Arabe
English
 
 
 
 Editoriaux
 Lu dans la presse
 Opinions publique
 Bréves
 Rendez-vous
 Interviews
 Flashs
 Courrier des lecteurs
 Sondages
 Forum
 Journal du rire

Contactez nous

Les médias français qui couvrent la révolution d'Algérie parlent de tout, sauf de ce drapeau


Lors des manifestations populaires particulièrement à Alger et un peu partout en Algérie, les Amazighs ont brandi le drapeau officiel et universel du monde berbère.

En France à la place de la République, ce drapeau a été le plus voyant parmi tous les autres. C'est un message qui ne passe pas inaperçu aussi bien pour tous les Amazighs d'Algérie mais également pour tous les Amazighs de Tamazgha et cela réchauffe leurs coeurs.


Le monde entier doit savoir que le peuple autochtone d'Algérie se veut partie prenante de ces manifestations, même si pour lui il n'y a rien de nouveau car il manifestait déjà assez souvent contre le pouvoir en place, qui représente à ses yeux un pouvoir illégitime et colonisateur par son idéologie, sa langue et sa religion.

Les médias français qui couvrent l'événement parlent un peu de tout sauf de ce drapeau qui flotte pourtant sous leurs yeux. Une certaine habitude, confortée par les instances gouvernementales françaises pro-arabes, les conduisent à ne pas y voir grand chose de significatif, alors que son but est au moins que les choses changent dans les esprits. On continue toujours à dire de l'Algérie "un pays arabe', on continue toujours à dire le "Maghreb arabe". Comme si ce drapeau n'arrête pas de crier au vu et au su de tout le monde: " regardez moi, je ne suis pas arabe, c'est moi le peuple légitime" , mais les médias français continuent à faire la sourde oreille . Bon nombre de ses journalistes savent très bien la signification de ce drapeau qui flotte très haut à Paris et à Alger , dont ils détournent le regard comme pour dire "cachez moi ce drapeau que je ne saurais voir".

Le pouvoir et les autorités françaises, depuis le Général de Gaulle ont toujours soutenu avec force un "Maghreb Arabo-arabe islamisé", après cela on se plaint du terrorisme que l'on a contribué à créer. C'est vrai que la fin du colonialisme français a laissé un goût amer et que les berbères l'ont combattu de concert avec les arabophones, seulement il faut savoir qu'ils ne pouvaient pas éliminer deux colonisateurs en même temps, car ceux-ci pourraient s'allier contre lui, comme ce fût le cas au Rif où la France s'est alliée à l'Espagne pour détruire la toute première République berbère. Pour des raisons stratégiques la France s'est mise du côté de ceux qui veulent détruire la petite poche berbère de Libye. La France occupe toujours militairement le Sahel des Touaregs berbères. En Afrique du Nord les arabophones font tout pour empêcher ce drapeau d'exister. C'est à se demander s'il n'existe pas une coalition occulte franco-arabe qui vise tout simplement à la disparition des berbères sur leurs terres ancestrales, en les considérant comme des empêcheurs de tourner en rond. En tout cas ce que l'on voit aujourd'hui c'est que personne n'est là pour aider cette minorité émergente, même pas les grands médias français, c'est à se demander si les tatars de Crimée ne sont pas mieux traités.


Le peuple français est très pro-berbères, car dans son sein cette communauté a trouvé sa place depuis maintenant plusieurs décennies, alors que le pouvoir français se veut inflexible en soutenant l'insoutenable, pourtant il existe bien un proverbe français qui dit " ne faites pas aux autres ce que vous ne voulez pas que l'on vous fasse ". Quel vrai français accepterait d'être dirigé par un homme handicapé, malade qui ne peut même plus parler? , nous ne sommes pas dans le même cas que Roosevelt?. Quel français accepterait aujourd'hui au temps des Gilets jaunes d'être dirigé par une même famille pendant 400 ans comme au temps des mérovingiens et des carolingiens, pourtant c'est bien le cas du Maroc ; on se permet de critiquer le Venezuela qui mime la démocratie en épargnant et soutenant un pouvoir totalitaire juste sous ses yeux , alors que le peuple autochtone de ce pays se plaint de la spoliation de ses terres et de sa marginalisation.


Il serait temps que les médias et le pouvoir français ouvrent les yeux et regardent ce drapeau bleu-vert-jaune que des Amazighs courageux et déterminés lui montrent à chaque occasion pour dire : "NON, NON , nous ne sommes pas des arabes, nous sommes un peuple sacrifié et notre terre s'appelle TAMAZGHA , ou l'Afrique du Nord" .

Le combat continue et rien n'est impossible.









Auteur: id Bawziki
Date : 2019-04-16


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de id Bawziki
Envoyer l'article à un ami
Article lu 4537 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant jq0d7035 ici :  
 
 

 

D'autres articles :






VŒUX POUR L’ANNEE 2019
Auteur: Madjid AM - Date : 2019-01-03











 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.