Arabe
English
 
 
 
 Editoriaux
 Lu dans la presse
 Opinions publique
 Bréves
 Rendez-vous
 Interviews
 Flashs
 Courrier des lecteurs
 Sondages
 Forum
 Journal du rire

Contactez nous

Unesco : Vive les contradictions !


Par Fatima, AmazighWorld.org
Date : 2007-04-17

Mercredi 21 Février 2007 a été célébrée la Journée internationale de la langue maternelle, une fête organisée par l’ Unesco (l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture) par laquelle elle entend se réapproprier la langue maternelle et préserver la diversité linguistique dans le monde.

Il y a à peine quelques mois, au mois de novembre dernier plus exactement, l’Unesco a également célébré la Journée mondiale de la philosophie au Royaume du Maroc, à Rabat, capitale (de la culture arabe en 2003 ) du pays. Mohamed Abed Al-Jabiri, ce “grand philosophe ” marocain qui rêvait de marquer l’Histoire y a eu le droit à un hommage plus que particulier.

L’Unesco a donc encensé chaleureusement l’homme qui a affirmé à plusieurs reprises qu’« il faut extirper les dialectes berbères… », qu’il faut donc détruire le tamazight, langue maternelle de la majorité des Marocains. En plus d’être celle de ce raciste amazighophobe! Quel étonnant paradoxe !

Une question s’impose d’elle-même : l’Unesco est-elle vraiment une organisation qui se bat pour l’éducation ( l’enseignement de tamazight par exemple), pour la science (et donc la logique) et pour la culture ( la culture amazighe est vieille de plusieurs millénaires )? Elle couvre de fleurs un raciste hideux qui veut la mort du tamazight et donc des Amazighs et fête en même temps la journée dédiée à la langue maternelle. Tout cela le plus normalement du monde.

Une attitude absolument irrationnelle, décevante mais significative : les Arabistes ont réussi à noyauter l’Unesco, à recruter des victimes naïves pour légitimer leur cause : la cause arabe en plein pays amazigh, le Tamazgha. Celle de ces colonialistes invétérés voulant à tout prix faire du Maroc le pays de Sindbad le Marin et autre Ali Baba et les quarante voleurs. Mais en vain.

Le tamazight est, en plus d’être la langue maternelle des ¾ de la population marocaine -la mère des langues-, une des plus anciennes langues de l’humanité. Une langue que l’Unesco est censée défendre, mettre en valeur, immuniser et protéger des lobbies arabes racistes et des “Ichlhiyen n Srbiss” comme Al Jabiri. Celui-là même qui a déclaré la guerre totale au tamazight. Quand l’Unesco prendra -t–elle conscience de son erreur, celle d’avoir applaudi et décorer un des plus grands amazighophobes que l’histoire ait jamais connu ?



Suivez-nous sur notre nouvelle page Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
Les autres articles de Fatima
Envoyer l'article à un ami
Article lu 22541 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Commentaire N° : 1
Par: Arry Le : 2011-10-20
Titre: I never toghhut I would find such an everyday topic so enthralling!
Pays: France  

I never toghhut I would find such an everyday topic so enthralling!  
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant b27w39am ici :  
 
 

 

D'autres articles :

















 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.