Editoriaux
 Lu dans la presse
 Opinions publique
 Bréves
 Rendez-vous
 Interviews
 Flashs
 Courrier des lecteurs
 Sondages
 Forum
 Journal du rire

Contactez nous

Les ennemis de l’amazighité ne sont pas à l’IRCAM

Par : Moha Ou Saïd

La rencontre organisé par l’IRCAM avec les associations les 14 et 15 décembre 2007, à Rabat a entraîné quelques réactions isolées, particulièrement celle d’un collectif d’associations auto proclamé « démocratique », qui accuse l’Institut de chercher, par cette activité, à « torpiller » la mouvance amazighe et à la domestiquer. Ces allégations non fondées s’inscrivent dans le cadre de la rhétorique stalinienne de ce réseau formaté par la pensée stalinienne de ses adeptes qui estiment que ceux qui ne sont pas avec eux sont automatiquement contre eux et doivent être considérés comme des « vendus » ou des « traite » à la solde du makhzen. Le communiqué de ce réseau labyrinthe qui fait feu de tout bois développe un discours romantique où la rêve et les fantasmes tiennent lieu de la réalité. Il s’agit en fait d’un « positionnement » héroïque, au sens tragique du terme.
Face à ces propos de bas étage, il importe d’apporter les éclaircissements suivants :

L’IRCAM apporte son soutien aux associations qui en formulent la demande, conformément aux Cadre de référence du partenariat dont les principes fondamentaux sont : l’indépendance des associations et leur autonomie vis-à-vis de l’Institut, le respect mutuel et la transparence.
Le soutien aux projets des associations se fait après examen du dossier par une Commission composé de membres du Conseil d’administration.

L’IRCAM ne finance que les activités portant sur la promotion et le développement de la langue et de la culture amazighes.
La rencontre organisée les 14 et 15 décembre s’est déroulée dans la sérénité.
Les représentants des associations ont participé activement aux ateliers et ont formulés un ensemble de recommandations contenues dans le rapport final lu en séance plénière.
Les chercheurs et le personnel de l’IRCAM se sont mobilisés durant les deux jours et ont contribué à la réussite de la rencontre.

L’IRCAM ne cherche ni à phagocyter, ni à domestiquer le tissu associatif. Il accomplit les missions qui sont les siennes, conformément à ses prérogatives et reste ouvert à toutes les propositions et actions positives visant le développement de l’amazighité.

L’IRCAM a effectué un travail conséquent au niveau de l’aménagement de la langue, son introduction dans le système éducatif, la sauvegarde du patrimoine culturel oral et l’intégration de l’amazighe dans les nouvelles technologies d’information et de communication.

Que ces détracteurs changent d’épaule à leur fusils : les ennemis de l’amazighité ne sont pas à l‘IRCAM. Et qu’ils apprennent à comprendre que la démocratie et par essence plurielle, que le débat et le dialogue impliquent le droit à la différence et non la dictature du mimétisme et des monologues creux


Auteur: Moha Moukhlis
Date : 2007-12-28


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Moha Moukhlis
Envoyer l'article à un ami
Article lu 4676 fois

 

Les commentaires

Important :Prière noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non destructifs et dans le vif du sujet.

 
N°: 1--- Salut Vincent,C\'est le soleil qui te fais de9lirer ou tu fais des esasis pour un roman ? Un moment j\'y ai cru.c7a y est ! e0 cette heure-ci vous devez  
Salut Vincent,C\'est le soleil qui te fais de9lirer ou tu fais des esasis pour un roman ? Un moment j\'y ai cru.c7a y est ! e0 cette heure-ci vous devez eatre tous les 4.Bonne adaptationCiao Pierre & T  
Par: Valentin Le : 2012-11-29
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant l2rkxf1w ici :  
 
 

 
Maroc : Il faut exiger le droit d’être armé !
Mon père m’a raconté que juste au début du siècle dernier, à Haha Nord-est, lorsqu’ils allaient au souk de larb3a d’Ida Ouguerd, il leur arrive souvent d’entendre des coups de feu au milieu de la foule.  Personne n’est gêné outre-mesure et lorsqu’ils demandent aux passants des informations, souvent, on leur répond ceci : « X a rencontré son ami Y ! », comprendre par là qu’il a rencontré Y qui a assassiné un parent de X et ce dernier lui a tiré dessus pour se venger. ... Lire la suite - - Auteur: Mohammed Hifad - Date : 2014-08-29

 

 
“Amazigh, afrique, enjeux identitaires” à Tanger
L’association Twiza a inscrit cette année sa 10ème édition du festival Twiza sous le slogan « l’Afrique aux africains », du 14 au 17 Août 2014, ce qui a permis aux intervenants et au public venu nombreux de s’interroger et de se laisser questionner, sur le passé, le présent, et le devenir en tant qu’africains et amazighs. Le Festival Twiza a inauguré cette édition par une conférence sous le thème « Amazighité, Afrique, enjeux identitaires ». On attribue au grand roi Amazigh de la Numidie, Massinissa, la formule restée célèbre : "l’Afrique appartient aux Africains".... Lire la suite - - Auteur: Idder Idji - Date : 2014-08-22

 

 
Maroc : du discours et de la stratégie arabes et anti-amazighs.
Force est de constater que le régime arabe marocain ,ses médias , écoles, administrations, associations, syndicats, partis et mosquées adoptent un discours et une stratégie bien ficelés et appliqués  scrupuleusement dans tous les domaines vi-à-vis des militants , du discours et de la cause amazighs.... Lire la suite - - Auteur: Mohammed Hifad - Date : 2014-08-09

 

 
Un atout pour la cause amazighe ?
Ce brusque et vif intérêt inattendu de l’Arabe et monarchiste Sarkozy pour la communauté amazighe(1) , lui qui n’a jamais quitté les palais des monarchies du Golf et de l’Afrique du Nord , y compris celui de Kadhafi, ne saurait être expliqué seulement pour de piètres raisons électorales, populistes. terre à terre et locales, mais plutôt pour des raisons géopolitiques à l’échelon des deux rives de la méditerranée et du Proche Orient.... Lire la suite - - Auteur: Mohammed Hifad - Date : 2014-07-31

 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.