Arabe
English
 
 
 
 Editoriaux
 Lu dans la presse
 Opinions publique
 Bréves
 Rendez-vous
 Interviews
 Flashs
 Courrier des lecteurs
 Sondages
 Forum
 Journal du rire

Contactez nous

L’Algérie sévèrement critiquée à l’ONU au sujet des droits humains


Par AmazighWorld, AmazighWorld.org
Date : 2022-11-15


Ce vendredi 11 novembre 2022, l’Algérie vient d’être épinglé au Conseil des droits humains (CDH) à Genève après son examen périodique universel (EPU) où la situation des Etats de l’ONU est évaluée tous les quatre ou cinq ans.

Les Etats-Unis ont demandé à l’Algérie d’abroger les amendements de l’article 87 bis du Code pénal qui « contiennent une définition exagérément vaste du terrorisme », et de libérer « les journalistes, défenseurs des droits humains et ceux qui sont détenus en vertu de cette disposition » et de « mettre à jour la loi sur les associations en accord avec les droits constitutionnels et supprimer les restrictions au financement international à la coopération pour les organisations de la société civile ».

De leur côté le Royaume-Uni et l’Allemagne ont, eux, appelé l’Algérie à garantir la liberté d’expression et à mettre fin aux discriminations visant les femmes.

Quant à la délégation australienne, elle s’est dite « préoccupée par les indications disant que les algériens ne peuvent pas pleinement exercer leur droit à la liberté d’expression et d’association ou de réunion tels que consacrés par la constitution ».
Le Canada a été dénoncé le recours abusif de la justice algérienne au mandat de dépôt internationale contre les algériens.

Pour sa part, la délégation israélienne a affirmé qu’Israël « est extrêmement inquiet de la situation des droits de l’homme en Algérie » et qu’il « condamne toute utilisation disproportionnée de la force lors de manifestations pacifiques et le harcèlement des militants et manifestants qui sont en garde à vue », en ajoutant que l’Algérie « doit respecter le droit de religion des personnes appartenant aux minorités religieuses ». Au passage l’Algérie a mené une compagne de fermeture des lieux de culte Chrétiens.

Par contre la France, a failli féliciter l’Algérie tout court.

Par ailleurs, les Kabyles qui ont payé la facture le plus chère face au régime algérien n’ont pas raté l’occasion de manifester devant le conseil de l’ONU.




Suivez-nous sur notre nouvelle page Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
Les autres articles de AmazighWorld
Envoyer l'article à un ami
Article lu 22601 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Commentaire N° : 1
Par: id Bawziki Le : 2022-11-16
Titre: Une manif de kabyles comme par le passé.
Pays: France  


Ce n'est pas possible ? Ils ne sortent pas le drapeau américain. Certains cerveaux sont encore sous l'emprise de la politique du FLN et du drapeau algérien qu'ils ne veulent pas offenser. Espérons que c'est juste une minorité.

Alors il faudra attendre une nouvelle génération de kabyles plus avant-gardiste et réaliste. Une partie du monde est là pour les soutenir dans un vrai combat offensif, et inédit de "libération"

Free Kabylia




 
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant wv7v4un6 ici :  
 
 

 

D'autres articles :

Yennayer 2973 – 2023
Auteur: CMA - Date : 2023-01-11
















 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.