Arabe
English
 
 
Tamazighte: une culture et une civilisation
 
 Poésie
 Traditions
 Yennayer
 Langue
 Environnement
 Religions
 Contes
 Activités culturelles
 Prénoms amazighs
 Tadsa/ Rire
 Histoire
 Bibliothèque
 Dictionnaire
 Toponymie
 Centre de telechargement

Observatoire de la presse

AID AL ADHA : pourquoi égorger un mouton au nom d’Allah qui n’a jamais rien demandé de la sorte aux musulmans du moins?

La fete du sacrifice au moyen orient

La tradition et les coutumes ont fini par imposer aux  responsables, dans une société, en équilibre, d’assurer la sécurité et la protection des citoyens !   Le premier droit du citoyen, en démocratie, est, en effet, la sécurité de ses  biens et celle de sa personne.
Aucune situation à même de perturber la sérénité des citoyens ne peut être tolérée ! Toute Administration qui se respecte  doit être dotée des moyens humains et matériels qui restent nécessaires pour assurer la quiétude et la sérénité des populations concernées !

L’avènement, au Maroc, de l’AID AL ADHA, version 2017, a connu  des situations sociales et des péripéties diverses et variées aussi inquiétantes  que troublantes !
La viande des moutons égorgés, le premier septembre 2017, a surpris et inquiété plus d’un ! De nombreuses familles se sont plaintes,  en effet, des odeurs nauséabondes des viandes de leur  mouton, des couleurs vertes ou bleues que celles-ci  attrapent et de leur déconfiture ultra-rapide!

Cette vidéo montre le déroulement du sacrifice du mouton au pèlerinage du Hajj en Arabie Saoudite (Le Hajj de l’année 2017). Une vidéo qui a ravagée les réseaux sociaux

La santé des citoyens est ainsi  mise  en cause ! Pourtant l’Administration n’a donné aucun signe ni  preuve comme quoi elle s’est saisie de l’affaire et qu’elle la traite, comme il se doit, pour protéger et surtout informer  les citoyens des risques et des conséquences d’une telle méprise. Oui il y a eu des actes qui laissaient entrevoir un intérêt, à peine lisible, que  l’Administration se bouge, un tant soit peu, pour rassurer les citoyens qui attendaient, à juste titre,  des preuves, des explications,    et des conseils officiels  et responsables  pour atténuer leurs inquiétudes grandissantes et légitimes.

La  mise sur le marché, par des mafieux bien connus de nombreux moutons, atteints de handicaps sanitaires graves, provoqués, inexorablement, par l’administration à ces  bêtes,  des produits chimiques et dangereux,  qui leur permettent,  en quelques jours, de grossir et d’être vendus à des prix particulièrement confortables!

L’Administration, dès l’ébruitement de l’information concernant la viande de ces moutons qui sent mauvais et  qui change de couleur,  se décompose presque à vue d’œil…. selon les déclarations des citoyens concernés, a missionné des services de   contrôle pour en savoir plus !

Les premiers résultats de ces contrôles ont suscité une large goguenardise à travers le web. Ils    dénotent  le peu de sérieux qui est accordé au drame national  dont l’impact est toujours inconnu ! Que faut-il, à l’Administration du pays pour qu’elle puisse assumer ses obligations vis-à-vis des citoyens et dans des conditions de clarté et de liberté indiscutables?

Les premiers résultats de contrôle sont franchement risibles pour ne pas dire provoquants !  Ils accusent tout simplement les citoyens de tout ce qui est arrivé à la viande de leur mouton !  Pourquoi ? Parce qu’ils n’auraient  pas su, selon les premiers rapports établis,    utiliser valablement leurs frigos et leurs réfrigérateurs, responsables de la décoloration, dûment constatée, des viandes qu’ils y ont entreposées ! Comme si toutes les familles, dans la ville comme dans le bled,      possèdent un frigo ou, encore moins, un réfrigérateur chez elles?

D’autres contrôles auraient  été ordonnés avec, au terminus, une amélioration nette des analyses !
Pourquoi fête –t-on, au fait,   Aid Al Adha ? Est-ce une obligation ? Est-ce une nécessité ? Est-ce une prescription….bien sûr que non !!!! C’est le prophète des juifs, le Patriarche biblique Abraham, (XIXe siècle avant J.C),  qui a inventé cette entourloupe pour ne pas sacrifier un de  ses fils comme la coutume, d’alors, l’exigeait !!! 

Quel rapport, donc, AID  AL ADHA, a-t-il   avec l’islam ?  c’est une question qui se pose et qui s’impose ! 

Notre pays gagnerait intensément  à faire cesser ce carnage annuel de son cheptel : Environ six millions de bovidés sont sacrifiés  en une heure maximum à travers tout le pays et chaque année !!!
L’écrasante majorité de la population s’en trouverait ravie et heureuse ! L’obligation que la société s’impose, réciproquement entre ses membres, pour égorger un mouton, a un prix ! On le paye ou on quitte les lieux !
Les juifs savent ce qu’ils ont fait  et c’est peut-être pour cela que les musulmans les exècrent !

Quand on sait à quel point les pauvres gens se sentent impérativement dans l’obligation  d’acheter et d’égorger un mouton sous l’œil vigilant et goguenard du voisin, on saisit, forcément, les bienfaits immenses de la suppression  de cette charge aussi inutile que couteuse !

Et puis quelle extraordinaire  satisfaction de voir l’Arabie privée des droits qu’elle impose, injustement, aux pauvres candidats au pèlerinage et cesser, du même coup,  de financer les crimes barbares des  tueurs à gage que ce pays, insensé, n’hésite pas à finance pour accomplir des actes  aussi sauvages qu’inhumains !

Il faudrait  que la ‘’fête du mouton’’ soit avantageusement et immédiatement remplacée par la  ‘’victoire d’Abraham’’, par exemple, ou tout autre appellation qui sied !  On enterrerait, en conséquence,  beaucoup d’illusions et de dépenses de trop ! 


Auteur: Ahmed Assermouh
Date : 2017-10-27

 


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Ahmed Assermouh
Envoyer l'article à un ami
Article lu 3121 fois

 

 

Les commentaires

Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non destructifs et dans le vif du sujet.

 

 
Commentaire N° : 1
Par: Abanar Le : 2017-10-28
Titre: L'ignorance tue
Pays: Switzerland  

C'est cette consommation excessive de cette même viande rouge qui pèse sur l'état de santé mentale et physique de ces ignorants!  
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant xlpemucv ici :  
 
 

 
La Fédération des Amazighes de l’Amérique du nord (FAAN) lance le mois amazigh de Montréal
La commémoration du printemps berbère coïncidera cette année avec le lancement du premier Mois amazigh de Montréal. Les activités se dérouleront pendant les 4 week-ends du mois d’avril. ... Lire la suite - - Auteur: Samir Ben - Date : 2016-03-31

 

 
ARABIE SAOUDITE: DES SCIENTIFIQUES ADMETTENT QUE LA FEMME EST UN MAMMIFÈRE, MAIS PAS UN « HUMAIN »
Dans un jugement sans précédent, un panel composé de scientifiques saoudiens vient de conclure que les femmes sont en fait des mammifères et qu’ils auraient en fait les mêmes droits que d’autres espèces telles que les chameaux, les dromadaires et même les chèvres. ... Lire la suite - - Auteur: journaldemourreal - Date : 2016-03-08

 

 
L’affaire de la catastrophe du Hajj prend de l’ampleur : 7477 morts
Deux mois après de silence radio fait par l’Arabie Saoudite sur le nombre de pèlerins morts au hajj de cette année à la Mecque depuis avoir déclarée que le nombre de cadavres se limite à 769 morts, l’agence France presse vient d’annoncer un autre chiffre : 1849 morts. Ce dernier chiffre s’est basé sur une somme des chiffres officiels à cette date, déclarés comme pertes par 31 pays qui ont vu perdre leurs pèlerins à la Mecque. Toutes fois, les responsables saoudiens insistent pour dire que leur bilan de 769 morts et 934 blessés est précis, même si .... ... Lire la suite - - Auteur: Amazighworld - Date : 2015-10-21

 

 
Appel à candidature : La Federation Nationale des associations Amazighes FNAA cherche un(e) coordinateur (trice) et assistant(e) de projet
Dans le cadre du projet« Dynamiques Amazighs pour la promotion de la démocratie et la diversité linguistique et culturelle au Maroc ». L’association Fédération National des associations Amazighs (FNAA), fondée en novembre 2013  à Rabat, à pour but non lucratif en partenariat avec Programme de subventions locales du MEPI, lance l’appel à candidature pour le recrutement du Coordonnateur (trice ) et assistant(e) . ... Lire la suite - - Auteur: FNAA - Date : 2014-12-18