Arabe
English
 
 
Les états nations de Tamazgha
 Algérie
Egypte
 Iles Canaries
 Libye
 Mali
 Maroc
 Mauritanie
 Niger
 Tunisie
 
 CMA
 Pétitions
 

 

Maroc, les Arabo-Islamistes ont détrôné les Arabo-socialistes dans la politique d’éradication de l’identité Amazighe


Malgré les critiques, les sit-in, les manifestations contre la politique d’Arabisation de la vie publique au Maroc qu’a engagé le parti islamiste PJD, ce parti qui fait allégeance au Qatar ne recule pas devant ces propres objectifs.

En effet, dès son arrivée au pouvoir en 2011 en plein printemps démocratique qui a embrasé l’Afrique du Nord et qui a mis fin à des dictatures qui ont fait de l’arabisme leur raison d’existence, il a une seule réponse aux mouvements identitaires Amazighes qui luttent pacifiquement pour que l’Afrique du nord retrouve son identité Amazighe (berbère), c’est la continuation de la politique d’arabisation qu’avait initié leurs confrères arabo-socialistes qui fond allégeance à l’Egypte Nassérienne.

En d’autre termes, plus clair, après l’Egypte, c’est le Qatar qui décident du sort du Maroc.

Il y a quelques mois, ce parti a décidé de Palestiniser tout un quartier au cœur de la ville Amazighe d’Agadir. La mairie d’Agadir, entre les mains de ces islamistes, a décidé purement et simplement de changer tous les noms des rues par des noms arabo-palestiniens d’un quartier au cœur de la ville. Ce quartier avait déjà été arabisé par leur prédécesseurs arabo-socialistes de l’USFP en le nommant le quartier AL QODS. Mais ne perdant pas de vue, que dans les deux actes, il y avait l’accord du ministère de l’intérieur selon la loi en vigueur.

Ce qui avait engendré plusieurs manifestations aux seins de la ville devant la mairie. Les chaines publiques de l’état ont même rapporté l’information pour crier au loup, mais sans jamais retirer l’accord du ministère de l’intérieur. Ce qui a encouragé les nouveaux arabisants Ummayyades, sous la coupole de l’islam, de lancer une nouvelle étape de déracinement identitaire.

Aujourd’hui, les habitants d’Agadir se retrouve devant une 2eme phase de l’éradication de leur identité, à la commune de Déchira, on vient de nommer un esapce de loisir au nom d’un Arabe d’Arabie c’est Outhman Ben Affane au 7eme siècle! Ce n’est pas n’importe quelle figure, mais bien choisi de la famille Umayyade qui est été la plus hostile aux identités non arabes dans les pays conquis mais qui a surtout permis à la famille Ummayade de reprendre le pouvoir politique qu’elle avait perdu avec l’avenu de l’Islam.

En effet, en terme de politique d’éradication de l’identité Amazighe, le palmarès des arabo-Islamistes dépassent de loin celui de leurs homologues les arabos-socialsites. Ils se sont farouchement opposés à l’officialisation de la langue Amazighe dans la constitution de 2011. Et quand elle a été officialisée malgré eux grâce à la révolte populaire qui a fait de cette demande sa première revendication, ils ont tout de suite bloqué la loi organique qui va statuer sur les modalités de son officialisation.

Pire encore, ils ont proposé au parlement un projet de loi qui vise à jeter en prison les marocains et les marocaines qui refusent d’écrire en langue d’Outhman Ben Affane, la langue arabe.

Ce projet n’a pas encore passé, alors en attendant, ils obligent les Amazighs de voir son nom chaque matin dans les plaques de cet avenu. C’était la politique du second khalife Ummayade Oqba ben Nafii : le terrorisme intellectuel.


Auteur: Moha Bouwawal
Date : 2019-02-06


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Moha Bouwawal
Envoyer l'article à un ami
Article lu 6511 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Commentaire N° : 1
Par: id Bawziki Le : 2019-02-07
Titre: Aït Ugadir ne sont pas à une honte près.
Pays: Spain  


La moindre des choses aurait-été d'effacer ce nom arabe et le remplacer par celui de Abdelkrim Al Khattabi, même Addi Ou Bihi aurait fait l'affaire, c'est totalement pacifique. Malheureusement pour cela il faut avoir l'étoffe des Kabyles.

 
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant gu5iqywx ici :  
 
 

 

 

Autres articles :








Maroc : l’injustice confortée
Auteur: CMA - Date : 2019-04-08








 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.