Arabe
English
 
 
 
 Editoriaux
 Lu dans la presse
 Opinions publique
 Bréves
 Rendez-vous
 Interviews
 Flashs
 Courrier des lecteurs
 Sondages
 Forum
 Journal du rire

Contactez nous

Les ennemis de l’amazighité ne sont pas à l’IRCAM

Par : Moha Ou Saïd

La rencontre organisé par l’IRCAM avec les associations les 14 et 15 décembre 2007, à Rabat a entraîné quelques réactions isolées, particulièrement celle d’un collectif d’associations auto proclamé « démocratique », qui accuse l’Institut de chercher, par cette activité, à « torpiller » la mouvance amazighe et à la domestiquer. Ces allégations non fondées s’inscrivent dans le cadre de la rhétorique stalinienne de ce réseau formaté par la pensée stalinienne de ses adeptes qui estiment que ceux qui ne sont pas avec eux sont automatiquement contre eux et doivent être considérés comme des « vendus » ou des « traite » à la solde du makhzen. Le communiqué de ce réseau labyrinthe qui fait feu de tout bois développe un discours romantique où la rêve et les fantasmes tiennent lieu de la réalité. Il s’agit en fait d’un « positionnement » héroïque, au sens tragique du terme.
Face à ces propos de bas étage, il importe d’apporter les éclaircissements suivants :

L’IRCAM apporte son soutien aux associations qui en formulent la demande, conformément aux Cadre de référence du partenariat dont les principes fondamentaux sont : l’indépendance des associations et leur autonomie vis-à-vis de l’Institut, le respect mutuel et la transparence.
Le soutien aux projets des associations se fait après examen du dossier par une Commission composé de membres du Conseil d’administration.

L’IRCAM ne finance que les activités portant sur la promotion et le développement de la langue et de la culture amazighes.
La rencontre organisée les 14 et 15 décembre s’est déroulée dans la sérénité.
Les représentants des associations ont participé activement aux ateliers et ont formulés un ensemble de recommandations contenues dans le rapport final lu en séance plénière.
Les chercheurs et le personnel de l’IRCAM se sont mobilisés durant les deux jours et ont contribué à la réussite de la rencontre.

L’IRCAM ne cherche ni à phagocyter, ni à domestiquer le tissu associatif. Il accomplit les missions qui sont les siennes, conformément à ses prérogatives et reste ouvert à toutes les propositions et actions positives visant le développement de l’amazighité.

L’IRCAM a effectué un travail conséquent au niveau de l’aménagement de la langue, son introduction dans le système éducatif, la sauvegarde du patrimoine culturel oral et l’intégration de l’amazighe dans les nouvelles technologies d’information et de communication.

Que ces détracteurs changent d’épaule à leur fusils : les ennemis de l’amazighité ne sont pas à l‘IRCAM. Et qu’ils apprennent à comprendre que la démocratie et par essence plurielle, que le débat et le dialogue impliquent le droit à la différence et non la dictature du mimétisme et des monologues creux


Auteur: Moha Moukhlis
Date : 2007-12-28


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Moha Moukhlis
Envoyer l'article à un ami
Article lu 4869 fois

 

 

Les commentaires

Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non destructifs et dans le vif du sujet.

 

 
N°: 1--- Salut Vincent,C\'est le soleil qui te fais de9lirer ou tu fais des esasis pour un roman ? Un moment j\'y ai cru.c7a y est ! e0 cette heure-ci vous devez  
Salut Vincent,C\'est le soleil qui te fais de9lirer ou tu fais des esasis pour un roman ? Un moment j\'y ai cru.c7a y est ! e0 cette heure-ci vous devez eatre tous les 4.Bonne adaptationCiao Pierre & T  
Par: Valentin Le : 2012-11-29
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant f1rl5r3y ici :  
 
 

 
Hervé Gourdel : La France m’a assassiné
Laurent Fabius, le ministre français des affaires étrangères, dans une interview accordée à la célèbre journaliste de la CNN Christine Aman pour à l’occasion du sommet des Nations Unies sur l’environnement a refusé la dénomination d Etat Islamique en Irak et au levant (EIIL en français et ISIS en anglais) et a déclaré que ce n’est pas un Etat et il préfère l’appeler Dayech. La journaliste américaine étonné par cette déclaration l’a ........ Lire la suite - - Auteur: Mohamed El ouazguiti - Date : 2014-09-25

 

 
Maroc : la guerre civile n’aura pas lieu !
J’ai un cousin 3roubi à 100/100 et originaire de Safi. C’est son père et sa grand-mère qui sont de ma famille paternelle et maternelle. Sa mère est une Amazighe de Souss.  Ils avaient quitté le village dans les années quarante à cause de la sécheresse et de la famine. Ceux parmi les habitants qui étaient restés au village étaient relativement riches et ceux qui l’avaient quitté étaient pauvres.... Lire la suite - - Auteur: Mohammed Hifad - Date : 2014-09-21

 

 
Tribune en faveur du referendum écossais pour l'indépendance
L’Europe n’est pas morte. Elle bouge encore. Nous le voyons tous, elle bouge et de l’intérieur. D’aucuns la pensaient sclérosée, en déconstruction,  à deux doigts d’imploser sous l’effet conjugué des souverainismes et de l’égoïsme des Etats. Finalement, le recul historique du budget de l’Union Européenne et la folle percée des mouvements eurosceptiques aux dernières élections européennes n’auront pas eu raison d’elle! Malgré toutes les difficultés conjoncturelles et systémiques que l’on connait et ses nombreuses imperfections, l’Europe fait encore rêver puisque deux nouveaux Etats devraient rejoindre la famille des membres de l’Union Européenne. Je veux parler de l’Ecosse et de la Catalogne. ... Lire la suite - - Auteur: Pèire COSTA - Date : 2014-09-17

 

 
Maroc : S’il vous plait, circulez !
On peut désormais distinguer le Maroc de l’internet et celui de la rue et chacun d’entre eux est subdivisé en plusieurs autres. On peut traverser le pays d’un bout à l’autre et ne constater qu’un seul pays stable où chacun(e) travaille comme une fourmi laborieuse indifférente à ce qui se passe en dehors de la ligne où la colonie fait ses va-et-vient habituels.... Lire la suite - - Auteur: Mohammed Hifad - Date : 2014-09-07

 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.