Arabe
English
 
 
Les états nations de Tamazgha
 Algérie
Egypte
 Iles Canaries
 Libye
 Mali
 Maroc
 Mauritanie
 Niger
 Tunisie
 
 CMA
 Pétitions
 

 

La lettre du Congres Mondial Amazigh au Roi Mohamed VI

SM le Roi Mohamed-VI
Palais royal
Rabat, Maroc

Majesté,

Comme vous le savez, après la mort atroce du jeune poissonnier Mohsen Fikri, broyé par une benne à ordures lors d’un contrôle de police le 28 octobre 2016 à Taghzut (El-Hocima), un large mouvement populaire d’indignation est né spontanément dans cette région du Rif. Ce mouvement citoyen pacifique mais déterminé, entendait protester contre les crimes, le mépris, les injustices et toutes les formes de discriminations et d’abus de pouvoir infligés au peuple rifain par le Makhzen marocain, depuis l’indépendance du pays en 1956.

Dans ces circonstances d’une haute gravité, les citoyen-nes étaient en droit de s’attendre à ce que le gouvernement marocain manifeste une volonté d’être à leur écoute, de mettre un terme à l’arbitraire, de réparer les blessures causées par l’Etat et de trouver une issue positive au conflit historique qui sépare le Rif du Makhzen. Mais au lieu de cela, au lieu d’esquisser des solutions d’apaisement, le gouvernement s’est engagé dans une très dangereuse politique de répression sauvage qui a fait des morts, des blessés, dont des enfants, des femmes et des personnes âgées, et des prisonniers par centaines dont certains ont déjà été lourdement condamnés et d’autres attendent d’être jugés. Un certain nombre d’entre eux ont déclaré avoir été torturés, actes rapportés par des ONG et même par le CNDH. Les détenus dont le seul tort est d’avoir usé de leurs droit et liberté d’expression et de manifestation protégés par la Constitution, risquent la peine de mort car la justice makhzénienne a décidé de les accuser gratuitement mais lourdement de porter atteinte «à l’unité nationale» et «à la sécurité de l’Etat».

Par ailleurs, en choisissant la prison de Casablanca comme lieu de détention des Rifains, éloignée de plus de 500 km de Taghzut, les autorités marocaines infligent une lourde peine aux familles des prisonniers, dont des parents âgés, qui doivent supporter ce long et pénible périple en bus ou en taxi collectif pour rendre visite à leurs enfants, avec les risques et les coûts que cela engendre.

Le Maroc qui se prétend «démocratique» renoue ainsi avec les années les plus noires de son histoire en matière de violations des droits humains.

La poursuite de ces violences d’Etat choisie par le gouvernement marocain est une provocation irresponsable qui suscite tous les jours une réaction légitime de révolte de la part des populations rifaines. Le gouffre qui sépare le Rif de l’Etat marocain ne fait alors que se creuser chaque jour un peu plus. Il est alors clair que c’est le gouvernement marocain qui porte atteinte à la cohésion et à l’unité nationales et non les Rifains.

Dans ce contexte et considérant l’incapacité totale des gouvernements marocains à faire face à l’enjeu rifain, nous vous sollicitons en tant que chef suprême de l’Etat, pour :

- libérer immédiatement tous les prisonniers politiques rifains,
- réparer les dommages matériels et moraux des injustices subies par les familles et les citoyen-nes rifains,
- lever le dispositif sécuritaire exceptionnel mis en place à Taghzut et dans tout le Rif,
- ouvrir un dialogue direct, sincère et constructif avec les représentants de la société civile de Taghzut et de l’ensemble du Rif, concernant l’avenir de ce territoire et de son peuple.

Seules des mesures urgentes et d’une exceptionnelle ampleur sont susceptibles d’atténuer la rancœur et la méfiance des populations rifaines générée par des décennies de mépris, de répression. Nous espérons également qu’elles seront suffisamment fortes pour susciter un retour à la confiance nécessaire au dialogue constructif.

Dans l’attente de ces mesures, nous vous prions d’agréer, Majesté, l’expression de notre haute considération.

Paris, 16/12/2967 – 28/12/2017

La Présidente,

Kamira Nait Sid


Auteur: CMA
Date : 2018-01-01


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de CMA
Envoyer l'article à un ami
Article lu 27063 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Commentaire N° : 1
Par: aghilas-kosseila Le : 2018-03-25
Titre: diligenter une enquete internationale....???
Pays: Algeria  

Azul fellawen , vraiment il ya eu trop d'abus ,de depassements meme les enfants de 05 ans qui devraient etre des creches ont ete emprisonnés.... et des militants leaders qui veulent ou reclament un minimum vital et de dignité ,reprimés et emprisonnes...pourquoi une enquète internationale sur cette situation alarmante du rif laissée pourrir par ce pouvoir....timsiwin tanemirt ar timlilit.
 
 
 

 
Commentaire N° : 2
Par: chaoui Le : 2018-04-06
Titre:
Pays: Algeria  

Bonjour a tous nos freres Amazighs du Maroc

Moi,un simple citoyen d'algerie suit tres sensible a votre combat et je compatti a votre douleur et lutte de nos freres Amazighs pour sa liberation . Nous Amazighs d'algerie, particulierement la Kabylie,
nous appartenons a un meme peuple ,une meme identitee,une meme culture ,une meme langue ,aujourdhui occultes et etouffee par un colonisateur local imposant a notre peuple une ideologie obscurantiste et abrutissante .
Notre combat est le meme pour une veritable etat de droit ,de justice et democratie .
 
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant m94v5c3d ici :  
 
 

 

Autres articles :

 
SPORT CYCLISTE: "que s'est-il passé lors du 31ème Tour du Maroc 2018"?
Décidément le sport cycliste Marocain est de nouveau en détresse et n'a guère l'air de vouloir décoller et met encore une fois ses dirigeants dans l'embarras, surtout quand récemment et un vendredi 13/04/2018, les 2 équipes nationales Marocaines "A" et "B" avaient dû se retirer du parcours du 31ème édition du nouveau "Tour du Maroc" (1957-2018) à AGADIR, refusant de prendre le départ vers MOGADOR (180 Kms) sous pretexte d'un ...... Lire la suite - - Auteur: Mohamed Dassari - Date : 2018-04-23

 

 
AGADIR: "les habitants peuvent dire adieu aux derniers arbres historiques"
En plein mois de Mars 2018 période printanière et entre les dimanches 18/03 et 25/03/2018, une quarante d'arbres de "faux-poivriers" datant de l'époque du Protéctorat Français et considerée comme patrimoine naturel et historique, avait été abattue et déracinée... Lire la suite - - Auteur: Mohamed Dassari - Date : 2018-04-05

 

 
Communiqué du Mouvement Amazigh au sujet des graves déclarations du dénommé Ahmed Ouihmane
Nous, organisations, citoyens et activistes réunis dimanche 18 mars 2018 à 10h au siège de l’Association Assid, afin d’étudier les possibilités et modalités de soutien à l’initiative de l’association AFRICA pour les Droits de l’Homme qui a réclamé l’ouverture d’une enquête judiciaire au sujet des graves déclarations du dénommé Ahmed Ouihman, notamment: ... Lire la suite - - Auteur: Amazighworld - Date : 2018-03-22

 

 
La fédération des juifs du Maroc en France écrit au Maire de la ville d’Agadir : Si Israël est qualifié au mondial 2026, elle ne rentrera pas au Maroc s’il organise ?
Monsieur Salah el Malouki maire d'Agadir. Ma réponse à votre communiqué de ce jour sur votre page Facebook. Que je joins ci dessous.
Cher Monsieur le Maire,
Vous dites ne pas savoir qu'il y a une délégation d'Israël pour le Grand prix de judo dans votre ville. C'est très grave ! Cette délégation de sportifs n'est pas rentrée dans votre ville, par votre belle plage en pleine nuit ...
... Lire la suite - - Auteur: Simon Skira - Date : 2018-03-12

 

 
Maroc : L’enseignement privé ou priver de l’enseignement ?
Un certain nombre de familles marocaines  se donnent beaucoup de peine pour assurer un enseignement privé à leurs enfants, pour soi- disant, leur garantir un enseignement de qualité ; et par là,  un avenir meilleur. Cependant la majorité écrasante est  totalement inconsciente de la réalité de ce secteur. Comment l’enseignement privé prive nos enfants d’un vrai enseignement ? ... Lire la suite - - Auteur: Hassan EL MOUDEN - Date : 2018-02-27

 

 
Maroc: les montagnard-es de l’Atlas et de l’Assamer abandonnés
La fin du mois de janvier et le début de février 2018 ont connu une vague de grand froid au Maroc. La neige est tombée en grande quantité notamment sur les reliefs de l’Atlas, bloquant des centaines de voyageurs sur les routes, isolant des dizaines de villages et paralysant la vie dans toute la région montagneuse de l’Atlas. Les habitants ont également été confrontés aux ........ Lire la suite - - Auteur: CMA - Date : 2018-02-15

 

 
La montagne et les souffrances des montagnards
La montagne est un château d’eau du Maroc. La quasi-totalité des eaux, qu’elles soient souterraines ou de surface proviennent de la montagne. Elles nourrissent les barrages, irriguent les plaines et désaltèrent les populations. La montagne représente à peu près le tiers du territoire national, abrite un peu moins de la moitié de la population et renferme des richesses minières, de biodiversité et de bois inestimables.... Lire la suite - - Auteur: El Ghazi Lakbir - Date : 2018-02-06

 

 
La tragédie des Amazighes de la montagne
Notre premier ministre est très occupé pour avoir une pensée – une simple déclaration – pour nos concitoyens et frères amazighes de la montagne qui subissent depuis quelques jours – et cela continuera jusqu’au samedi prochain – les affres d’une météo horrible, faite de blizzard, de chutes inédites de neige et de pluie torrentielle. ... Lire la suite - - Auteur: Moha Moukhlis - Date : 2018-02-06

 

 
Contre les forces des ténèbres : Par solidarité avec Maitre Ahmed Arehmouch
Maitre Ahmed Arehmouch, avocat au barreau de Rabat et militant émérite de la cause amazighe a été attaqué sauvagement par des voyous, dans sa maison, semant la terreur et terrorisant sa famille.... Lire la suite - - Auteur: Moha MOUKHLIS - Date : 2018-01-19

 

 
Maroc/le parti PAM: A dieu la modernité, retour vers son authenticité d’origine
PAM, c’est le parti politique marocain qui veut réaliser le rêve du panarabisme : marier entre l’authenticité et la modernité. C’est pour cela que son nom est parti de l’authenticité et la modernité.... Lire la suite - - Auteur: Moha Bouwawal - Date : 2018-01-07

 

 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.