Arabe
English
 
 
Les états nations de Tamazgha
 Algérie
Egypte
 Iles Canaries
 Libye
 Mali
 Maroc
 Mauritanie
 Niger
 Tunisie
 
 CMA
 Pétitions
 

 

Algérie : La détention de Kamira Nait Sid est bien une détention arbitraire


Par CMA, AmazighWorld.org
Date : 2022-07-03


Cela fait plus de dix mois que Kamira Nait Sid, coprésidente du Congrès Mondial Amazigh (CMA), est en détention sans jugement en Algérie. Le CMA a constamment exigé sa remise en liberté car son arrestation et sa détention ne reposent sur aucun motif légitime. Arès l’avoir harcelée pendant des années, les autorités algériennes ont emprisonné Kamira Nait Sid uniquement dans le but de la réduire au silence et de la punir d’être une défenseure intransigeante des droits des Amazighs.

Le Congrès Mondial Amazigh n’a jamais cessé d’alerter les ONG de défense des droits de l’homme et les instances internationales, notamment les organes pertinents des Nations Unies et de l’Union Africaine, sur la situation de Kamira Nait Sid mais également celle des autres détenus politiques Amazighs. Le CMA a porté plainte devant le Groupe de Travail des Nations Unies sur la détention arbitraire concernant le cas de sa coprésidente. Une autre plainte a été déposée auprès de cette instance par l’ONG Riposte internationale.

Après avoir examiné les arguments des plaignants et entendu les explications fournies par le gouvernement algérien, le Groupe de Travail sur la détention arbitraire a rendu ses conclusions dont voici l’essentiel :

- La privation de liberté de Kamira Nait Sid est arbitraire en ce qu’elle est contraire aux articles 2, 3, 6, 7, 8, 9, 10, 11(1), 19 et 20 de la Déclaration universelle des droits de l’homme et aux articles 2(1), 2(3), 9, 14, 16, 19, 22, 26 et 27 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques,

- Le Groupe de travail demande au Gouvernement algérien de prendre les mesures qui s’imposent pour remédier sans tarder à la situation de Mme Nait Sid et la rendre compatible avec les normes internationales applicables, notamment celles énoncées dans la Déclaration universelle des droits de l’homme et le Pacte international relatif aux droits civils et politiques,

- Le Groupe de travail estime que, compte tenu de toutes les circonstances de l’espèce, y compris le risque d’atteinte à sa santé, la mesure appropriée consisterait à libérer immédiatement Mme Nait Sid et à lui accorder le droit d’obtenir réparation, notamment sous la forme d’une indemnisation,

- Dans le contexte actuel de la pandémie mondiale de la maladie due au coronavirus (COVID-19) et de la menace qu’elle représente dans les lieux de détention, le Groupe de travail appelle le Gouvernement à prendre des mesures urgentes pour assurer la libération immédiate de Mme Nait Sid,

- Le Groupe de travail demande instamment au Gouvernement de veiller à ce qu’une enquête approfondie et indépendante soit menée sur les circonstances de la privation arbitraire de liberté de Mme Nait Sid, et de prendre les mesures qui s’imposent contre les responsables de la violation de ses droits.

Le Congrès Mondial Amazigh se réjouit fortement de ces conclusions qui confirment que Kamira Nait Sid est bien une défenseure des droits humains et sa mise en détention est arbitraire. D’autre part, le CMA se félicite du fait que le Groupe de Travail condamne sans ambiguité les abus de pouvoir du gouvernement algérien tout en exigeant le respect des obligations internationales de l’Etat algérien en matière de droits de l’homme. C’est une victoire du droit et de la justice sur la tyrannie algérienne.

Suite à ces conclusions, le CMA attend avec impatience la remise en liberté de Kamira Nait Sid ainsi que celle de tous les autres prisonniers politiques car ils sont tous en situation de détention arbitraire. Toutes les poursuites engagées contre eux doivent être immédiatement abandonnées et les réparations des préjudices matériels, psychologiques et moraux subis par les détenus et leurs familles doivent leur être accordées.

Le CMA exige également une sanction exemplaire contre tous les responsables algériens, qu’ils soient politiques, administratifs, judiciaires, policiers ou militaires, qui ont infligé de manière abusive et brutale, l’épreuve de la prison et de la torture psychologique à Kamira Nait Sid et aux autres prisonniers politiques. Le CMA surveillera de près la mise en œuvre par le gouvernement algérien des conclusions du Groupe de Travail des Nations Unies sur la détention arbitraire et poursuivra sans relâche sa mission en faveur des droits individuels et collectifs des Amazighs.

Paris, 17/06/2972 – 29/06/2022

Le Bureau du CMA



Suivez-nous sur notre nouvelle page Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
Les autres articles de CMA
Envoyer l'article à un ami
Article lu 21466 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Commentaire N° : 1
Par: id Bawziki Le : 2022-07-04
Titre: Le monde à l'envers
Pays: France  



Avec les arabo-musulmans et leur idéologie dès leur arrivée sur la terre berbère, ils ont voulu prolonger la continuité de leur esprit malfaisant, rétrograde et obscurantiste. Les dirigeants d'Afrique du Nord d'aujourd'hui foulent au pied les droits internationaux encore plus ceux légitimes des majorités minorisées que sont ceux des berbères, dont le seul tord est d'avoir épousé et s'être soumis aux diktats de l'étranger envahisseur le sabre à la main.

C'est le monde à l'envers, ce n'est pas Kamira qui aurait dû se trouver en prison , mais les dirigeants nord-africains pour occupation et non-respect des droits élémentaires des populations autochtones , à savoir celui de vivre en toute liberté sur leurs terres ancestrales . Les australiens et néo-zélandais font tout pour intégrer pleinement les aborigènes sans privation d'aucun droit . Egalement les indiens d'Amérique du Nord bénéficient de toutes les libertés de perpétuer leur traditions et cultures sans subir d'interdits. En Afrique du Nord les arabo-musulmans brimes et emprisonnent le peuple originaire en le coupant de sa culture, de sa langue et de ses traditions. Le monde va-t-il enfin voir cette injustice?.

هذا هو الحق العربي
 
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant yjhrxr9c ici :  
 
 

 

 

Autres articles :
















 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.