English
 
 

 

 Editoriaux
 La presse
 Opinion publique
 Bréves
 Rendez-vous
 Interviews
 Flashs  
 Sondages  

 
 Forum  
 Chat  

 

 

Contact us

Contactez  nous

 
   

 

 
Chronologie de dix années d'événements survenus dans les régions de l'Azawad (région Touarègue du Mali), l'Azawagh et l'air (Niger)

 

MALI

Juin 1990 : éclatement des premiers foyers insurrectionnels de grande ampleur (Tamasna, Adrar, Azawad...)
Janvier 1991 : Moussa Traouré négocie à Tamanrasset avec la résidence Touarègue. Des accords sont conclu qui prévoient "une autonomie interne, un désengagement militaires du pays Touareg ainsi qu'un vaste programme de développement".
Mars 1991 : Putsch militaire au Mali
Avril 1992 : nouveaux accords signés à Bamako entre la junte et quatre fronts regroupés au sein du mouvement des fronts unifiés de l'Azawad (M.E.U.A). La France et l'Algérie y ont joué un grand rôle.
1994 : Retour, des civils au pouvoir au Mali. Nouveaux massacres perpétrés par l'armée malienne et les militaires. D'ou nouvel code de populations civiles Touareg vers les camps réfugiés des Burkina Fasso, de Mauritanie et d'Algérie.
Mai 1994 : détente relative suite aux accords d'Alger. Les hostilités n'en continuent pas moins contre les civils Touaregs et Arabes.
Juillet 1995 : une table ronde réunie des bailleurs de fonds du Mali. Une somme de deux millions de FF est mobilisée pour consolider la paix, réinsérer la population et reconstruite le nord.
27 mars 1996 : une cérémonie officielle dénommée" flamme de la paix" est organisée à Tombouktou dans le but de mettre un terme définitif à cinq années de guerre.
1997 : Nouvelles exactions signalées, les réfugiés se plaignent des conditions de vie insoutenables.
Janvier 1998 : affrontements sanglants opposent deux tribus Touarègues dans la zone de Tejerert suite à un nouvel découpage administratif intervenu dans le cadre d'une nouvelle décentralisation.
7 octobre 1998 : le délégué Malien déclarait à Genève lors de la 49 eme session des comités exécutifs des programmes du haut commissariat des Nations-Unies pour les réfugiés: "j'ai le plaisir d'annoncer... le retour de la quasi-totalité de mes compatriotes, c'est- à-dire tous ceux qui ont choisi librement de revenir".
Jusqu'en 1998 : quatre mille personnes sont encore réfugiées dans le camp M'Berra au Sud-Est de la Mauritanie, 10.000 dans le Nord-Ouest de Burkina Fasso et plus de 80.000 dans le Sud et le sud-ouest de l'Algérie, plus de 50.000 dans le sud de la Libye.

NIGER

1990 : La tension atteint son paroxysme entre le gouvernement Nigérien et les Touaregs de l'Azawagh. L'ordre est donné à l'armée pour "nettoyer" la région de Tchin Tabaraden. Résultat : des centaines de morts parmi la population Touarègue de l'Azawagh.
30 Décembre 1991 : Attaque du Front de Libération de l'Aïr et l'Azouragh (FLAA) d'un poste militaire à Aderbissinat.
22 janvier 1993 : 36 civils sont assassinés par l'armée Nigérienne.
Mai 92 et février 93 : signature de trêves sous la conduite de Mano Dayak coordination, de la résistance armée.
Octobre 1994 : nouvelle trêve signée sur la base d'un programme cadre présenté par la résistance "autonomie, jugement des criminels responsables des massacres".
Avril 1995 : signature à Ouagadougou d'accords de "paix définitive" au Niger entre le gouvernement et la résistance Touarègue. Les accords prévoient une large décentralisation, un nouveau découpage territorial, le désarmement des forces de la résistance Touarègue et leur intégration dans les forces armées nationales, l'administration, les forces paramilitaires. Un programme d'ordre d'urgence aux populations et à la réinsertion des réfugiés, au développement de l'agriculture et des infrastructures locales est élaboré afin de désenclaver la région.
15 juillet 1996 : un accord sur l'intégration des combattants est signé, mais la résistance refuse de déposer les armes sans une véritable application des accords de paix.
Avril 1997 : Mitunerie de la troupe de Agadaz démettant le préfet de région, le commandant de zone et le sous préfet, tous d'origine Touarègue.
Novembre 1997 : signature d'un protocole d'accord entre Mohamed Anako de la résistance d'un côté et le ministre de la défense et le commissaire de la paix de l'autre.
Septembre 2000 : organisation par le gouvernement à l'instar du Mali de sa" flamme de la paix" dans la foulée de l'événement culturel autochtone Touareg de la Cure salée.

 

 
Headquarters:  Amazigh World (Amadal Amazigh), North America, North Africa

amazighworld@gmail.com

Copyright © 2002  AmazighWorld. All rights reserved.