Arabe
English
 
 
 
 Editoriaux
 Lu dans la presse
 Opinions publique
 Bréves
 Rendez-vous
 Interviews
 Flashs
 Courrier des lecteurs
 Sondages
 Forum
 Journal du rire

Contactez nous

Scandale au Maroc ou vérité islamique confondante ?

l'Imam Al-Maghraoui

Le porte parole des wahhabites au bled des Femmes et des Hommes libres, semble-t-il, A fait sensation. Un branle bas de protestations tantôt fougueuses, tantôt récréatives, Et tantôt menaçantes, Continuent toujours de faire des vagues dans le Pays. L'indignation est à son comble, mais elle n'est pas générale !!! Loin s'en faut !!!

L'ignorance et la pauvreté dans lesquelles le Peuple marocain est sanglé par le Makhzen et ses acolytes en sont l'unique cause. Le propos et son message sont tellement énormes que les nombreuses approbations, se sont faites discrètes et sous le capuchon !!!

Qu'a-t-il donc proféré d'inédit, d'inconnu ou de nouveau, l'imam Al-Maghraoui de Marrakech, puisque c'est de lui qu'il s'agit?

Il a tout simplement rappelé aux croyantes et aux croyants de notre beau Pays, qu'une «enfant de 9 ans » peut être légalement saignée dans le cadre d'un mariage musulman!

Pour corser sa ‘'fatwa'' et lui donner force de loi musulmane, le cheikh a cru devoir rafraîchir la mémoire des croyantes et des croyants en leur rappelant que le prophète Mahomet a bien épousé Aicha bent Aboubakr quand elle n'avait que six ans d'âge !!!

Et il a copulé avec elle trois longues années après, seulement, quand elle a atteint donc l'âge de 9 ans !

Par conséquent la fatwa de l'imam Al Maghraoui est licite selon la religion musulmane.

Vu le « scandale » que cette fatwa a provoqué au niveau de toute la société civile, notre cheikh s'est senti obligé, du moins le pense-t-on, de faire une mise au point qui a été publiée dans un numéro spécial (hors série) du journal « Assabile » édité au Maroc par ses confrères. Il y précise que :

Ses propos ne sont pas du tout une Fatwa mais belle et bien le rappel de la loi islamique : la Charia !!!

Et comme preuve, l'imam invite à se référer aux sources solides suivantes :

1/ Le coran : Sourate « le divorce » :

sourate_attalaq1.jpg
Traduction officielle : 3. et lui accordera Ses dons par [des moyens] sur lesquels il ne comptait pas. Et quiconque place sa confiance en Dieu, Il [Dieu] lui suffit. Dieu atteint ce qu'Il Se propose, et Dieu a assigné une mesure à chaque chose.
4. Si vous avez des doutes à propos (de la période d'attente) de vos femmes qui n'espèrent plus avoir de règles, leur délai est de trois mois. De même pour celles qui n'ont pas encore de règles. Et quant à celles qui sont enceintes, leur période d'attente se terminera à leur accouchement. Quiconque craint Dieu cependant, Il lui facilite les choses.
5. Tel est le commandement de Dieu qu'Il a fait descendre vers vous. Quiconque craint Dieu cependant, il lui efface ses fautes et lui accorde une grosse récompense.

Selon Maghraoui, Allah parle, dans cette sourate, des femmes belles et des jeunes filles. Il reste, cependant, à définir l'âge minimal sous entendu dans le texte!!!

Pour cela Maghraoui n'a que l'embarras du choix.

2/ La sunnat (le livre Sahih Al Boukhari)

Selon Maghraoui, toujours et dans le journal "Assabile" il affirme que l'âge minimum pour qu'une jeune et belle fille puisse convoler en mariage avec un vieillard est de 9 ans selon les hadith n° 4738, 4739 et 3607 du « Sahih Al Bokhari ».

Lisez plutôt :


Hadith N° :4739


Hadith N° : 4738


Hadith N° : 3607

3/ Les déclarations des éminents Oulémas et ex-ministres marocains

Mr Maghraoui dans le journal « Assabile » a aussi argumenté ses propos par l'ex-ministre du royaume chérifien et grand religieux, Mr El Mekki Nassiri, qui n'a cessé, dans des émissions religieuses sur les antennes de la radio nationale, de rappeler aux Marocaines et aux Marocains musulmans que la religion musulmane autorise le mariage de la jeune fille dès l'âge de 9 ans.

Quelques mois après ces révélations, somme toute fondées, religieusement parlant du moins, Maghraoui serait poursuivi par l'état marocain mais non encore jugé !!!

Rappelons-nous à ce sujet, il n'y a pas si longtemps, l'Imam vedette d'Aljazira, Al Qaradaoui de son nom, a produit une Fatwa scabreuse dans laquelle il autorise les Marocains(es) à contracter des crédits avec intérêt étant donné, selon lui bien évidemment, que les Marocains(es) sont dans un pays qui n'est pas musulman.

Ce qui n'est pas aussi inexact qu'on voudrait le croire !

Le Conseil des Oulémas du Maroc a vivement réagi à cette fatwa. Un communiqué de désapprobation où l'Imam Al Qaradaoui est fougueusement invité à cesser de s'occuper des affaires religieuses du Maroc a été publié.

Pourtant le Conseil des Oulémas du Maroc n'a pas jugé utile d'expliquer aux Marocain(es) dits musulmans, directement concernés(es) par les provocations d'Al Qaradaoui, le sens et la valeur de sa fatwa !!!

La même attitude est adoptée vis-à-vis de l'Imam Maghraoui.

Le Conseil des Oulémas se contente de préciser tout simplement que la Fatwa du berbère Maghraoui est en contradiction avec le code de la famille en vigueur au Maroc.

Ce code fixe le seuil du mariage de la jeune fille marocaine à 18 ans. Ce que tout le monde sait.

L'Imam Maghraoui, dans sa riposte publiée dans le journal Assabile déjà précité, précise bien qu'il parle de la loi islamique (la Charia) faite par Allah et non pas du code de la famille fruit de l'intelligence humaine.

Il est permis, après ce qui précède, de se poser bien des questions concernant notamment le rôle et l'utilité du conseil des oulémas du Maroc.

Cette structure étatique dont une des missions est d'expliquer aux communs(es) des mortels, (ignorants de surcroit !!!), la vérité de la religion et surtout l'authenticité de ses sources, s'ingénue à contourner et à sa manière, tout débat de fond relevant du culte musulman.

Comment le silence du Conseil des Oulémas du Maroc peut-il être interpréter ?

Comment celles et ceux qui croient qu'Allah les jugera sur la conformité de leurs actes avec les préceptes religieux et non sur le respect d'une loi humaine, doivent-ils(elles) interpréter le silence confondant du Conseil des Oulémas quant aux déclarations non moins confondantes des deux imams Al Maghraoui et Al Qaradaoui ?

Le silence serait-il le signe de l'approbation?

Et pourquoi pas ?

Ahmed Assermouh

Mohamed El Ouazguiti


Auteur: Ahmed Assermouh
Date : 2009-02-23


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Ahmed Assermouh
Envoyer l'article à un ami
Article lu 8196 fois

 

 

Les commentaires

Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non destructifs et dans le vif du sujet.

 

 
Commentaire N° : 1
Par: naciri Le : 2010-04-09
Titre: la religion de la honte
Pays:  

la religion musulmane est une religin du sous-developpement et de violence,elle n\'apporte rien de b?n?fique pour les humains!
elle traite la femme pire qu\'un animal,et malheureusement les femmes ne sont pas conscientes de cette r?alit?
le peuple marocain ne connaitra la prosp?rit? et la libert? qu\'avec l\'instauration d\'une soci?t? laique.
 
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant ulcm1vh3 ici :  
 
 

 
Avec la légalisation du mariage des mineurs, le Califat Turque à tous les atouts pour rejoindre la ligue Arabe au lieu de l’UE
C’est au début d’été de cette année, en plein mutation du moyen Orient marqué par la chute de Dayesh et la perturbation des cartes de l’Arabie et la Turquie en Syrie, que le parlement turque, à majorité islamiste, a voté la légalisation du mariage des mineures en réduisant l’âge du mariage de 15 à 12 ans.... Lire la suite - - Auteur: Mohamed El ouazguiti - Date : 2016-08-18

 

 
Equation difficile !
Que je parle ou que je me taise, que j’écrive ou que je m’abstienne, force est de constater que cela ne sert à rien puisque les Amazighs ( Berbères) ne sont pas au pouvoir. Nos occupants successifs ,occidentaux et orientaux ,ont tout anticipé en nous apprenant uniquement leurs langues. Si aujourd’hui un Amazigh s’exprime en français ou en arabe et défend sa cause dans ces langues, il se transforme de ce fait en double agent , en un indicateur inconscient, qu’il le veuille ou pas, qui aide nos ennemis à mieux connaitre les positions des Amazighs et les combattre efficacement .... Lire la suite - - Auteur: Mohammed Hifad - Date : 2016-08-17

 

 
Le Sahara Occidental : un piège pour la cause Amazighe
Je ne sais pas si beaucoup de marocains se rendent bien compte où les mène cette affaire du Sahara Occidental. Ils pensaient pourtant qu'en faisant leur marche forcée (qu'ils appellent verte) et occuper le terrain abandonné par les espagnols, le monde entier serait devant le fait accompli et le tour est joué. Ils oublient juste qu'un territoire ne se gagne pas sur un plateau mais les armes à la main. La meilleure preuve c'est qu'ils sont incapables d'occuper le rocher de Laïla ou Perejil (Taouret en tamazight) qui se trouve à un jet de pierre du rivage de la côte méditerranéenne. ... Lire la suite - - Auteur: id Bawziki - Date : 2016-08-12

 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.