Arabe
English
 
 
Les états nations de Tamazgha
 Algérie
Egypte
 Iles Canaries
 Libye
 Mali
 Maroc
 Mauritanie
 Niger
 Tunisie
 
 CMA
 Pétitions
 

 

Libye: le CMA appelle à l’arrêt des ingérences étrangères et la mise des populations civiles sous protection internationale


Depuis la chute du régime de Kadhafi, la Libye s’est enlisée dans une guerre civile qui a fait des milliers de morts, de blessés et de déplacés. De nombreuses infrastructures dont des écoles, des habitations, des hôpitaux, des aéroports et des routes ont été détruites ou gravement endommagées. Le pays est dans un état de délabrement avancé.

Des Etats étrangers, attirés par les ressources énergétiques du pays, se sont ingérés dans les affaires intérieures du pays, fournissant des engins de guerre et des appuis diplomatiques aux belligérants, accentuant ainsi le conflit aux conséquences désastreuses pour les populations. L’embargo sur les armes décrété par le Conseil de Sécurité de l’ONU n’a jamais été respecté et les Etats fournisseurs d’armes n’ont jamais été inquiétés.

A cause de l’intervention de puissances étrangères pour s’accaparer une part des richesses du pays et étendre leur aire d’influence stratégique, la Libye est entrain de rejouer à ses dépends le scénario iraquien ou syrien dont les premières victimes sont les populations civiles.

Le 19 janvier 2020, l’Allemagne a accueilli à Berlin, une « conférence sur la Libye » placée sous l’égide de l’ONU, réunissant les principaux gouvernements impliqués en Libye : la Russie, la Turquie, les Etats-Unis, la France, l’Italie, la Grande Bretagne, l’Algérie, l’Egypte, les Emirats Arabes Unis et l’Allemagne. Les participants ont semble t-il réclamé «un cessez-le-feu permanent», le respect de «l’embargo sur les armes» et la fin de toute «interférence» étrangère dans ce pays. Mais à part cette déclaration solennelle, aucun calendrier ni méthodologie concernant la mise en œuvre de ces points n’ont été décidés. Autrement dit, cela ressemble fort à une déclaration de bonnes intentions que les représentants des Etats oublieront aussitôt repartis de Berlin.

Le Congrès Mondial Amazigh (CMA) est convaincu que la guerre civile en Libye n’aurait jamais pu avoir lieu, ni provoquer ce désastre sans l’intervention d’Etats étrangers. Aussi, aux côtés des populations civiles libyennes et notamment aux côtés des communautés amazighes de l’est, du sud et de l’ouest de la Libye, le CMA demande instamment à l’ONU, à l’UA et à l’UE :

- de mettre en place sans délai, une force internationale de protection des populations civiles en Libye,

- de surveiller attentivement le respect de l’embargo sur les armes et de sanctionner immédiatement les Etats et les entreprises qui le violent,

- d’exiger le retrait immédiat des mercenaires et autres forces étrangères en Libye et la fin de toute forme d’influence étrangère dans ce pays,

- d’interdire la commercialisation du pétrole libyen et de mettre en place un système de troc pétrole contre produits de première nécessité et de produits exclusivement à usage civil,

- de faciliter l’organisation d’une conférence nationale en Libye « pour la paix, la réconciliation et le développement », impliquant les communautés, la société civile et les organisations politiques.

Le CMA suggère à l’ONU, l’UA et l’UE de constituer une « task force » spéciale, qui aurait pour mission d’élaborer et de conduire les opérations de suivi de ces mesures en vue du retour rapide à la paix en Libye.

Paris, 8/01/2970 – 20/01/2020

Le Bureau du CMA.


Auteur: CMA
Date : 2020-01-22


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de CMA
Envoyer l'article à un ami
Article lu 14556 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Commentaire N° : 1
Par: id Bawziki Le : 2020-01-23
Titre: Le constat est tragique
Pays: France  


En 2011 l'intervention de OTAN sous l'égide des UN avait justement pour but de protéger les populations contre les armées gaddafistes qui semaient la terreur dans le pays. Ce fût une aubaine pour les Amazighs car ils ont enfin pu goûter à la liberté après avoir été écrasés par le régime totalitaire de Gaddafi.

Ensuite on pensait que la partition du pays était inévitable et que les peuples autochtones de linguistique originale berbère allaient dépasser les clivages pour constituer un état indépendant libre, où ils pourront retrouver leur identité et la défendre contre toute menace d'où qu'elle vienne. Mais c'est sans compter sur l'arabo-islamisme qui a gangrené les cerveaux pour les projeter dans ce qui le caractérise le plus: le désordre, la haine, la violence, la mort etc...

Le défaut culturel et le manque de vision des berbères qui ne font pas de leur identité la cause la plus importante dans la vie, va les entrainer dans des marasmes des conflits et des conciliabules dont personne ne voit la fin.


 
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant sk8wql74 ici :  
 
 

 

 

Autres articles :
















 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.