Arabe
English
 
 
 
 Editoriaux
 Lu dans la presse
 Opinions publique
 Bréves
 Rendez-vous
 Interviews
 Flashs
 Courrier des lecteurs
 Sondages
 Forum
 Journal du rire

Contactez nous

Déminorisation : Seule option pour dignité et émancipation

A chaque année, au Canada par exemple, les musulmans notamment marocains et algériens font leur Ramadan parmi 99.99% de canadiens qui ne jeûnent pas. Et jamais les jeûneurs ne se sont plaints que leurs sentiments de bons croyants étaient froissés par le fait que leurs concitoyens canadiens ne s’abstiennent pas de manger et boire en plein jour.

A chaque année, au Maroc par exemple, une minorité de jeûneurs crient haut et fort que leurs sentiments sont froissés rien qu’à entendre parler de la possibilité qu’un concitoyen marocain puisse avoir envie de ne pas jeûner. Très vite, cette minorité de gourous mobilisent leurs adeptes contre ce qu’ils qualifient d’infime minorité laïque. Ils sont parés pour s’en prendre aux adeptes du sécularisme, cette majorité silencieuse de la société qui fait profil bas. Ceci est un acte de minorisation pure et simple.

Or, à Tamazgha et à Amurrakuc, on ne peut point se tromper : la minorisation est omniprésente, sa tendance est lourde et ses conséquences sont extrêmement graves : déni des droits humains fondamentaux, assimilation et désintégration identitaire. Processus de domination et de discrimination, elle exercée par une petite minorité sur ces grandes majorités qui naturellement privilégient le compromis pour le vivre-ensemble quitte à y laisser des plumes.  

La petite minorité dominatrice! Son noyau dur, fait de gourous intégristes obscurantistes, est doté d’une chaire de nationalistes arabo-islamo-baathistes qui s’amincit et s’épaissit en fonction des enjeux. Il faut admettre, pour autant, que ce sont souvent des amazighs qui s’ignorent, ou peut-être pas, mais dont le cœur est toujours au Moyen-Orient (Asie) et jamais en Afrique du Nord (Afrique).

Ces majorités minorisées! Ce sont les amazighs, la langue amazighe, les adeptes du sécularisme, les femmes et les gens de couleur. Ce qui est fascinant de la minorisation à Amurrakuc, c’est qu’elle n’est pas comme l’apartheid en Afrique du Sud où l’homme blanc minorisait l’homme noir. C’est plutôt un process d’exclusion et de discrimination multifacette et multi-échelle, imposé par la même petite minorité arabo-islamo-baathiste. En voici quelques manifestations.

Minorisation ethnoculturelle et civilisationnelle : Fortement majoritaires, chez eux, sur leur terre et avec leur culture, les amazighs reçoivent un traitement de minorité à tous les points de vue, incluant le déni de leur histoire, culture et civilisation.

Minorisation linguistique : La langue amazighe était et est l’objet d’embargo et d’exclusion, résultant d’un processus discriminatoire préalablement pensé, planifié et mis en œuvre avec malice et intention de nuire. C’est digne d’un apartheid : la suprématie de la langue d’ailleurs par association à une religion. En passant, les marocains sont ‘’tous’’ darijophones, majoritairement amazighophones et très minoritairement arabophones (la langue arabe des nouvelles avec Mustapha El Alaoui). 

Minorisation des adeptes sécularisme: La majorité de marocains sont laïques, souvent non pratiquants, avec une proportion de non croyants. Des imams vous diraient, ils ne sont que 350 000 individus. Je dirais plutôt que ce chiffre n’est que la ‘’pointe de l’iceberg’’. Décriminalisez les proscriptions au nom de la religion et vous verrez.

Minorisation de la femme: Inutile d’élaborer. Nous connaissons tous la réalité dégradante et humiliante pourtant les femmes, cette majorité, ont un bagage génétique supérieur à celui de l’homme – découverte récente.

Minorisation des gens de couleur: Une peau le moindrement foncée et des cheveux juste un peu frisés attirent une batterie d’adjectifs les plus dégoutants et les plus répugnants, visant à rabaisser et dégrader. Pourtant en majorité es marocains ont un teint foncé. De mon temps, pas de gens de couleur ni à la télé ni au gouvernement, même pas des imams; exception faite de celui qui appelle à la prière, à l’instar de Bilal.

Réussir à minoriser des majorités !!! Et oui, disons que les outils ne manquent pas. Je laisserais cette question aux spécialistes. Pour faire une histoire courte, voici une simplification.  Il y a le dominateur - ou celui qui cherche à l’être - qui est minoritaire mais opportuniste, egocentrique, rusé et impitoyable. Et il y a le minorisé - ou candidat à l’être – qui est majoritaire mais qui aime accommoder l’autre et qui, par civilité et au nom du principe du vivre-ensemble, est prête à céder et faire profil bas.

La minorité dominatrice a réussi, au fil du temps, à se positionner en lion. Et il ne faut surtout pas s’y tromper. Un lion est un lion. Il fait ce qu’il veut et ce qu’il doit faire. Il n’accorde aucune considération à ce que sa proie pense de lui ou de ses actes.  Alors, il ne faut jamais oublier la morale de l’adage marocain qui dit ‘’Hemmou est bien accommodant, Hemmou court à sa perte – Hemmou veille au grain, Hemmou tient sa place’’ -  «Hemmou Meziane, Hemmou mchaw floussou; Hemmou Khayeb, Hemmou bqaw floussou».

Femme, personne de couleur, laïque et amazigh ont souvent été des Hemmous très gentils et bien accommodants. Ils se laissent impressionner, donnent sans compter, cèdent la place, adoptent le profil bas; ils s’effacent petit à petit, et finissent par s’éteindre.

Dé-minoriser !!! Il n’est jamais trop tard, il est toujours possible de devenir des Hemmous ‘’veille-au-grain’’. Il faut dé-minoriser les esprits, vaincre les peurs métaphysiques, refuser aux gourous leur caprices. Il faut le faire pour nos droits fondamentaux, nos libertés et surtout notre droit de choisir. Il faut le faire pour une société où le droit de l’individu prime. Il faut que nous devenions tous des citoyens à part entière, émancipés et fiers d’appartenir à une société où droits et libertés individuels priment et sont respectés.


Auteur: Umimun
Date : 2020-05-15


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Umimun
Envoyer l'article à un ami
Article lu 14047 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant qjq8wwfk ici :  
 
 

 

D'autres articles :











Lucidité oblige !
Auteur: Mohammed Hifad - Date : 2020-01-03

La longue traversée
Auteur: Mohammed Hifad - Date : 2019-11-12





 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.