juillet 2017 à Huceima interdite par les autorités ce qui a déclenché des affrontements entre police et activistes du Hirak à Hoceima. ... Lire la suite - - Auteur: Amazighworld - Date : 2017-08-08

 

 
Maroc/Casablanca : les forces de l’ordre encerclent la marche nationale Tawada pour la libération des détenus d’opinion
Les autorités marocaines ont encerclé les milliers de manifestants regroupés aujourd’hui le 6 aout 2017 à Casablanca pour le soutien du mouvement du RIF et la libération des détenus d’opinion.... Lire la suite - - Auteur: Amazighworld - Date : 2017-08-06

 

 
Maroc/Wawizght : Le 1er mort en grève de faim pour la TERRE, un des gros dossiers au Maroc
Après 90 jours de grève de la faim dans la prison, en guise de protestation contre ce qu’il a qualifié d’injustice et de corruption, Mr Khellada Lghazi, un Amazigh de Wawizeghte à la région d’Azilal au haut Atlas Marocain, vient de donner son âme hier le 2 Aout 2017 en prison. ... Lire la suite - - Auteur: Amazighworld - Date : 2017-08-03

 

 
Barcelone : Des milliers de Manifestants dans les rues de la ville pour soutenir le RIF
Hier, le 30 juillet 2017, des milliers de manifestants issus de l’immigration marocaine descendent dans les rues de la ville catalane de Barcelone pour soutenir le RIF.... Lire la suite - - Auteur: Amazighworld - Date : 2017-07-31

 

 
Lettre à Nasser Zefzafi
Cher frère Nasser Zefzafi,

Comme tous les gens qui t’apprécient et qui te soutiennent de tout leur cœur, j’ai vu le début de ta vidéo qui a fait scandale sur Internet. Je dis bien le début, car je n’ai jamais pu la finir. Tellement le traitement qu’on t’a fait subir est inhumain, dégradant et insupportable.... Lire la suite - - Auteur: Lahcen oulhadj - Date : 2017-07-14


 

 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.