Arabe
English
 
 
Tamazighte: une culture et une civilisation
 
 Poésie
 Traditions
 Yennayer
 Langue
 Environnement
 Religions
 Contes
 Activités culturelles
 Prénoms amazighs
 Tadsa/ Rire
 Histoire
 Bibliothèque
 Dictionnaire
 Toponymie
 Centre de telechargement

Observatoire de la presse

ARABIE SAOUDITE: DES SCIENTIFIQUES ADMETTENT QUE LA FEMME EST UN MAMMIFÈRE, MAIS PAS UN « HUMAIN »


Riyad | Dans un jugement sans précédent, un panel composé de scientifiques saoudiens vient de conclure que les femmes sont en fait des mammifères et qu’ils auraient en fait les mêmes droits que d’autres espèces telles que les chameaux, les dromadaires et même les chèvres.

Le verdict, qui est tombé seulement quelques heures avant la Journée internationale de la femme, est considéré comme « historique » selon certains experts et groupes de défense des droits de la femme.

« C’est un grand pas en avant pour toutes les femmes de l’Arabie saoudite », conclut Colette Turcotte, porte-parole de Femme Libération-Action. « Ça peut sembler trop peu, trop tard, mais on est parti de très loin » explique-t-elle, visiblement enthousiaste. « À partir de maintenant, les femmes seront considérées à part entière comme appartenant à la classe des mammifères, alors qu’avant on leur concédait le statut juridique d’un objet ou d’un mobilier de maison » admet-elle.


Des objets « sans âmes »



Le récent verdict viendrait complètement chamboulé les lois présentement en vigueur en Arabie saoudite croit Julie Cousteau, porte-parole chez Amnistie internationale.

« C’est le plus beau jour de ma vie! », a-t-elle admis en conférence de presse ce matin. « Enfin, les femmes ne seront plus considérées comme des objets sans âmes, mais plutôt comme des mammifères, avec les mêmes droits que d’autres animaux de leur espèce tels que les dromadaires et les chèvres » lance-t-elle, visiblement ému. « Elles sont encore loin d’être considéré à 100% comme des humains, mais leurs conditions s’amélioreront drastiquement suite à cette décision », croit-elle dur comme fer.

Un verdict sans précédent



Le verdict qui est tombé comme une tonne de brique sur l’État saoudien, n’a clairement pas fait l’unanimité des autorités religieuses et de l’élite politique, constatent les experts.

« Ça risque de créer d’importants remous du côté de l’aspect légal et juridique des choses », commente l’analyste politique spécialisé au Moyen-Orient, Julien Poireau. « Si avant les femmes avaient les mêmes droits qu’une chaise ou une table et étaient considérées comme une propriété individuelle, elles ont maintenant un statut équivalent à certaines espèces animales, ont doit donc, au grand minimum, les nourrir, les abreuver et leur conférer un minium d’attention et de respect, ce qui n’était pas le cas au préalable » note-t-il.

Selon le panel d’experts qui a tranché sur la question, la femme serait dépourvue d’une âme, mais aurait toutefois des qualités communes aux mammifères, ce qui expliquerait leur capacité a procréé et a allaité, et quelles soient dotés d’une colonne vertébrale, ont conclu les experts lors de cette décision historique.


Auteur: journaldemourreal
Date : 2016-03-08
Source : journaldemourreal

 


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de journaldemourreal
Envoyer l'article à un ami
Article lu 17672 fois

 

 

Les commentaires

Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non destructifs et dans le vif du sujet.

 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant btr7wkwq ici :  
 
 

 
La Fédération des Amazighes de l’Amérique du nord (FAAN) lance le mois amazigh de Montréal
La commémoration du printemps berbère coïncidera cette année avec le lancement du premier Mois amazigh de Montréal. Les activités se dérouleront pendant les 4 week-ends du mois d’avril. ... Lire la suite - - Auteur: Samir Ben - Date : 2016-03-31 - Source : journaldemourreal

 

 
L’affaire de la catastrophe du Hajj prend de l’ampleur : 7477 morts
Deux mois après de silence radio fait par l’Arabie Saoudite sur le nombre de pèlerins morts au hajj de cette année à la Mecque depuis avoir déclarée que le nombre de cadavres se limite à 769 morts, l’agence France presse vient d’annoncer un autre chiffre : 1849 morts. Ce dernier chiffre s’est basé sur une somme des chiffres officiels à cette date, déclarés comme pertes par 31 pays qui ont vu perdre leurs pèlerins à la Mecque. Toutes fois, les responsables saoudiens insistent pour dire que leur bilan de 769 morts et 934 blessés est précis, même si .... ... Lire la suite - - Auteur: Amazighworld - Date : 2015-10-21 - Source : journaldemourreal

 

 
Appel à candidature : La Federation Nationale des associations Amazighes FNAA cherche un(e) coordinateur (trice) et assistant(e) de projet
Dans le cadre du projet« Dynamiques Amazighs pour la promotion de la démocratie et la diversité linguistique et culturelle au Maroc ». L’association Fédération National des associations Amazighs (FNAA), fondée en novembre 2013  à Rabat, à pour but non lucratif en partenariat avec Programme de subventions locales du MEPI, lance l’appel à candidature pour le recrutement du Coordonnateur (trice ) et assistant(e) . ... Lire la suite - - Auteur: FNAA - Date : 2014-12-18 - Source : journaldemourreal

 

 
Les Amazighs face aux mépris et aux discriminations racistes!
Le réseau Azetta Amazigh, en collaboration avec l'Association socio- culturelle  IMAL, de Marrakech et la Fédération Nationale des associations amazighes, a organisé, le 24 mai 2014, à l'hôtel Mogador  Opéra de Marrakech, sa 4ème rencontre régionale Sous le thème: ‘‘Racisme et discrimination en Afrique du Nord : Histoire, origines & solutions'' ... Lire la suite - - Auteur: Assermouh Ahmed - Date : 2014-06-13 - Source : journaldemourreal