Arabe
English
 
 
 
 Editoriaux
 Lu dans la presse
 Opinions publique
 Bréves
 Rendez-vous
 Interviews
 Flashs
 Courrier des lecteurs
 Sondages
 Forum
 Journal du rire

Contactez nous

Les ennemis de l’amazighité ne sont pas à l’IRCAM

Par : Moha Ou Saïd

La rencontre organisé par l’IRCAM avec les associations les 14 et 15 décembre 2007, à Rabat a entraîné quelques réactions isolées, particulièrement celle d’un collectif d’associations auto proclamé « démocratique », qui accuse l’Institut de chercher, par cette activité, à « torpiller » la mouvance amazighe et à la domestiquer. Ces allégations non fondées s’inscrivent dans le cadre de la rhétorique stalinienne de ce réseau formaté par la pensée stalinienne de ses adeptes qui estiment que ceux qui ne sont pas avec eux sont automatiquement contre eux et doivent être considérés comme des « vendus » ou des « traite » à la solde du makhzen. Le communiqué de ce réseau labyrinthe qui fait feu de tout bois développe un discours romantique où la rêve et les fantasmes tiennent lieu de la réalité. Il s’agit en fait d’un « positionnement » héroïque, au sens tragique du terme.
Face à ces propos de bas étage, il importe d’apporter les éclaircissements suivants :

L’IRCAM apporte son soutien aux associations qui en formulent la demande, conformément aux Cadre de référence du partenariat dont les principes fondamentaux sont : l’indépendance des associations et leur autonomie vis-à-vis de l’Institut, le respect mutuel et la transparence.
Le soutien aux projets des associations se fait après examen du dossier par une Commission composé de membres du Conseil d’administration.

L’IRCAM ne finance que les activités portant sur la promotion et le développement de la langue et de la culture amazighes.
La rencontre organisée les 14 et 15 décembre s’est déroulée dans la sérénité.
Les représentants des associations ont participé activement aux ateliers et ont formulés un ensemble de recommandations contenues dans le rapport final lu en séance plénière.
Les chercheurs et le personnel de l’IRCAM se sont mobilisés durant les deux jours et ont contribué à la réussite de la rencontre.

L’IRCAM ne cherche ni à phagocyter, ni à domestiquer le tissu associatif. Il accomplit les missions qui sont les siennes, conformément à ses prérogatives et reste ouvert à toutes les propositions et actions positives visant le développement de l’amazighité.

L’IRCAM a effectué un travail conséquent au niveau de l’aménagement de la langue, son introduction dans le système éducatif, la sauvegarde du patrimoine culturel oral et l’intégration de l’amazighe dans les nouvelles technologies d’information et de communication.

Que ces détracteurs changent d’épaule à leur fusils : les ennemis de l’amazighité ne sont pas à l‘IRCAM. Et qu’ils apprennent à comprendre que la démocratie et par essence plurielle, que le débat et le dialogue impliquent le droit à la différence et non la dictature du mimétisme et des monologues creux


Auteur: Moha Moukhlis
Date : 2007-12-28


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Moha Moukhlis
Envoyer l'article à un ami
Article lu 6617 fois

 

 

Les commentaires

Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non destructifs et dans le vif du sujet.

 

 
N°: 1--- Salut Vincent,C\'est le soleil qui te fais de9lirer ou tu fais des esasis pour un roman ? Un moment j\'y ai cru.c7a y est ! e0 cette heure-ci vous devez  
Salut Vincent,C\'est le soleil qui te fais de9lirer ou tu fais des esasis pour un roman ? Un moment j\'y ai cru.c7a y est ! e0 cette heure-ci vous devez eatre tous les 4.Bonne adaptationCiao Pierre & T  
Par: Valentin Le : 2012-11-29
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant knfd8wvp ici :  
 
 

 
Sondage : la région de Souss/Maroc va-t-elle restée pour toujours un réservoir électorale pour les partis politiques panarabes, Islamistes ou nationalistes ?
La région de Souss au Sud du Maroc est considérée, jusqu’ici, le plus grand réservoir électoral du Maroc. Tous les partis politiques qui ont pu acquérir le cœur des habitants de la région arrivent au pouvoir sans rival. En effet la région à deux atouts capitaux, une grande densité de la population et une grande dispersion des Soussis dans le reste du Maroc par le biais du commerce qui est l’une des spécificités de la région. .... ... Lire la suite - - Auteur: Amazighworld - Date : 2016-01-13

 

 
Amazigh Kateb: Je ne suis pas Arabe, je suis Africain
Les chiens ne font pas des chats. Tel père, tel fils. En effet, ce sont deux locutions qui qualifient le mieux l’artiste franco-amazigh, Amazigh Kateb, fils de l’illustre et regretté écrivain Kateb Yacine, qui saurait probablement aujourd’hui fier de son fils, auquel il a donné pour prénom Amazigh. Ce dernier porte aujourd’hui bien son nom, et n’hésite pas, avec le même franc-parler et la même force de conviction... Lire la suite - - Auteur: Hicham Anshad N - Date : 2015-12-20

 

 
Le changement en Afrique du Nord..est-ce possible?
Le nouveau site qui prône le changement en l'Afrique du Nord, est apparemment animé par des personnes pleines de bonnes intentions. Ils posent des bases concrètes et avant-gardistes, mais sans dire exactement de quelle façon parvenir à ce changement et dans combien de temps?. leurs idées modernes et mûrement réfléchies découlent du bon sens. C'est une très bonne chose de savoir ce site refuser d'être " attrape-tout " mais plutôt concentré sur tout ce qui touche l'Afrique du Nord. Il se veut ouvert au dialogue en acceptant toute sorte d'idées de remarques et de critiques etc... ... Lire la suite - - Auteur: id Bawziki - Date : 2015-09-27

 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.