Arabe
English
 
 
 
 Editoriaux
 Lu dans la presse
 Opinions publique
 Bréves
 Rendez-vous
 Interviews
 Flashs
 Courrier des lecteurs
 Sondages
 Forum
 Journal du rire

Contactez nous

La racaille arabiste

Par Moha Ou Said

L'exécution du dictateur irakien n'a pas laissé la racaille arabiste indifférente. Cette dernière, habituée aux chèques du tyran baathiste a manifesté « son indignation » dans plusieurs pays « arabes ». Au Maroc, un collectif d'associations et de congrégations staliniennes soudoyés des années durant par le dictateur, ont vu leur « ressources » tarir et ont réagi par un sit-in folklorique ridicule, au cour de la capitale du royaume.

Heureusement, leurs tergiversations contrastent avec le communiqué officiel du gouvernement. Car, soutenir un dictateur sanguinaire, c'est s'inscrire à contre courant de l'histoire qui avance. C'est rouler dans la boue les principes de justice et de liberté. Saddam a mérité son sort. L'histoire l'a rattrapé. Il a payé pour ses crimes.
L'on s'étonne du silence complice de ses congrégations arabistes face aux horreurs commis pas le tyran de Bagdad contre les Kurdes et les Chiites durant son règne! 180 000 kurdes gazés par l'aviation du dictateur sans que nos corporations des droits de l'homme réagissent ! La honte. La veulerie !

Récemment, dans une bourgade enclavée de la montagne amazighe, à Anfgou, près de Tounfit (Khénifra), une « étrange » maladie fait des ravages parmi la population; une trentaine de mort environ, essentiellement des enfants. L'éminent avocat des Arabes, un certain Sefyani et ses clubs stalino intégristes n'ont pas jugé utile de manifester. Ils préfèrent aller soigner des Arabes au Liban et dans sa Palestine. Les habitants d'Anfgou sont des Amazighes, alors pour notre défenseur des causes arabes perdues à l'avance, qu'ils crèvent.

On s'interroge également sur la fatiha récitée au parlement après la mort du potentat arabe par nos parlementaires qui sont restés indifférents face à la tragédie d'Anfgou, comme ils avaient brillé par leur silence lors des inondations du Sud Est à Errachidia et Tinghir. Ce sera le Congrès espagnole qui une session aux Imazighen d'Anfgou, demandant au gouvernement espagnol d'agir et mener une enquête sur les dons reçus par les ONG marocaines lors du tremblement de terre à El Houssima.

La mouvance amazighe a organisé des sit in, devant le parlement à Rabat et à Khénifra pour dénoncer la marginalisation programmée des régions et villages amazighes et apporter leur soutien aux populations qui vivent dans la détresse. Le combat amazighe s'oriente vers les fondements du déni identitaire en braquent des projecteurs sur les problèmes socioéconomiques. L'Etat est sensé réagir et apporter des solutions de manière rapide. Le replâtrage ne marche plus et les discours démagogiques sont stériles. Avant qu'il ne soit trop tard. Il est peut être déjà trop tard !


Auteur: Moha Moukhlis
Date : 2007-02-20


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Moha Moukhlis
Envoyer l'article à un ami
Article lu 14016 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant n2g3d1xu ici :  
 
 

 

D'autres articles :

















 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.