Arabe
English
 
 
Les états nations de Tamazgha
 Algérie
Egypte
 Iles Canaries
 Libye
 Mali
 Maroc
 Mauritanie
 Niger
 Tunisie
 
 CMA
 Pétitions
 

 

AGADIR: "les habitants peuvent dire adieu aux derniers arbres historiques"


En plein mois de Mars 2018 période printanière et entre les dimanches 18/03 et 25/03/2018, une quarante d'arbres de "faux-poivriers" datant de l'époque du Protéctorat Français et considerée comme patrimoine naturel et historique, avait été abattue et déracinée dans la "RUE DU 2 MARS",par les machines déstructrices de la Manicipalité de notre ville (3 images en témoignent), sur ordre de ses nouveaux locataires (PJD) installés en Octobre 2015 et après une gestion plus lamentable que celle des précèdents (USFP) qui l'avaient occupée durant 39 ans.

Il est donc de mon devoir en tant qu'habitant et originaire de cette malheureuse ville, né et grandi avec ces 40 arbres auxquels les mains criminelles leur ont ôté la ville sans humanisme, sans scrupule et avec un odieux sang froid, pour semble-t-il faire élargir la chaussée au bon plaisir des "automobilistes" qui voient leur nombre grossir de jour en jour, jusqu'à rendre la vie quotidienne des habitants infernale, sans moyen de protection de leur vie pour leur permettre de traverser dans le but de regagner leurs domiciles ou se rendre à leurs occupations professionnelles, sans omettre de m'intéresser aux petits écoliers (mineurs) et aux vieillards et l'ensemble des piétons qui sont complètement ignorés, dès qu'ils auront (à tort ou à raison) apposé leur "pouce droit" sur une liste quelconque d’élections, pour désigner une ou des personnes honnêtes et intègres qui géreront leurs affaires dans une ville complètement déviée de sa véritable orientation depuis l'apparition de la prétendue "Charte-Communale", promulguée par la désastreuse Loi du 30/09/1976, contraignant les habitants à des régles d'une Muncipalité qui n'en est plus une, mais plutôt une sorte d'Entreprise privée, sous tutelle du Ministre de l'Intérieur et dont ses représentants à AGADIR (Gouverneur et Pachas), feignent d'ignorer l'image réelle de cette ville entre "hier et aujourd'hui?


Par consèquent je fais publier ces images tristes d'une ville qui ne mérite pas un tel sort, quand on voit la presque totalité de son espace devenu des "Parkings" pour le nombre impression de véhicules qui y circule de jour comme de nuit.

Je reviendrai ultérieurement pour exposer tout le mal urbanistique qui a été à notre ville, tout en dénonçant les (supposées) associations de défense du paysage, de l'environnement et de l'urbanisation, qui se servent des antennes des radios locales pour diffuser ce qui n'a jamais été vrai.


Auteur: Mohamed Dassari
Date : 2018-04-05


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Mohamed Dassari
Envoyer l'article à un ami
Article lu 8229 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Commentaire N° : 1
Par: id Bawⵣiki Le : 2018-04-05
Titre: IL Y A PIRE.
Pays: France  


Quel vrai Amazigh peut accepter de voir la montagne d'Agadir Oufella profanée , lacérée et défigurée par des écritures à l'apogée de la soumission et de l'ignorance sans réagir ?.
Les portugais et les français lui ont témoigné le plus grand des respects car ils savent que les ancêtres berbères lui accordaient un pouvoir protecteur, principalement les pêcheurs.
Agadir n'est rien sans cette montagne, partout d'où que l'on vient que ce soit de Haha de Taroudant ou de Tiznit on ne voit pas Agadir en premier, mais Agadir Oufella et on éprouve un sentiment rassurant .
Aucun Amazigh digne de ce nom ne peut vivre dans cette ville tout en acceptant ce blasphème anti-amazigh, et qui porte atteinte à la mémoire des ancêtres.
Un jour peut-être la jeunesse arrachera ces écritures s'il le faut seulement avec ses ongles, mieux vaut se faire hara-kiri que de voir cette plaie qui doit probablement faire souffrir dans leur chair quelques gadiris impuissants.



 
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant qlu5x1k6 ici :  
 
 

 

 

Autres articles :


Equipements Laghrissi à AZROU
Auteur: Hha Oudadess - Date : 2018-08-05


Maroc : Libérez les détenus Rifains !
Auteur: CMA - Date : 2018-07-15












 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.