Arabe
English
 
 
Tamazighte: une culture et une civilisation
 
 Poésie
 Traditions
 Yennayer
 Langue
 Environnement
 Religions
 Contes
 Activités culturelles
 Prénoms amazighs
 Tadsa/ Rire
 Histoire
 Bibliothèque
 Dictionnaire
 Toponymie
 Centre de telechargement

Observatoire de la presse

La langue Amazighe est l'une des plus anciennes langues de l'humanité

Les doutes ne sont plus permis. L'Afrique, en l'état actuel de la science, peut être considérée, non seulement comme le berceau de l'homme et de sa conscience, mais encore comme l'atelier où » l'homo Faber» a fait les premiers outils dont il a diffusé l'usage à travers l'Europe et l'Eurasie, C'est aussi en Afrique que devaient naître plus tard "l'homo artifex" et "l'homo sapiens'.

Ces affirmations de savants anthropologistes, dont on ne peut nier l'autorité en ce domaine, nous permettent de déduire, en toute logique, que les premières formations sociales se sont constituées au Nord de l'Afrique, ainsi que les premiers moyens d'expression.

LES BERBERES A L'ORIGINE DES RACES BLANCHES?

M. Eugène Guernier, toujours dans son livre L'apport de l'Afrique à la pensée humaine, parlant de cette expression de la pensée, écrit : Peut être l'Africain, ayant vécu pendant des millénaires dans la béatitude d'une conscience naissant au cœur d'une société encore dans l'enfance de son grégarisme, s'est-il contenté de formes d'expression plus archaïques, mais schématiques jusqu'au jour, beaucoup plus près de nous, où il utilisera, comme parfois en Afrique du Sud, des signes vocatifs, tandis que, plus tard, l'Egyptien usera de signes idéographiques comme les hiéroglyphes et que le Berbère inventera, lui aussi un certain nombre de signes vocatifs dits "Tifinar".

Il apparaît donc, en s'appuyant sur toutes ces données, scientifiquement établies, que. le groupement humain, établi en priorité au Nord de l'Afrique, est bien le tronc, Si l'on peut s'exprimer ainsi, de la généalogie humaine, d'où se seraient détachées les lignées blanches de l'Europe et de l'Asie.

LA PREMIERE LANGUE: LE BERBERE ?

La langue de ce groupement de base, parlée depuis les premiers balbutiements de ces peuples primitifs et grégaires, encore en usage actuellement chez les habitants des oasis égyptiennes et sahariennes, chez les Kabyles de l'Algérie, chez les montagnards du Maroc et chez les insulaires des îles Canaries, est la langue berbère. Il est indéniable que les plus anciens documents d'expression du langage, retrouvés dans le Nord de l'Afrique, qu'ils soient idéographiques comme les hiéroglyphes, ou consonantiques comme les « Tifinar », expriment des mots berbères. Citons en exemple certains hiéroglyphes, exprimant des mots berbères. compris de nos jours:

Ce mot signifie boire : il se prononce «swi», du verbe berbère «swa » de même signification.

Ce mot signifie femme et se prononce "ta metouTe", mot berbêre actuel pour désigner la femme.

extraits de la Grammaire élémentaire de Moyenne Egypte, par le Dr A. Du Buck.


Auteur: A. Du Buck
Date : 2018-03-02

 


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de A. Du Buck
Envoyer l'article à un ami
Article lu 5299 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Commentaire N° : 1
Par: id Bawⵣiki Le : 2018-03-02
Titre: La recherche historique appelle aussi à la prudence.
Pays: Spain  


On est souvent surpris d'entendre certains dire que les berbères sont en Afrique du Nord depuis 5.000 ans, alors que les anthropologues grâce à leurs recherches et à la datation au carbone 14, leurs accordent une présence qui se situe autour de 7.500 ans. Cette datation repose uniquement sur des données scientifiques et ne donne en aucun cas le point de départ ou l'origine de leur présence en Afrique du Nord. Se lancer dans des chiffres de 10.000 ou 20.000 ans n'a aucun sens, le mieux c'est dire comme certains "ils sont toujours là".

On peut dire tout ce que l'on veut, mais notre petit cerveau avait du mal à concevoir que les racines d'un norvégien se trouvent au Kenya, d'autant plus que les Indous reconnaissent avoir été envahis pour échapper au froid par les Aryens et non l'inverse. On avance par petits pas, ce qui reste à découvrir est plus important que ce que l'on connaît, l'histoire du monde berbère est loin d'être un livre ouvert, car les transmissions entre générations se faisaient oralement et en dernier l'Islam est arrivé le sabre à la main pour effacer leur identité considérant que rien d'autre ne doit exister en dehors d'Allah.

Si l'on connaît sans problème l'origine du mot "berbère", par contre personne n'est capable de donner l'origine du mot "Amazigh", toutes les supputations fantaisistes que l'on entend par ci par là sont fausses, car quand on a eu l'occasion d'interroger il y a de cela quelques décennies des vieux "ifqirn" des montagnes marocaines isolés des autres peuplades plus de mille ans, ils vous répondent "regarde le ciel il a été toujours là, eh bien le mot Amazigh c'est pareil"; autant vouloir percer ce qui se trouve derrière le mur de Planck .



 
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant 443bxdh1 ici :  
 
 

 

D'autres articles :

 
Appel à candidature sur la réalisation d’une étude comparative sur Tamazight au Maroc
La Federation Nationale des Associations Amazighs au Maroc (FNAA) lance un appel à candidature sur la réalisation d’une étude comparatif sur Tamazight au Maroc, entre les lois nationaux et les différents instruments et convention internationale des DH ... Lire la suite - - Auteur: FNAA - Date : 2018-04-09

 

 
Traduction de la préface (Tazwart)
Il est bien connu que dans l'histoire des peuples, rien n'est définitivement acquis ni figé pour toujours, qu'il s'agisse de conflits de délimitation de frontières entre nations, de luttes idéologiques, de lignes politiques ou économiques ou de religions. Tant qu'il y a des Hommes qui luttent, des peuples unis ou ennemis, ils peuvent à tout moment changer le cours des choses et tracer la voie qui correspond à leurs intérêts. L'histoire est vivante, mouvante, comme le sont les humains.... Lire la suite - - Auteur: U Lamara - Date : 2016-08-11

 

 
La glottophagie linguistique de la langue amazighe
1936466_1039814342728573_3565411105731805000_n.jpgLe néologisme de la glottophagie linguistique comme étant un concept sociolinguistique  consacré aux situations coloniales. Est un terme très proche au cannibalisme linguistique de (jean du Bois)  et de l anthropophagie linguistique de Houis mauris dans son ouvrage intitulé l anthropophagie linguistique de la Afrique noire. L auteur  critique la description linguistique de Delafosse et Westramane, en confirmant que cette description porte une caution savante a la politique coloniale, c est à dire la compromission de la science et dela politique ». ... Lire la suite - - Auteur: Lhoussaine Outouganne - Date : 2016-06-17

 

 
Manuel de L'Amazighe marocaine du capitaine Justanard
Le précieux Manuel de la langue Amazighe  (variante du Maroc le Tachelhite) établi par le capitaine Justanard. Vous pouvez le télécharger du lien suivant... Lire la suite - - Auteur: Amazighworld - Date : 2015-12-13

 

 
Une école pour demain
A plusieurs reprises nous voyons les Amazighs du Maroc manifester contre ceci ou cela pour avoir droit à un enseignement digne, accompli et valorisant de leur langue "tamazight". Ils ne se rendent pas compte qu'en restant sur des schémas anciens cela  n'est pas possible. Le seul objectif de l'Education Nationale marocaine est de maintenir les Amazighs dans le sous-développement en les coupant de leur racines et de leur identité . Cela est encore plus flagrant quand ce système veut leur faire croire qu'il leur donnera les moyens pour réussir leur formation en tamazight alors qu'il ne cherche qu'à les dégoûter. ... Lire la suite - - Auteur: id Bawziki - Date : 2015-11-08

 

 
La ''DARIJA'' va-t-elle tuer TAMAZIGHT ?
Il suffit de regarder la société marocaine dans sa vie courante pour s'apercevoir que la ''Darija'' est la langue nationale la plus répandue et la plus usitée. Elle dépasse de loin toutes les autres langues que ce soit l'arabe littéraire, le français ou encore Tamazight.... Lire la suite - - Auteur: id Bawziki - Date : 2015-02-02

 

 
EST-ELLE POSSIBLE UNE STANDARDISATION PROPREMENT AMAZIGHE?
Faut-il revoir les autres méthodes appliquées aux autres langues et imaginer une standardisation spécifiquement amazighe vu la réalité particulière et le statut particulier de cette langue à travers l’histoire ? Pour parler de l’amazighe au Maroc, il faut situer cette langue au sein du marché linguistique. Ce dernier est plurilingue dont  l’amazigh fait parti. Le problème de la standardisation de l’amazighe n’est pas uniquement intrinsèque, inhérent à la langue, lié uniquement à la norme, mais aussi extrinsèque dépendant de la place de cette langue au sein de la politique linguistique au Maroc.... Lire la suite - - Auteur: El Hossaien FARHAD - Date : 2014-04-06

 

 
Ayyouche et Laroui dans la confusion des langues
Au commencement fut le verbe, nous dit la Bible. Dieu ordonna que le monde soit et le monde fut. Le verbe est donc à la base de la création, il a une fonction démiurgique au sens large. La pragmatique et l’énonciation le confirment. L’histoire témoigne : le mythe de la Tour de Babel est révélateur du poids des langues dans l’évolution de l’humanité. La diversité des langues relativise la prétention de certaines d’entre elles à s’ériger en idiome suprême et divin. Toutes les langues se valent en tant que vecteur de la communication et réceptacle d’une culture et d’une civilisation. Tout le reste est littérature.... Lire la suite - - Auteur: Moha Moukhlis - Date : 2013-12-05

 

 
Cause amazighe : Naissance, disparition et résurrection de la revue Abc Amazigh. En blog
“Cher frère,
Ta lettre si émouvante qui, pour moi, représente non seulement une prise de contact mais un appel ou, plutôt, une réponse à un appel de la pensée et du cœur que je ne cesse de lancer depuis ma tendre enfance.  Il y a, en nous, tant d’espaces à combler, de contraintes à effacer comme de mésententes à conjurer. Il est temps, c’est vrai, de nous rencontrer, de nous voir en profondeur et, surtout, de nous comporter en frères, car le temps passe et nous n’avons plus beaucoup de temps pour sauver ce qui doit l’être.
... Lire la suite - - Auteur: Smaïl Medjeber - Date : 2013-11-06

 

 
Le tamazight : à la conquête des technologies de pointe
Décidément, la langue amazighe ne se refuse plus rien! Et c’est le moins que l’on puisse dire ! Après Windows 8 qui l’a intégrée dans son système, malgré les manigances amazighophobes de dernières minutes de quelques actionnaires arabes de Microsoft, voilà la très active organisation Tawalt et la très dynamique fondation Tirggwa qui en rajoutent. Et de quelle manière ! ... Lire la suite - - Auteur: Lahcen oulhadj - Date : 2013-10-14