Arabe
English
 
 
 
 Editoriaux
 Lu dans la presse
 Opinions publique
 Bréves
 Rendez-vous
 Interviews
 Flashs
 Courrier des lecteurs
 Sondages
 Forum
 Journal du rire

Contactez nous

M. Mustapha El Alaoui, de mes bottes !

Par : Moha Moukhlis

Monsieur Mustapha El Alaoui qui nous a habitué à ses élucubrations ridicules (c'est tout ce qu'il saurait écrire) et qui prétend appartenir à une lignée « prestigieuse » et arienne (un descendant du prophète de l'islam) a avoué dans son canard du 26/01/07 qu'il a du sang amazighe dans ses veines. Ajoutant que les amazighes militants n'ont qu'un seul objectif dans le royaume : instaurer la guerre civile et la purification ethnique qui mettrait les Arabes dehors. En outre, notre éminent scribouillard qui porte une haine viscérale vis-à-vis de l'amazighité et de ses dépositaires qu'il a toujours traités d'apaches et de putschistes,  s'en prend à l'alphabet tifinaghe et à l'enseignement de la langue amazighe.

Cette réponse a pour objectif, non de réfuter les allégations provocatrices et gratuites de notre plumitif, mais surtout, de lui rappeler que son discours grégaire et primitif s'inscrit dans le cadre d'une hystérie arabitariste qui bride la volonté de changement tant voulue par le Souverain. Histoire aussi de dire à notre « chérif » que sa mythologie est d'un autre âge et que notre pays qui est tout sauf arabe, a besoin pour avancer, d'hommes responsables qui, au lieu de se voiler le réel par des fantasmes politico idéologiques, doivent affirmer, avec courage, l'essence amazighe du Maroc et considérer que l'amazighité est la seule, l'unique alternative solide pour sortir notre pays du sous développement et épargner aux citoyens les discours pompeux et  stériles.

M. Mustapha El Alaoui propage un discours sous développé des foqaha de la Qaraouine et continue à gloser sur le « complot » impérialiste et sioniste fomenté par un occident « dépravé ». Un regard complètement déconnecté de la réalité et qui nous fait sourire. Vos « analyses » périmées sur les juifs, les arabes, Israël et l'Amérique ne nous intéressent pas. Votre morale est désuète et caduque. Personne ne peut vous croire. Quant à la politique, les amazighes n'ont pas besoin de vos leçons de masjid et de zawiya. Ils connaissent les traîtres, les collaborateurs, les tartuffes, les barbouzes et leurs acolytes. Ils connaissent aussi bien que vous l'histoire de Ababou, Oufkir, le général Hammou, Chelouati, El Medbouh, Addi Ou Bihi.
M. Mustapha El Alaoui ne s'est jamais prononcé de manière claire et responsable, vis-à-vis de l'amazighité : son discours allusif a toujours milité pour que l'amazighité soit subordonnée à son arabité. Il estime que la langue de Ben Laden, de Zerkaoui, d'Abou Nouas et de Saddam est sacrée. Partant, la langue amazighe serait une sous langue et ses dépositaires, qui ont servi de chaire à canon pour que le pays recouvre son indépendance et M. Mustapha El Alaoui puisse bénéficier de ses privilèges - lui qui n'a jamais tiré une seule balle sur le colonisateur -, ses dépositaires donc seraient des non hommes.
Evoquant la mère du Souverain, originaire de Khénifra, notre journaliste de dernière heure se demande si les amazighes iraient jusqu'à remettre en question la monarchie. Quant à l'alphabet amazighe et à l'enseignement de l'amazighe, M. Mustapha El Alaoui les juge primitifs et inutiles. Voilà donc le fond de la pensée de notre « doyen » qui, chaque semaine, nous livre sa lecture policière des événement nationaux.

M. El Alaoui, qui estime que le tifinaghe remonte à « l'age des pierres », fait qui constitue un témoignage édifiant de l'authenticité et de l'enracinement de cet alphabet amazighe dans l'histoire profonde du Maroc, oublie que son adoption a fait l'objet d'un communiqué du Cabinet Royal. C'est une décision qui a bénéficié de l'aval du Souverain. Et M. El Alaoui s'en prend donc à la décision royale et la juge « primitive ». C'est également le Roi qui a demandé que l'amazighe soit enseigné dans l'école publique. Mais Mustapha El Alaoui, juge cette demande souveraine inutile. M. Mustapha El Alaoui affiche ainsi son hostilité « chérifienne » vis-à-vis des décisions du Roi. Car, en tant que sujet de Sa Majesté, il devrait, non seulement adhérer aux décisions royales, comme tout citoyen respectueux des institutions du pays, mais aussi contribuer à leur vulgarisation dans son canard. Et pour qui se prend-t-il pour oser défier plus de trente millions d'amazighe qui l'ont accueilli sur leur terre, les insulter en jugeant leur langue et alphabet « primitifs » et « inutiles ».

Nous rappelons à Mustapha el Alaoui, qui se dit descendant du prophète et donc appartenir à une lignée sacrée et intouchable (dans un Etat de droit s'il vous plait), que les amazighes sont chez eux. Quant à l'amazighe, il doit savoir que c'est une langue vivante et que c'est l'arabe enseigné à l'école qui est une langue morte, qu'aucun citoyen ne parle. La sacralité de l'arabe est un fantasme, à moins que M. El Alaoui ne soit pas inspiré par Heinrich ou Hitler et vouloir faire de la langue des Arabes, une langue divine et suprême. Que M.  El Alaoui se ressaisisse : Dieu, créateur de tous les hommes et de toutes les langues, n'est pas arabe !!! Lui octroyer une langue serait une atteinte l'unicité du créateur. Car l'arabe, est la langue des hommes et non de Dieu. L'arabe ne figure pas parmi les dogmes de l'islam.
Les amazighes veulent se projeter dans l'avenir. C'est M. el Alaoui, qui met son nombril au centre du monde et qui prétend nous donner des leçons, qui dégringole, pour nous arrimer quatorze siècles en arrière. Les amazighes sont fières de la Kahina, de Koussaila et du général Hammou ! C'est M. El Alaoui qui veut instaurer la guerre civile par ses propos irresponsables qui outrepassent les décisions royales pour défendre une « caste », la sienne. Celle qui refuse de répondre aux appels réitérés de l'Histoire.

M. Mustapha el Alaloui appelle au terrorisme en affirmant que tout musulman est disposé à mourir pour sa religion. Il ne parle pas du sort des autres marocains non musulmans et il ne donne non plus les statistiques qui corroborent ses propos. En revanche, il s'appuie sur les statistiques « officielles », lui qui prétend être un journaliste neutre et indépendant, pour évoquer le nombre d'amazighophones dans le royaume. Il oublie que l'Islam comme le stipule la constitution est la religion de l'Etat. Ce qui veut dire que ce n'est pas forcément la religion du peuple. Outre, il doit savoir que les amazighes sont une société laïque. Les Fqqih, qui sont les maîtres à penser de notre plumitif, sont perçus par les amazighes comme profiteurs qui transforment la religion en commerce : ce sont des représentants de l'islam « officiel », des tartuffes et des bigots qui arnaquent les citoyens. Leur objectif « officiel » n'est pas de propager la parole divine, mais de s'enrichir sur le dos des populations, stigmatiser leur culture et leur apprendre que l'arabe est la meilleure langue du monde, les Arabes le peuple élu de Dieu et les chérifs comme vous, sont au-dessus des hommes! Des surhommes ! Et puis, à quoi sert un fqqih illettré, dogmatique et monolingue qui fait l'apologie de la polygamie, de la haine des juifs et qui considèrent que celui qui n'est pas musulman est un mécréant qu'il faut tuer pour avoir un billet pour le paradis ? Que peut-il apporter pour la population qui est tenue de le nourrir à tour de rôle? Comment osez- vous soutenir des tartuffes qui continuent à raconter aux citoyens que sous les ailes d'une mouche, nichent deux types de poisons, sous l'aile gauche un poison mortel et sous l'aile droite son antidote et si une mouche tombe dans votre verre de lait, enfoncer là pour que les deux poisons s'auto éliminent ! Pouvez-vous nous éclairer sur mérites thérapeutiques de votre médecine de mouches ?

Vous êtes responsables d'un « journal ». Et un journal est d'abord un moyen de transmission de l'information et non un podium de propagande pour des idées racistes et fascistes comme les vôtres. Votre discours incite à la haine de tous ce qui n'est ni musulman ni arabe. Et que pensez-vous de la tragédie d'Anfgou à Tounfit ? Qui en est responsable selon vous, Et qu'avez-vous fait pour exprimer votre indignation devant cette catastrophe nationale ? Ce que vous reprocher à « l'impérialisme » qui a déchiré votre Palestine arabe et votre Irak qui n'est malheureusement pour vous, plus arabe, vous le pratiquez contre les amazighes. Le propre de votre pensée totalitaire est de nier la pluralité dans toutes ses formes et la diversité des vues prises sur le monde. Vous traitez l'amazighité avec arrogance et mépris. Pour votre statut de « journaliste », c'est une honte. Je vous rappelle, puisque vous dites que vous êtes un « chérif » que ce sont les tribus amazighes, c'est-à-dire les « apaches » dans votre langage, qui ont assurées, pendant des siècles, la sécurité des chorfas de Rissani et My Ali Cherif !

Sachez aussi que ce sont les amazighe, qui composent la colonne vertébrale de l'armée nationale, qui continuent à défendre, loyalement, notre intégrité territoriale. Pendant que vos maîtres foqahas de la qaraouine continuent à nous pondre des fatwa pour interdire les pokemoons, radoter sur la rupture du jeune dans les pays où le soleil se lève à minuit et analyser les bienfaits de votre médecine de mouches. !
Vous vous positionnez en défenseur inconditionnel de l'islam. Soit. Mais de quel islam parlez-vous ? S'agit-il des discours haineux que les agents et autres responsables de l'islam officiel tiennent contre l'Occident dans leurs serments religieux et leurs déclarations politiques ?

Vous vous perdez en diatribes contre l'occident et vous oubliez que vous faites parvenir votre voix au monde grâce aux satellites ou Internet inventés par l'Occident. Quant à force de baver, vous attrapez un mal de tête, c'est vers une pharmacie où se vendent des médicaments fabriqués en Occident que vous allez et non chez vos fqqih de la qaraouine. Il se trouve aussi que la majorité des terroristes internationaux sont des Arabes ! Il est vrai que tous les musulmans ne sont pas des terroristes ? J'en conviens. Mais il se trouve aussi que la majorité des terroristes sont des musulmans. Pouvez-vous nous donner une explication ? L'occident a vu naître un courant artistique intitulé « l'art pour l'art ». Le votre semblerait être « la mort pour la mort » !
Je serais heureux si M. El Alaoui, qui est libre de développer des idées fascistes pour vendre son torchon hebdomadaire, m'explique ce qui se cache dernière les notions de « Dar Al Harb » et « Dar assalam » Car beaucoup d'intégristes islamistes vivant à l'étranger considèrent que l'Occident qui les nourrit et leur donne une couverture sociale est considéré par eux comme espace d'une « guerre » sournoise contre les « mécréants ». Ils y adopte une attitude de duplicité de façade, en attendant que les « mécréants » soit convertis, par la force si possible, à l'islam.

Ce sont ces mêmes islamistes qui se livrent à des pratique honteuses, en principe contraire aux valeurs de l'islam : ils laissent leur enfants mal habillés et mal nourris pour que le secours catholique, et non islamique, leur apporte aide et soutien ! Et pour eux, ceux qui leur apportent cette aide sont des « mécréants » à égorger si nécessaire !

Je constate par ailleurs, M. El Alaoui que les musulmans focalisent sur le rite : prier et faire le jeune, mais aussi mentir, car c'est permis, trahir et médire des « mécréants » après chaque prière : souhaiter la mort des juifs, la disparition des chrétiens et la mort de tous ceux qui ne sont pas musulmans, c'est-à-dire le reste de la population de notre planète.

Dans le même registre je vous apprend que les émirs, gardiens des lieux saints de l'islam sont impatients et ne peuvent pas attendre l'avènement du paradis promis par l'islam aux croyants : ils se déplacent en Europe et dans les pays pauvres, munis de mallettes pleines de billets verts pour sodomiser les enfants (la pédophilie M. El Alaoui) et se noyer dans des nuits orgiaques avec des blondes de Norvège et d'Italie, dans des rivières de bière et de whisky.

Pendant que le monde se préoccupe de l'avenir de la planète, vos foqaha passent leur temps à ergoter sur un morceau de tissu et sur la pratique des ablutions avec l'eau tiède, chaude ou froide. On m'a rapporté que des éminents alim auraient soutenus leurs thèses de Doctorat d'Etat sur les ablutions. Et quelle différence trouvez-vous entre une fatwa et la bulle émise par les papes au Moyen âge ? Entre le trafic des Indulgences et la promesse des soixante douze vierges ?
Ressaisissez-vous M. El Aloui, vous appartenez à un âge révolu. L'âge des cavernes. Le Souverain a initié la marche de notre pays vers l'avenir. A défaut de pouvoir suivre, prenez votre retraite. Le royaume vous en sera reconnaissant. M. Mustapha El Alaoui, de mes bottes !


Auteur: Moha Moukhlis
Date : 2007-02-15


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Moha Moukhlis
Envoyer l'article à un ami
Article lu 5418 fois

 

 

Les commentaires

Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non destructifs et dans le vif du sujet.

 

 
N°: 1--- je veu envoyer une lettre contre un avocat au maroc arabat  
bonjour le directeu r ousboue assahafi je veu envoyer une lettre contre un avocat de lordre de rabat qui ma triche je ne sait pas comment envyer sur votre sitte quaisi les document que je vien de donner alavocat je vit en espagne je ne peu pas rentrer pour linstant jattend votre reponse merci je prend toute ma responsabilite si je ment  
Par: hassan Le : 2011-06-06
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant l5jdhym6 ici :  
 
 

 
Soutien Amazighe au peuple catalan : Les Catalans disent oui à l'indépendance lors d'un vote symbolique
Plus de 80 des votants au référendum symbolique de dimanche ont émis le souhait que la Catalogne prenne son indépendance de l'Espagne. «Voulez-vous que la Catalogne soit un État?». Et si oui, « Voulez-vous qu'il soit indépendant? ». Les Catalans ont dit oui aux deux questions. ... Lire la suite - - Auteur: Meryam Demnati - Date : 2014-11-11

 

 
En direction vers Kobanie pour combattre les Islamistes de Dayech, elle a été tuée par une balle des gendarmes des islamistes de Turquie! Mais avant de mourir, elle a écrit à ses parents
Elle avait vingt-huit ans. Elle s’appelait Kader Ortakaya. Elle rêvait d’un monde juste qui la reconnait comme Kurde. Aujourd’hui elle est juste Kurde de Turquie, cette Turquie et toutes les états nations nées après la 2eme guerre mondiale ont assassiné, torturé, réprimé pour de longues années ses frères et sœurs. ... Lire la suite - - Auteur: Mohamed El ouazguiti - Date : 2014-11-11

 

 
Hommage à la grande et respectueuse militante et poétesse amazighe Malika Mazan
Dire que Malika Mazan va cesser de s’occuper essentiellement de la cause amazighe (1) et réserver ses écrits pour elle-même et ce qu’il aime , c’est encore mieux défendre la cause amzighe qu’elle incarne et symbolise. Malika Mazan est une amazighe digne et libre.... Lire la suite - - Auteur: Mohammed Hifad - Date : 2014-11-09

 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.