Arabe
English
 
 
Les états nations de Tamazgha
 Algérie
Egypte
 Iles Canaries
 Libye
 Mali
 Maroc
 Mauritanie
 Niger
 Tunisie
 
 CMA
 Pétitions
 

 

HOMMAGE à Amel égorgée pour ne pas avoir porté le voile! "Amel revient 20 ans après…"


Je suis revenue pour vous parler de moi et de mon histoire , pour ceux qui m’ont oubliée et ceux qui ne me connaissent pas !
Je m’appelle Amel Zanoune Zouani je suis née le 07 décembre 1974, je faisais des études en droit à la faculté de Ben Aknoun d’Alger, j’étais belle pleine d’espoir nourrie d’amour et de tendresse, j’avais des projets plein la tête, je me voyais la future juriste dont la vocation est de porter un jour la voix des plus faibles et des démunis devant les tribunaux de la république.

Dimanche 26 Janvier 1997 un jour glacial 17 eme jour du ramadhan qui coïncide avec Ghazouat Badr j’avais 22 ans, je quitte Alger dans un bus pour rentrer chez moi à Sidi Moussa, je rêvais à la chaleureuses ambiance familiale qui m’attendait à la maison, il était 17h14 min environ une heure avant la rupture du jeune. Le bus tombe sur un faux barrage du GIA groupe islamistes armées. Au lieu dit Benedja (Bentalha), les terroristes montent dans le bus j’étais la seule personne qui les intéressait parce que je ne porte pas le voile .

On m’intime l’ordre de descendre, j’exécute avec courage, ils m’ont condamné à mort par égorgement parce que j’étais une femme qui fréquentait l’université et ne porte pas le voile, je savais que j’allais mourir d’une mort atroce mais je ne les ai pas supplié j’ai juste regardé tous les passagers du bus pour leur dire de témoigner, parler de moi et de mon courage.

L’un des terroristes aiguise son couteau sur une pierre sans aucun état d’âme et, m’égorge … sous le regard des autres passagers terrifiés. « Pour exemple » à toutes les femmes qui ne portent pas le voile et celles qui continuent à fréquenter les grandes écoles dira un des terroristes à tous les autres voyageurs du bus.

Ce jour là j’ai payé de ma vie le prix de la liberté pour avoir refusé le voile et le diktat de ces hordes barbares qui voulaient m’imposer de ne plus mettre les pieds à université.


Auteur: Correspondant
Date : 2018-01-30
Source : Repris


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Correspondant
Envoyer l'article à un ami
Article lu 11651 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant 3dl2559x ici :  
 
 

 

 

Autres articles :



Algérie: Un défenseur des droits du peuple Chawi arrêté
Auteur: CMA - Date : 2018-07-23 - Source : Repris


Le DAHIR berbère arrive en Algérie
Auteur: Moha bouwawal - Date : 2018-05-25 - Source : Repris



La Kabylie toujours à l'avant garde
Auteur: id Bawzki - Date : 2018-02-13 - Source : Repris



Le Congres Mondial Amazigh : Yennayer 2968–2018
Auteur: CMA - Date : 2018-01-15 - Source : Repris


« ARABE ET MUSULMAN », BESSIF !
Auteur: Karim Akouche - Date : 2017-12-13 - Source : Repris



 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.