Arabe
English
 
 
 
 Editoriaux
 Lu dans la presse
 Opinions publique
 Bréves
 Rendez-vous
 Interviews
 Flashs
 Courrier des lecteurs
 Sondages
 Forum
 Journal du rire

Contactez nous

Quand la mosquée de Paris cachait des juifs persécutés

Dans le Paris de 1942-44, des musulmans ont sauvé des enfants persécutés. La médaille des Justes pourrait leur être décernée à titre posthume

La situation au Proche-Orient pourrit mon existence : je ne peux pas raconter de blagues sur les juifs sans risquer des regards réprobateurs. C'est peu de chose comparé à la peur que ressentent certaines personnes coiffées d'une kippa quand elles prennent le métro. Et que dire de l'antisémitisme qui monte d'un cran dans nos quartiers chaque fois que les chars merkavas sont de sortie ? Il faut continuer à penser que les personnes qui, d'un coté comme de l'autre, contribuent à importer les tensions israélo-palestiennes dans l'Hexagone forment une minorité. S'il convient de rappeler que les antagonismes entre juifs et arabes ne datent pas d'hier – le grand mufti de Jérusalem dans le contexte d'un nationalisme anti-britannique soutenait les nazis –, peu savent que des musulmans ont agi comme des Justes, ces personnes qui ont protégé des juifs pendant les persécutions de la Seconde Guerre mondiale. Episode méconnu de la résistance française : des résistants algériens cachaient des juifs dans la Mosquée de Paris sous l'occupation.

Le "groupe Kabyle" – nom donné aux FTP (francs-tireurs et partisans) algériens car la langue berbère qu'ils utilisaient rendait toute infiltration de leur réseau extrêmement difficile – fut créé en 1942; au départ pour venir en aide aux soldats d'Afrique du Nord évadés des camps de prisonniers allemands. Les parachutistes anglais terrés dans Paris et le début des persécutions juives dans la capitale ont étoffé leur domaine d'activités. La plupart de ces FTP étaient originaires des milieux ruraux extrêmement pauvres de l'Algérie coloniale. Émigrer à Paris leur a ouvert les portes d'un nouveau monde. Dans les usines, ils ont acquis une conscience politique, ils étaient tous syndiqués et participaient aux grèves. Leur engagement militant s'est poursuivi durant l'occupation au service de la résistance.

Les motivations religieuses n'étaient donc pas forcément au cœur de leur engagement lorsqu'ils amenèrent des enfants juifs à la mosquée de Paris pour les soustraire aux rafles, avec l'accord et le soutien de son recteur, Si Kaddour Benghabrit. Les persécutés y trouvèrent asile, en majorité des enfants, mais aussi parfois leurs parents ainsi que nombre de parachutistes anglais. La mosquée fournissait un sanctuaire permettant d'organiser leur évacuation vers la zone libre ou le Maghreb. Ils étaient alors dissimulés sous une identité algérienne quitte à leur fournir de faux papiers par le biais de la mosquée.
L'immigration maghrébine étant essentiellement le fait d'hommes seuls, faire passer des enfants juifs pour des enfants algériens n'était pas sans risque. Cacher une personne vouée au camp de la mort revenait à risquer le même sort.

Dans un tract écrit en kabyle durant ces années noires, intitulé « Comme tous nos enfants », on peut lire ceci: « Hier, à l'aube, les juifs de Paris ont été arrêtés, les vieillards, les femmes comme les enfants, en exil comme nous, ouvriers comme nous, ce sont nos frères et leurs enfants sont nos enfants. Si quelqu'un d'entre vous rencontre un de ces enfants, il doit lui donner asile et protection, le temps que le malheur passe. »

Derri Berkani, cinéaste français d'origine algérienne, relate ces faits dans son film « Une résistance oubliée, la Mosquée de Paris ». Dans ce documentaire, le docteur Assouline, un des liens entre les résistants algériens et la population juive, témoigne: il comptabilise 1600 cartes alimentaires (une par personne) qu'il avait fournies à la Mosquée de Paris pour les juifs qui y avaient trouvé refuge. Les souches de ces mêmes tickets donnent le chiffre de 1732 en comptant les parachutistes anglais que la mosquée a abrités.

Un appel à témoin de juifs sauvés par la Mosquée de Paris entre 1942 et 1944 a été lancé en 2005 pour que la médaille des Justes soit remise aux descendants de Si Kaddour Benghabrit par le mémorial Yad Vashem. Si la démarche aboutit, il sera le premier Maghrébin à recevoir à titre posthume une des plus hautes distinctions conférées par l'Etat hébreux. Que ce soit par compassion envers les souffrances des Palestiniens où pour le droit d'Israël à exister, certains Français entretiennent un lien émotionnel fort avec le conflit israélo-palestien. En attendant de trouver de l'espoir dans le futur, trouvons-le dans le passé.


Auteur: Idir Hocini
Date : 2008-04-24


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Idir Hocini
Envoyer l'article à un ami
Article lu 14000 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Commentaire N° : 1
Par: Nordine Le : 2010-04-26
Titre: www.imdb.com/...vi2992243993
Pays: France  

Apparemmentil ya un film dessus jai trouv? ?a :

Film court \"Ensemble\" inspir? de l\'histoire vraie de l\'imam Si Kaddour Benghabrit.
\"Paris 1942, un enfant juif Isaac ?chappe ? une rafle organis?e par les SS. Il se r?fugie alors dans une mosqu?e...
R?alis? par Mohamed F?krane (2010). Avec Habib Kadi, Ars?ne Mosca, Cl?mence Thioly...

la video ici : www.imdb.com/...vi2992243993
 
 
 

 
Commentaire N° : 2
Par: Khamsa5 Le : 2010-06-21
Titre: http://ensemble.blogs.allocine.fr/ensemble-263835-ensemble_bande_annonce_du_film_inspire_de_la_vie_de_si_kaddour_benghabrit.htm
Pays: France  

Sa ? a l\'air pas mal, j\'ai trouv? sa aussi, apparemment il y\'aurai 2 films en pr?paration sur la vie de Si Kaddour benghabrit :

http://ensemble.blogs.allocine.fr/ensemble-263835-ensemble_bande_annonce_du_film_inspire_de_la_vie_de_si_kaddour_benghabrit.htm
 
 
 

 
Commentaire N° : 3
Par: Josh Le : 2010-09-26
Titre: Film \
Pays: France  

http://www.facebook.com/pages/Film-ENSEMBLE-de-Mohamed-Fekrane/339350370722  
 
 

 
Commentaire N° : 4
Par: Dave Le : 2010-12-07
Titre: mosqu?e de paris le film \
Pays: France  

Quelqu\'un a t-il des infos, date de sortie etc ... sur le film \"Ensemble\" r?alis? par M. Fekrane relatif ? ces evenements historiques?

http://mubi.com/garage/projects/10/films/2083
 
 
 

 
Commentaire N° : 5
Par: Mecheri Le : 2011-03-09
Titre:
Pays: France  

Ce matin j\'ai entendu ce terrible sondage, selon lequel le FN serait en pool position pour la Pr?sidentielle. Ce soir, en couchant mes deux enfants, pour eux et pour mon pays, j\'ai eu envie de pleurer.
Une peine immense, m?lang?e d\'une honte indescriptible. Honte que Messieurs Copp?, Sarkozy, Lelouche, Kouchner aient pu - en toute conscience - jeter en place publique ce sulfureux d?bat sur l\'identit? nationale. Puis, comme si cel? ne suffisait pas, aujourd\'hui : l\'islam en France.
Honte de voir ces personnes d\'origine juive, dont les a?eux ont pourtant connu la barbarie, l\'injustice et la d?tresse, stigmatiser ainsi une communaut?, puis une religion.
Pourtant, nombreux sont les arabes, comme ils disent, qui ont ?t? les premiers ? prot?ger leurs enfants et m?me leurs biens, lorsque la vindicte populaire, propag?e par les nazis s\'est abattue sur eux.
Alors, au nom de la compassion et de toutes les valeurs humaines que portent chaque homme digne de ce nom, je suis encore plus fier que ma famille d\'alg?rie aient prot?ger d\'autres familles juives, alors que leurs vies ?taient en danger et que la l?chet? commandait d\'?tre sourd et aveugle ? leur d?tresse.
Egalement fier de rappeler que des arabes, comme ils disent, y compris ? la Mosqu?e de Paris aient eu le courage de prot?ger leurs enfants, au risque ? leur tour de conna?tre le terrible sort qui leur ?tait r?serv?.
Alors, plus jamais ?a !
Nous sommes aujourd\'hui, plus de 17 millions de fran?ais dits de seconde et de troisi?me g?n?ration et nous n\'avons pas m?rit? que l\'Histoire ce r?p?te. Alors, indignez-vous, entrez en dissidence ou au moins en r?sistance avant qu\'il ne soit trop tard, car les mots peuvent tuer. Car, ce qui est bien le plus triste c\'est qu\'aucune voix ne se l?ve pour d?noncer un tel m?pris !
Pire, les autorit?s musulmanes ne trouvent rien ? y redire. Ces m?mes Autorit?s, qui auraient dues depuis de longue date taper du poing sur la table, pour d?noncer le port de la burqa ou autre voile noire, symboles ostentatoires, contraire ? la religion coranique et qui fait tellement de mal ? la quasi majorit? des personnes, qui cherchent d?finitivement ? s\'int?grer.
Alors, ce soir, plus qu\'une profonde tristesse, plus que de l\'indignation, j\'?prouve une soudaine envie de vomir.
Et ce, m?me si ? moins de deux heures d\'avion, en ce moment m?me, des h?ros et des h?ro?nes lib?rent leur pays, depuis trop longtemps asservis.
Et, puisqu\'il faut toujours conclure par un cri d\'espoir, il nous reste ? prier pour qu\'?merge tr?s vite dans notre merveilleuse France, pays des Lumi?res et des droits de l\'Homme, un sursaut de dignit? et, ? bref ?ch?ance, ce fameux printemps de la diversit? que nos politiques nous avaient tant promis.
 
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant pve06mww ici :  
 
 

 

D'autres articles :













Lucidité oblige !
Auteur: Mohammed Hifad - Date : 2020-01-03

La longue traversée
Auteur: Mohammed Hifad - Date : 2019-11-12



 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.