Arabe
English
 
 
 
 Editoriaux
 Lu dans la presse
 Opinions publique
 Bréves
 Rendez-vous
 Interviews
 Flashs
 Courrier des lecteurs
 Sondages
 Forum
 Journal du rire

Contactez nous

Le gouvernement de Aziz Akhennouche, pourra-t-il élaborer des lois contre l’anti-sémitisme et l’anti-amazighité ?


Par AmazighWorld, AmazighWorld.org
Date : 2021-09-10


Lorsque des discours font chauffer des foules pour des causes données et pointent de doigt une composante de la société comme responsable, et lorsque les adeptes de ces discours passent à l’acte et assassinent un des dits responsables présumés, sommes-nous devant une liberté d’expression, un militantisme, une résistance ou tout simplement un appel au meurtre ?

Selon les pratiques démocratiques, nous sommes bel et bien devant des appels au meurtre qui doivent être punis par la loi. Ce phénomène est reconnu par « hate speech » le discours de la haine.

C’est exactement ce qui arrive quotidiennement aux Marocains de confession juive et aux Marocains défenseurs de l’identité Amazighe. Les deux sont ciblés par la même source : le courant idéologique connus en Afrique du Nord par l’Arabo-islamisme. Composé des socialistes et communistes de Gamel d’Egypte et des frères musulmans de Hassan El Banna d’Egypte. Quelle coïncidence d’être les deux sortant d’Egypte!!!!

Ce climat raciste, sur lequel les autorités marocaines ont fermé les yeux depuis des décennies, a commencé à entraver les nouvelles orientations du Maroc, au moins sur la question Israélienne. Cependant sur la question Amazighe, l’enjeux n’a pas une dimension extérieure et par conséquent toléré, s’il n’est pas favorisé puisqu’aucun Imam parmi ceux qui ont appelé au meurtre des Amazighs dans les mosquées de l’état n’a été interpelé à ce jour par la justice.

Mais aujourd’hui, après les accords de reprise des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël, l’Antisémitisme pose un réel problème diplomatique. Le Maroc sera appelé à un plan d’action qu’il faut partager avec les pays concernés pour éradiquer cette pratique. Mr Aziz Akhenouche, le prochain chef du gouvernement en sera chargé.

En effet, même pas huit mois après les accords conclus en décembre 2020, la ville de Tanger s’est réveillée le 26 Aout 2021 sur un meurtre qui sent de l’antisémitisme. Il s’agit de l’assassinat du restaurateur marocain de confession juive Mr Marco Rebibo, poignardé à mort dans son restaurant qu’il a réouvert après les accords de normalisation, après un long séjour en Israël. Quant à l’assassin, il est un Marocain chargé à tort d’une idéologie dévastatrice, connue en Afrique du Nord, par l’Arabo-islamisme. Pour donner un sens à son meurtre, il a tenu à bien choisir sa cible, et pour compléter l’image il a tenu à porter le drapeau palestinien lors du meurtre comme le montre l’image de son arrestation.

Maintenant, faut-il prendre des mesures contre l’assassin tout seul où contre l’école et les prédicateurs qui l’ont formé et chauffé ? Il est clair qu’il y aura d’autres assassins et les cibles vont continuer dans l’insécurité jusqu’au moment où le gouvernement prendra des mesures contres les formateurs avant de s’attaquer aux élèves.

Dans ce cas les associations pro-palaisiennes installés au Maroc et qui prêchent des discours de haine contre les juifs et les Israéliens doivent rendre des comptes. De mêmes les Imams et les leaders politiques qui taxent les militants de la culture Amazighe de sionistes et d’autres qui utilisent la religion pour montrer que la langue Arabe est une langue devine et tous ceux qui défendent une autre langue sont des Kafirs doivent rendre des comptes à la justice.

Aujourd’hui le nouveau gouvernement de Aziz Akhenouche aura ce dossier entre les mains, et comme il a affiché durant toute sa campagne électorale son plan de réconciliation du Maroc avec son identité Amazighe, il est appelé à élaborer deux lois qui punissent les porteurs de discours anti-sémite et anti-amazighe.

C’est du concret, sur lequel les victimes peuvent s’appuyer pour défendre leur sécurité et leur droit à l’existence entant que marocains de confession juive et entant que marocains autochtones fiers de leur identité Amazighe, et non pas ceux qui sont obligés de la cacher pour éviter l’exposition au risque.



Suivez-nous sur notre nouvelle page Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
Les autres articles de AmazighWorld
Envoyer l'article à un ami
Article lu 18294 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant 8arcvphe ici :  
 
 

 

D'autres articles :

















 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.