Arabe
English
 
 
Les états nations de Tamazgha
 Algérie
Egypte
 Iles Canaries
 Libye
 Mali
 Maroc
 Mauritanie
 Niger
 Tunisie
 
 CMA
 Pétitions
 

 

AGADIR: un an après l'assassinat des derniers arbres historiques


Si le tremblement de terre avait frappé violemment et injustement la belle ville d'AGADIR il y'a 59 ans (29/02/1960) faisant de nombreuses victimes dont des morts, des blessés graves, des handicapés physiques, sans omettre de souligner les souffrances interminables des sinistrés rescapés; il est toujours de mémoire de ses survivants de se recueillir même intimement tous les 4 ans de la date du drame (année bissextile) pour leur témoigner notre émotion et notre amour, les assurant de ne jamais les oublier et continuerons à porter le flambeau de la lutte chacun à sa façon, contre ceux qui sans scrupule et avec les "Lois du Système", ne cessent de continuer à défigurer et à détourner de sa véritable destination votre chère ville que vous aviez laissée malgré vous entre nos mains du fond de vos tombes, que personnellement je vous entends et passe en revue vos portraits chaque nuit durant mon sommeil et au tournant de chaque rue le jour.

Si les humains étaient les victimes d'une catastrophe naturelle à AGADIR, il n'en demeure pas moins que ses arbres, ses espaces verts et ses espaces libres ont eux connu un véritable génocide prémédité de la part des Gestionnaires de la choses publique depuis la Loi 30/09/1976, sans tenir compte des droits de ceux qui les ont portés là où ils sont.

L'année dernière à la même époque (05/04/2018), j'avais dénoncé le déracinement approximativement de 40 arbres de variété "faux-poivriers", longeant les 2 bordures de la "Rue du 2 Mars" (Ex-Quartier Industriel) pour y entamer des travaux d'élargissement de la chaussée au grand bonheur des automobilistes. Ces arbres avais-je dit et témoigné qu'ils avaient accompagné mon enfance et datant de l'époque du Protectorat Français (1950), faisant partie légitimement de notre patrimoine historique et naturel en souvenir de reconnaissance à ceux qui les avaient plantés.

Malheureusement un an après ou le dimanche 07/04/2019, j'ai emprunté le même chemin dans la même rue complètement déshabillée et face au soleil chaud, en constatant avec amertume que les commandeurs de ces travaux ne savent pas encore où donner de la tête et quelle orientation donner à leur plan artistique pour sortir de cet impasse défigurant et déshonorant notre chère ville qui jouissait autrefois comme étant l'une des plus belles villes balnéaires et touristiques du monde, avec un climat verdoyant sous 300 jours de soleil par an qu'elle n'est plus malheureusement (ci-dessous l'article précédent).

AGADIR: "les habitants peuvent dire adieu aux derniers arbres historiques"


Auteur: Mohamed Dassari
Date : 2019-04-09


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Mohamed Dassari
Envoyer l'article à un ami
Article lu 3744 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant 5s80ygau ici :  
 
 

 

 

Autres articles :









Maroc : l’injustice confortée
Auteur: CMA - Date : 2019-04-08







 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.